Magazine Culture

Laurence Labbé, l'interview

Par Isa1977 @tribulationdisa
Laurence Labbé, l'interviewAujourd'hui, c'est Laurence Labbé qui est à l'honneur sur le blog. J'ai découvert Laurence avec son roman "La puissance des ordinaires" qui m'a fait voyager.Voici quelques liens vers:Laurence Labbé, l'interview(Un clic sur l'image vous mènera vers mon avis)

Isa: Bonjour Laurence, tout d’abord, je tiens à vous remercier d’accepter de répondre à cette interview. Avant de parler votre roman et de vos projets, nous allons parler un peu de vous. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?Bonjour Isabelle, merci pour cette interview et bravo pour votre blog, les tribulations d'une lectrice. C'est un tel plaisir de naviguer au gré de ses pages et de ses articles ! A l'instar des personnages de mon roman, et comme chacun de nous, je suis un être humain ordinaire à multiples facettes, complémentaires et paradoxales. Tantôt calme et discrète, éternellement idéaliste, je ne quitte jamais totalement la réalité et peut me transformer en boule d'énergie lorsque je cherche à atteindre un but. Je suis créative mais pragmatique. J'ai vécu et vis plusieurs vies : mère de famille, un peu aventurière, sentimentale, je suis aussi une femme essayant de mener une carrière tout en changeant parfois de métier. Pourquoi ? Car apprendre est une des essences de la vie : apprendre pour soi puis transmettre aux autres, ce que l'on peut schématiser par la lecture et l'écriture. J'ai voulu changer le monde et me suis rendue compte que je n'y pouvais pas grand chose. Mais un écrivain peut faire passer des messages et  c'est ce que j'essaye de faire : distiller subtilement mon ressenti et mon expérience.

Isa: D’où vous est venue cette envie d’écrire ?J'ai toujours aimé écrire dès que j'ai su le faire. Comme beaucoup, j'écrivais mon journal intime lorsque j'étais enfant, puis de petites histoires inspirées de mes lectures et de mon vécu. J'écrivais pour trouver des réponses, clarifier les choses, m'évader. Je lisais et lis toujours beaucoup et je suppose que dans ce cas, l'envie d'écrire vient naturellement.
Isa: Avez-vous un genre de littérature, un auteur et un roman de prédilection ?Il y a beaucoup d'auteurs classiques parmi mes préférés et quelques contemporains. Il y a ceux que je classe parmi mes incontournables mais j'ai peur d'en oublier bien sûr alors je ne citerai que ceux que j'ai relus ce mois-ci ou que je relis régulièrement : "la conjuration des imbéciles" de JK Toole, "les âmes mortes" de Gogol, Mauriac, Hugo, Bukowski, GG Marquez. Je citerai également des auteurs indépendants à lire et à suivre : Pierre-Henri Cauzic, Sylvain Scapa et un très bon que la presse est en train de découvrir et qu'il faut absolument avoir lu : Patrick Letellier.
Isa: Pouvez-vous nous raconter un peu votre parcours et d’où vous sont venues les idées pour votre roman «La puissance des ordinaires» ?J'ai écrit beaucoup et jeté énormément. Lorsque j'avais une vingtaine d'années, j'ai envoyé la première fois mon travail à des éditeurs. J'ai reçu des réponses positives de maisons à compte d'auteur. J'ai mis les propositions de côté en me disant que je sauterai un jour le pas. Pour cela, je voulais donner le meilleur, écrire un  roman qui réunisse toutes les qualités d'une bonne lecture. J'ai attendu plusieurs décennies avant de me sentir prête. On n'atteint jamais la perfection, mais plus j'ai la sensation de m'en rapprocher, plus je sens monter l'euphorie que procure l'aboutissement d'un long travail. J'étais bloquée depuis plusieurs années pour trouver la trame d'un nouveau roman, lorsque j'ai participé à un très bon atelier d'écriture, qui a fait naître les personnages de "La puissance des ordinaires", en deux heures. De là en a découlé toute l'histoire. Petit à petit les personnages ont pris leur autonomie, se sont mis à vivre leurs aventures, assez souvent sans me demander mon avis d'ailleurs. Je n'ai été que l'instrument de mes héros...
Isa: Et si vous deviez vous identifier à un personnage de l’histoire, lequel serait-ce ?Je suis dans chacun des personnages de la puissance des ordinaires. Ils ont en eux une petite partie de mon être et possèdent leur propre existence, inspirée des personnes que j'ai rencontrés dans la vie ou dans mes lectures.Il y en a certains que j'admire (comme René, Fanny) ou qui m'agacent (comme Françoise, Charly). Adelaïde c'est un peu moi quand j'étais jeune, intrépide et révoltée. Julien est obsédé par la mort comme il m'arrive de l'être. Fanny est la femme que j'essaie d'être parfois, sûre d'elle et qui réussit tout -jusqu'au jour où elle tombe sur plus fort qu'elle-. Françoise écrit. Charly aime faire la fête. René aime le sport et mène une quête existentielle. Il ne perd jamais son sang froid trouve toujours une solution, ce qui me caractérise assez souvent. Amadou s'invente un personnage comme je le faisais étant enfant. Elisabeth  se laisse porter et s'efface comme il m'est arrivé de le faire.
Isa: Maintenant que nous avons parlé de vous et de votre roman, pourriez-vous un peu nous parler de vos futurs projets ?La plupart des personnages vont revenir dans un roman qui est écrit en partie et entièrement construit dans ma tête. On pourra considérer que "la puissance des ordinaires" ne sera qu'une entrée en matière,un prologue. Pour la suite, on ira plus en détail dans la psychologie des personnages et les enquêtes menées seront pleines de rebondissements. Voici un résumé : "Fanny, de retour après son voyage à Corfou, apprend qu'elle a enfin obtenu la promotion qu'elle attendait au sein du grand groupe immobilier dans lequel elle travaille. Mais elle se rend compte rapidement que la place de responsable de la région Sud-Est de la France n'est qu'un leurre car tout est contrôlé en local... Elle décide d'aller voir ce qu'il se passe sur place. Julien et Elisabeth sont déjà établis sur la Côte d'Azur dans l'attente de la résolution du procès dans le but de récupérer la fortune de la famille du jeune homme subtilisée par la mafia. Ils sont suivis. Ils prennent peur. Ils rencontrent un soir par hasard René qui poursuit lui aussi son enquête sur la disparition de ses parents dans la région de Nice, quand il était enfant. Sur ses conseils, Julien et Elisabeth partent en croisière… Julien s'est mis à écrire pour passer le temps et guérir de son obsession de la mort…. Pendant ce temps, une jolie mineure trouve refuge pour fuir sa famille, dans la clinique très privée d'un chirurgien un peu spécial… Comme dans "la puissance des ordinaires", situations et dialogues étonnants et détonnants, parfois absurdes, souvent cocasses s'enchaîneront pour le plus grand plaisir des lecteurs."
Isa: A part l’écriture, avez-vous d’autres passions dans la vie ?Mes enfants, la lecture, le travail, le sport, les rencontres, l'actualité.

Isa: Pour continuer, je vous donne l’opportunité de donner envie aux lecteurs qui ne vous connaissent pas de découvrir votre bouquin. C’est à vous de jouer pour un petit instant pub.La publicité ce n'est pas mon fort… mais je dirais simplement, comme Isabelle et comme de nombreux lecteurs, embarquez pour le voyage à bord de la puissance des ordinaires avec ses personnages qui sont tous un peu de vous, de moi, de nous tous. Tentez l'aventure, vous l'apprécierez.Disponible sur amazon ou fnac.com pour les versions papier et électronique.

Isa: Pour terminer vous  prêteriez-vous  au jeu de répondre à un petit portrait chinois réalisé par mes soins ? Dites qui nous qui vous seriez, si vous étiez :
  • Un personnage de BD et un animal : Milou
  • Un poète ?un poète inconnu certainement la poésie n'est pas mon fort. Je ne peux pas répondre Jacques Prévert, Baudelaire, Rimbaud ou La Fontaine, ce serait bien trop prétentieux.
  • Un chanteur ? J'me présente, je m'appelle Henry… :-)
  • Une chanson ?You are the sunshine of my life
  • Un film ?Le film de la vie, celui que l'on se repasse lors d'une mise au point ou face à la mort
  • Une série ? Je regarde très peu de séries, on va dire un mélange des trois que dont j'ai réussi à suivre plus de deux épisodes : Docteur House, H et un gars une fille.
  • Un endroit ? Le sommet d'une montagne

Isa: Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à ces questions.  Un mot de la fin peut-être ?Merci beaucoup, Isabelle, merci à vous tous lecteurs, au plaisir de se rencontrer de nouveau et de se retrouver dans de nouvelles aventures.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Isa1977 5649 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines