Magazine Culture

Les secrets du Temple du soleil par Philippe Goddin sur l'oeuvre de Hergé

Publié le 07 septembre 2014 par Mpbernet

couv0

Toute ma culture historique prend sa source, depuis mes dix ans, à Tintin et à ses aventures.

Pour moi, des images absolument ancrées dans mon subconscient, malgré tout ce que j'ai appris depuis, restent marquées par l'oeuvre d'Hergé, alias Georges Rémy ... Je peux même situer avec précision le décor dans lequel je fus en contact pour la première fois avec mon premier album.

Depuis, j'ai acheté plusieurs fois la collection complète, que je relis régulièrement et dans laquelle je continue à trouver de nouveaux détails, de nouveaux gags. Et maintenant, j'achète tout ouvrage qui porte sur l'auteur et les sources de son oeuvre.

Mes albums préférés : Le Lotus bleu et le Temple du soleil. Ce livre-là est la suite logique du décryptage du premier volume de l'histoire "Les 7 boules de cristal" qui a fait l'objet d'une édition commentée au printemps dernier.

Une réédition de la bande dessinée originale publiée dans le tout nouveau Journal de Tintin, en format "à l'italienne", à partir du 26 septembre 1946, soit quelques jours avant ma naissance !

Dans cet ouvrage, on retrouve les sources iconographiques et documentaires de l'auteur : essentiellement Conrad de Meyendorff et son livre "L"empire du soleil" paru en 1909, puis les textes et illustrations de Charles Wiener en 1938, utilisées abondamment. Merci aussi au Petit Larousse et à la revue National Géographics. On découvre ainsi comment l'auteur utlise la maigre documentation dont il dispose pour recréer un univers particulièrement vraisemblable.

Et aussi, ses difficultés personnelles à tenir les délais : une dépression nerveuse qui ne le lâche pas, des problèmes conjugaux, la tentation de l'émigration en Amérique du sud pour échapper aux sarcasmes de ceux qui l'accusent d'avoir continué à travailler pendant l'occupation allemande, la trahison de son agent qui l'a spolié ...

TEMPLEsoleil2

Quelle importance que ces distorsions de réalités ou de concordance des temps : pour moi, et définitivement, c'est Hergé qui a raison, et sa vision du monde des Incas est la seule qui me vaille.

Son travail est particulièrement minutieux, les attitudes de ses héros sublimement rendues, sa contribution à la culture du XXème siècle si importante que je me régale à chaque vignette, à chaque décor particulièrement soigné, à chaque péripétie de ses personnages tellement sympathiques.

Intéressant aussi, la "censure" que s'impose Hergé en adaptant la bande dessinée à l'italienne en album, qui contraint l'auteur à supprimer certaines scènes - comme la cupidité du Capitaine face à la découverte de grosses pépites d'or - pour "entrer" dans le format d'un album.

Vraiment, pour les tintinophiles, un ouvrage indispensable !

La malédiction de Rascar Capac, tome 2 : Les secrets du Temple du Soleil, par Philippe Goddin et Hergé, éditions Casterman et Moulinsart, 176 p. 25€

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine