Magazine Musique

Jeezy "Seen it all: The autobiography" [deluxe] @@@½

Publié le 02 septembre 2014 par Sagittariushh @SagittariusHH
- Hip-Hop/Rap

Jeezy "Seen it all: The autobiography" [deluxe] @@@½

Poster un commentaire

Jeezy n’est plus tout jeune (‘young’), il cumule aujourd’hui plus de dix ans de carrière en tant que ‘trappeur’. Dix années, c’est un sacré cap de franchi, peu de rappeurs le passent avec une franche réussite. Mais l’ex-Boy N Da Hood est un type malin, qui calcule les risques, tout en restant fidèle à la trap music sans jamais dévier de cette trajectoire, un type qui garde son sang-froid de snowman face aux attaques reçues (anciennement Rick Ross, Freddie Gibbs,…). Avec Seen It All, notre trapstar montre qu’il est toujours dans le coup et n’est pas prêt de céder la place qu’il occupe.

Seen it all: The Autobiography conserve une structure très similaire aux albums de la trilogie Thug Motivation, à savoir une première moitié axée trap music jusqu’à "4 Zone" (avec son refrain autotuné) et une seconde plus mainstream avec quelques featurings de choix. A la production, le fidèle Drumma Boy, Black Metaphor, Childish Major et Mike Will principalement, pour rester très cohérent. La recette qui fonctionne le mieux selon lui, inchangée depuis Let’s Get It,  tout comme ses gimmicks, à quelques évolutions près. Ne pas prendre de risque est un risque en soi non? Les estimations de ventes ont tendance à démontrer que cela s’avère payant.

On retrouve alors très grosse première partie 100% trap incluant le single "Me OK" et l’excellent "Holy Ghost" avec sa vibe atmosphérique. Que Jeezy le ‘bonhomme de neige’ se qualifie de "Black Eskimo" fera sourire. Par rapport à ses débuts, force est de constater qu’il a mis une bonbonne d’azote dans son flow pour l’accélérer au besoin comme c’est le cas sur les premier couplet de "1/4 Block". La suite est baignée dans de l’adoucissant ("Tears" feat Future") mais n’en demeure pas moins ‘sélect’ avec "Beautiful" en compagnie de Rozay et Game sur un instru qu’on jurerait être réalisée par les J.U.S.T.I.C.E. League à cause de son sample de piano jazz-funk à la Cortex (c’est peut-être du Cortex si ça se trouve). Jeezy retrouve aussi Akon (moins sa notoriété), au bon souvenir du single "Soul Survivor" qui lui avait permis de décrocher un premier disque de platine. Mais il retrouve surtout son mentor, le rappeur qui se trouve au sommet de la pyramide illuminati, Jay-Z, qui lâche un bon couplet sur "Seen it al". Ah oui, Lil Boosie lui pique la vedette sur "Beez Like", bon retour à lui parmi nous.

Album solide oui, mais avec ses propres limites: il n’a pas eu les cou*lles de répondre à Gangsta Gibbs… On a connu des chefs de file qui savaient mettre leur streetcred en danger.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines