Magazine Culture

[Inclassable] – Une escapade littéraire qui me fait changer de style…

Publié le 06 septembre 2014 par Marine @blueM1991

Chronique #39

Septembre 2014

61Tp63FxCUL

Titre : La traversée des plaisirs
Auteur : Patrick Roegiers
Editeur : Grasset
Parution : 2014
Nombre de pages : 241 pages
Genre : [Inclassable] – Essai

Disponible sur Amazon


Résumé couverture

 « Depuis trente ans que je vis en France, il était temps de dire ce que je dois à la littérature française. La première partie de La traversée des plaisirs, intitulée « Le corps des mots », est un voyage ludique dans ma bibliothèque. Portrait inattendu de neuf grands auteurs (Perec, Beckett, Céline, Dubillard, Leiris, Barthes, Michaux, Robbe-Grillet, Claude Simon), « Le corps des écrivains » compose la seconde partie de cette escapade littéraire qui n’est pas un essai critique, mais un exercice d’admiration et une profession de foi dans les livres et l’écriture. » P.R. 


Mon avis

Pour tous les amoureux du monde des livres et des écrivains qui ont marqués la littérature française, ce livre est une vraie traversée des plaisirs. Découpé en deux parties (Le corps des mots et Le corps des écrivains), cet essai est une hommage à la littérature, au monde des lettres et à ses auteurs.

Etre éditeur n’est pas un métier. C’est une profession de foi.

Patrick Roegiers part dans les méandres de sa bibliothèque pour nous raconter l’histoire de ces écrivains français qui jamais ne mériteront d’être oubliés : Georges Perec, Samuel Beckett, Louis-Ferninand Céline, Roland Dubillard et bien d’autres encore font partie de sa sélection.

Au petite déjeuner, il croque deux Petit LU (participe passé du verbe lire pour un crack du participe présent) et fait une promenade au Jardin des Plantes en fin de matinée.

Anecdotes après anecdotes, le lecteur suit le fil des pensées de cet écrivain qui, tout au long de sa vie, a été en admiration devant la littérature française. Editeurs, auteurs, traducteurs, critiques… Roegiers nous parle de toutes ces personnes sans qui le Livre ne serait plus.

- Qu’est-ce qui pourrait vous arrêter d’écrire ?

- La mort. Elle se rapproche.

Amoureux des lettres et du chemin parcouru par les auteurs, il mentionne une multitude de sujet : pourquoi écrire, comment écrire et comment lire, quelles sont les habitudes d’écriture des écrivains des derniers siècles et comment ces ont vécu leurs derniers moments…

En fin de compte, la meilleure nécrologie pour un écrivain est celle de William Faulkner, décédé le 6 juillet 1962, à soixante-cinq ans, d’une thrombose coronaire, après une chute de cheval, dans le Mississippi : "Il a écrit des livres et il est mort."

Un voyage trépidant et poétique, parfois sans queue ni tête mais tellement bien réfléchi et raconté. Une escapade littéraire qui court au fil des mots, des pages, des auteurs et de leur vie. Rempli de citations et de petits potins comiques, cet ouvrage saura divertir la communauté littéraire française d’hier … et d’aujourd’hui.

Retrouvez-moi sur Facebook : www.facebook.com/justamadgirlandherbooks

atouchofbluemarine

6/09/2014


I just can’t stop reading… 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marine 6798 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines