Magazine Cinéma

Presume coupable - 8/10

Par Aelezig

z01

Un film de Vincent Garenq (2011 - France) avec Philippe Torreton, Wladimir Yordanoff, Raphaël Ferret, Farida Ouchani, Noémie Lvovsky

EDIFIANT.

L'histoire : Affaire Outreau. 2001. Deux femmes accusent quatorze personnes d'avoir "utilisé" leurs enfants pour assouvir leur pédophilie, moyennant finances. Parmi les accusés, Alain Marécaux, qui se voit un matin tiré de son lit par les gendarmes, séparé violemment de sa femme et de ses enfants et emmené en garde à vue, puis mis en examen et jeté en prison. Pendant trois ans, il va connaître l'enfer, faire plusieurs tentatives de suicide, une grève de la faim, proclamant encore et encore son innocence... Son avocat, sidéré, mais tenace, assiste à la bêtise en marche, celle d'un petit juge qui se la pète, sur un dossier sans preuves...

Mon avis : Un beau récit, reprenant la vie totalement brisée, totalement piétinée, de Alain Marécaux, victime d'une erreur judiciaire qui lui fera tout perdre : sa famille, son boulot, sa maison, sa santé aussi. Un cauchemar total, un calvaire, un homme brisé par des incompétents... ce qu'il subit est tellement ignoble qu'on en oublierait parfois qu'il s'agit d'une histoire vraie. Philippe Torreton est remarquable (il a perdu 27 kg pour le film ; un "détail" énervant, je sais, mais faut quand même le faire).

z02

Les langues perfides diront peut-être que c'est mélo, tire-larmes (j'ai failli craquer, je l'avoue), facile. Il serait dommage de ne s'en tenir qu'à cet aspect des choses. C'est aussi un fantastique réquisitoire contre la justice et les prisons françaises (ne généralisons pas, tout de même) : inhumaines. Ce qui ouvre un large débat : les magistrats sont-ils suffisamment nombreux, suffisamment compétents, suffisamment indépendants ? doit-on laisser les méchants prisonniers patauger dans l'infâme ou leur fournir des conditions de vie décentes ? Supprimer la peine de mort, c'est une chose, mais condamner les gens à vivre dans un enfer, qui conduit beaucoup au suicide... ou au meurtre, est-ce plus glorieux ? Il faut assumer ses décisions. Je suis contre la peine de mort, mais, au-delà, de ça, je suis pour le 3-étoiles, oui, oui, mais ACCOMPAGNE : psys, coaches, professeurs, TOUT pour la réinsertion positive.

Pour en revenir au film, il est passionnant et stupéfiant, à la fois très sobre (pas de musique, pour éviter la dramatisation), mais efficace. Certes, le côté mélo, inévitable, est un tout petit peu agaçant. Mais comment faire autrement ? C'est la réalité ! Je dirais même que, non, ce n'est pas un mélo, c'est plutôt un film d'épouvante ! C'est effrayant de penser que l'on pourrait soudain tomber à la merci d'un homme comme le juge Burgaud... A voir impérativement. Pour se remémorer cette affaire qui défraya la chronique et connaître le parcours ahurissant de cet homme.

z03

Rappelons que les quatorze accusés ont été acquittés en 2005, la foldingue accusatrice ayant soudainement avoué qu'elle avait tout inventé...

Pourquoi choisi Marécaux pour Présumé coupable ? Parce qu'il a écrit un journal intime pendant toutes ces années, relatant l'affaire au détail près, ainsi que ses conditions de vie. Il l'a publié et Vincent Garenq l'a lu. Les deux hommes se sont rencontrés et Marécaux a travaillé sur le scénario pour parvenir à ce qui lui semblait le plus juste par rapport à ce qu'il avait vécu. Philippe Torreton s'est également longuement entretenu avec lui, puis s'est isolé, avec son livre et le scénario, afin de préparer le rôle dans l'intériorité, sans se laisser influencer par d'encombrantes lectures en tous genres sur le sujet. Il avoue avoir vécu cette expérience avec une telle intensité qu'il était au bord de la dépression.

Avec un poil de lyrisme en plus, on atteindrait la force des meilleurs Costa Gavras.

z04

Tout le monde salue le film et sa justesse de ton, évitant les pièges. Sauf Les Cahiers du Cinéma, naturellement. Je me demande parfois QUELS films ces gens-là aiment. Peut-être est-il grand temps qu'ils changent de thématique ; qu'ils se lancent dans la pêche à la mouche par exemple.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines