Magazine Culture

Géopolitique : L'Écosse face à son destin !

Publié le 04 septembre 2014 par Pege @pg120

Géopolitique : L'Écosse face à son destin !Salut à tous,     Du site Le Huffington Post Québec :  
   ¨ Ce sont les Celtes qui, au travers de leur résistance à Rome, ont jeté les bases de l'identité écossaise: une culture, un territoire et le refus de toute sujétion. Christianisée au VIe siècle, l'ancienne Caledonia devient en 843 le royaume d'Écosse. Un embryon d'État souvent fragilisé par des querelles internes que son nouveau voisin, l'Angleterre, ne manque pas d'exploiter à son profit, ouvrant, dès le XIe siècle, cinq cents ans de conflits qui ont laissé, de part et d'autre de la frontière, des marques tenaces d'incompréhension et d'hostilité.
   Pour imposer leur domination, les Anglais usent simultanément de la force et du droit.
   En 1296, Édouard Ier croit avoir gagné: Scotland est vaincue et vassalisée. C'est alors que William Wallace lève l'étendard de la révolte. Son aventure est brève: vainqueur à Stirling en 1297, il est battu un an après à Falkirk. Mais Braveheart a su rassembler les Écossais au nom de la liberté: une nation est en train de naître. Sous Robert Bruce, roi en 1306, l'indépendance et la souveraineté calédoniennes, conquises par l'épée à la bataille de Bannockburn en 1314 et revendiquées par la Déclaration d'Arbroath de 1320, sont définitivement reconnues par Londres en 1328. L'Écosse est libre, mais son essor sous la nouvelle dynastie des Stuarts reste compromis par la constante rivalité avec l'Angleterre qu'attise l'Auld Alliance établie avec la France dès 1295.
    Le XVIe siècle marque un tournant décisif. Les Écossais adoptent en 1560 le calvinisme presbytérien, rompent avec la France en 1586 et se rapprochent de l'Angleterre, permettant ainsi à Jacques VI, fils de Marie Stuart, déchue en 1567, de succéder à Elizabeth Ière en 1603. L'Union des couronnes, qui préserve l'identité des deux royaumes, marque paradoxalement le déclin de l'Écosse, désormais gouvernée depuis Londres et soumise aux aléas de la politique anglaise.
  
   C`est pourquoi, afin de s`assurer de leur allégeance définitive, les Anglais vont les convaincre -ou plutôt les contraindre- d`accepter la création du Royaume-Unis de Grande-Bretagne¨...
( Lire au complet )

  http://quebec.huffingtonpost.ca/francois-charles-mougel/ecosse-independance-referendum-histoire_b_5662021.html?utm_hp_ref=tw
Pégé

Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pege 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte