Magazine Concerts & Festivals

20 YEARS OF MAGASIN 4:: Dÿse + Vandal X + Missiles of October - Magasin 4 - Bruxelles, le 4 septembre 2014

Publié le 04 septembre 2014 par Concerts-Review

20 bougies, mazette, depuis le 30 août l'affaire se fête, les concerts se succèderont sans relâche jusu'au 20 décembre.

10523932_1530337523846707_6009362061498011435_n.jpg

Vanavond, du costaud au menu, avec JP on a commandé 6 litres de Badoit: Dÿse + Vandal X + Missiles of October !

10671263_1530335943846865_7383605845035188574_n.jpg

En semaine curfew à 22:00, paraît-il, donc, faut arriver tôt car les Missiles of  October grimpent sur scène à 19:30'.

Avec un mois d'avance sur le calendrier, les bombes volantes vont nous tomber sur la caboche, heureusement, on est à l'abri dans ce bunker non fumeur!

10590476_1530336073846852_3138200427137805893_n.jpg
C'est qui ces bombardiers?

Lionel Beyet: bass and screams - Bob Seytor: drums et Mathias Salas: guitar and screams, ils forment un ménage à trois, pour le meilleur et pour le pire, depuis 2012.

Ces jeunes gens désoeuvrés ont un lourd casier judiciaire,  Bob, les traits marqués par des sévices infligés par la milice, a été membre de Contingent, Walpurgis et Rotyes, Mathias a sévi chez Galvanize, il traîne avec la pas recommandable Fraü Blucher et ses canassons  et Lionel s'amusait avec les Monster Eaters ou No Hope for All.

Après un EP en 2012, ils viennent de pondre 'Don't Panic' un premier full album.

Genre?

De la variété destinée à faire fuir les clients du supermarché!

Du lourd ( très), sale et méchant, pire que Hara-Kiri!

Sur le EP, 'Dreadful crash', les fillettes et les efféminés se tirent.

Et sur la guitare du salace un auto-collant explicite: fuck you, you fuckin fuck!

Un second Scud, ' You pray a world of shit', gentiment psalmodié par la basse.

Tiens, voilà Bécassine, dedju, elle a abusé d' articles illicites et gesticule dangereusement à côté des photographes, ' je t'aime' lance-t-elle au petit Bob.

Boum, boum, boum, réagit -il!

Aussi dur que du chêne, ' Dance with me', une lambada sludge, puis 'Don't panic'.

Personne ne paniquait, le bar était bien achalandé.

'Cheerleaders' pour Bécassine et sa cousine Alice Sapritch, puis 'Two feet in sludge'.

La cible est arrosée sans répit, il ne restera qu'un cratère béant, c'est effrayant.

Ah oui, il y avait un 'Dead Body' mutilé, l'horreur totale!

'Six pack' c'était pas du Perrier et enfin les dernières roquettes ' Wannabe' et 'Problems'.

Et que veux-tu faire quand tu seras grand?

I wanna be an insect!

C'est mieux que flic!

10600454_1530336080513518_8152196763391840411_n.jpg

Vandal X

10516735_1530337230513403_6765714829004367398_n.jpg

 Soundchecks are especially important for popular and other musical genres that use heavily amplified PA systems... on est d'accord, braves gens, mais faut pas pousser bobonne, Vandal X y sont que deux!

10446558_1530336910513435_3365078236203733140_n.jpg
Depuis 20 ans,  Bart Timmermans ( guitar, vocals)  et  Günther Liket ik spreek geen Frans ( drums, vocals) il avait pas de liquette, il portait un T-shirt, terrorisent les scènes nationales en les abreuvant de leur noise/hardcore rock sonique.

En 2013 ils ont encore accouché d' une rondelle intitulée 'God Knows', quel God, ça on n'en sait rien!

Après une fausse alerte, zavaient pas fini de casser les couilles au mec de la table, ils envoient un chant samplé,  le moteur était pas encore chaud.

Les vandales embrayent sur  l'épileptique et féroce ' For old time's sake' datant de 2002.

 'Mr Loud Mouth' pour les grosses gueules , puis 'One Shot in the head' enchaîné sur 'Murphy's law' pour les amateurs de dentelle aus  Ruhrgebiet.

Nouvelle intro samplée suivie par le bref et carré 'Help me'.

Personne n'est venu les aider, du coup ils  sont  furieux, ' Fuck up body'.

'Crying shame' l'arracheur de dents lui a extrait une molaire sans anesthésie, le cri était atroce, pôv gars!

Petits temps mort pour se rincer les amygdales, on poursuit le voyage, 'Since we met', impétueux, ' Cut me deep', sado-maso et vaguement crossover à la RATM, 'Vengeance' des hurlements barbares sur guitare torturée et drumming de bourreau.

10649568_1530337017180091_7823543504819089120_n.jpg

Encore deux, il annonce,  le fervent ' God Knows' et enfin 'No Shuffle'.

40 à 45' de furie ostrogoth!

10672089_1530337037180089_2083712568097046396_n.jpg

Un petit tour dans l'entrepôt, non JP c'est pas la naphtaline que ça sent, c'est du pot.

Tu veux un pot?

Oui, JP!

10616049_1530337840513342_2782749557944217124_n.jpg

 Dÿse

 Rebelein und Dietrich lernten sich 2003 in Amsterdam vor dem Motel "Dysecatmotel" kennen und beschlossen an diesem Abend, eine Band zu gründen!

Rebelein et Dietrich?

Mon copain les connaît sous cette identité:  Andrej Dietrich (guitar, vocals) and Jarii van Gohl (drums, vocals).

Diskografie: des albums , des singles, 7 inches et EP's, 'Das Nation', 10 ritournelles, date de 2014.

Après la balance ils passent au vestiaire enfiler leur costume de scène, revenus, l'un d'entre eux présente le combo, we are gay people.

10599168_1530337643846695_3021632098946103993_n.jpg
JP croit qu'il va entendre les Pet Shop Boys, il a fait un bond de trois mètres en arrière en entendant les premières mesures d'une bluette qu'ils nomment 'Fallen Angel', tu peux fouiller dans toute leur disco, tu ne trouveras rien sous cette étiquette, ces joyeux Germains sont du type farces et attrapes, on avancera que ce noiserock athlétique avait pour nom ' Waldbart'.

We had an eleven hours long ride pour arriver ici, on a soif, voici' Zebramann', du funk metal spasmodique.

Un adepte de la fumette, passablement imbibé, les yeux hagards,  se pointe frontstage et envisage de bousculer les fidèles.

Deux petits pas à gauche pour éviter que le drôle ne renverse ton houblon.

  Dÿse se souvient, l'an dernier vous étiez dix dans la salle, vous êtes une bonne centaine, pas mal pour un jeudi.

Nouveau titre fantaisiste 'Motherfucker', peut-être  'Die Ai Wai'.

Quoi, Antoine...des bêtes féroces!

Avant, on était petit, on jouait dans un power metal band du style Helloween, ils poursuivent leur délire et ébauchent un nouveau mathcore rock dadaïste baptisé ' Go fucking' pour la circonstance.

' Schildkrötenthomas' eine Stoner parodie du genre brutal.

Une histoire d'araignée ' Spinne', l'arachnida tisse sa toile posément, on sait que le truc va exploser et effectivement soudain on se retrouve avec des fils immondes plein la tronche.

Ces gars sont fous!

'Hans Georg', une sorte d'Alice au pays des horreurs.

 La petite en plein cauchemar croise Pink Floyd this is the dark side of the moon, elle mouille sa culotte et appelle maman qui se tapait Hans et Georg dans la cuisine.

Sigmund, au secours!

'Sonne glänzt', la vie en tournée, having no more clean socks!

Een liedje voor mijn kat, it is called 'Dog'.

Tu vois que c'est les Pet Shop Boys!

De vilains feulements sur fond de carnage sonore indescriptible.

C'était leur dernier fait d'armes, Bruxelles réclame un bis, l'heure du curfew est allègrement bafouée mais le terrible duo  nous offre un dernier funky/disco/hardcore metal secouant, ' Treppe'.

10622863_1530337673846692_5160533815296774790_n.jpg

Ce vendredi soir le  Magasin 4 annonce:  Marvin (FR) + Peter Kernel (SZ) + Le Singe Blanc (FR) + Joy as a Toy + Mambo!

photos: JP DANIELS


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte