Magazine Bien-être

Comme un ciel clair !

Publié le 09 septembre 2014 par Joseleroy

Extrait d'un texte de Longchenpa, maitre tibétain dzogchen du 14eme siècle.

"Hommage au Glorieux Samantabhadra, le Complètement Parfait !
A la bouddhéité intemporelle, présence totale de base,
à la spontanéité sans changement, cœur de vajra spacieux,
à la nature de l'esprit, perfection naturelle,
constamment, simplement être, nous nous inclinons.
Cet espace ineffable, nature des choses,
l'apogée de la vue, la perfection naturelle.
Écoutez lorsque j'expose ma compréhension
de cette unique immanente réalité.
Le sens absolu de l'esprit, de la Matrice et du Précepte Secret,
réside dans l'absence, l'ouverture, la spontanéité et l'unité.

(...)
Dans la présence totale, la nature de l'esprit qui est comme le ciel,
là où il n'y a pas de dualité, pas de distinction, pas de gradation,
il n'y a pas de vue ni de méditation ni d'engagement à observer,
ni de conduite idéale assidue, pas de conscience immaculée à dévoiler,
pas d'entrainement dans les étapes et aucune voie à fouler,
pas de niveau de réalisation subtil, et pas d'union finale.
En l'absence de jugement rien n'est "sacré" ou "profane",
seulement une matrice au goût unique, comme l'Ile Dorée.
La nature de l'esprit jaillissant par elle-même est comme le ciel,
sa nature, une absence au-delà toutes expressions.

(...)

La véritable essence, gnose immaculée,
ne peut être améliorée, ainsi la vertu est sans profit,
et ne peut être détériorée, ainsi le vice est inoffensif.
Par son absence de karma il n'y a pas de mûrissement du plaisir ou de la souffrance,
Par son absence de jugement, pas de préférence pour le samsara ou le nirvana,
Par son absence d'articulation, elle n'a pas de dimension,
Par son absence de passé et de futur, la renaissance est une notion vide :
qui est là pour transmigrer ? et comment errer ?
qu'est ce que le karma et comment peut-il mûrir ?
Contemplez la réalité qui est comme un ciel clair !
Déconstruisant constamment, cherchant avec ardeur,
pas la moindre substance ne peut être trouvée,
et dans l'indivisible instant de perception non duelle,
nous résidons dans l'état naturel de la perfection.

(...)

Dans la présence totale, la nature de l'esprit indéterminée,
réside la conscience immaculée intemporelle de la perception non-duale.
Dans la pure nudité, non dépendante, la gnose,
réside la graine holistique non discriminatoire.
(...)
L'immensité à l'intérieur et au-delà des préceptes d'atiyoga
est une absence complète, pas la moindre chose, comme le ciel :
A l'instant précis, dans la disposition naturelle d'être pur,
tel l'hyperespace originel que l'on ne peut abandonner,
l'état naturel de pur plaisir apparaît spontanément.

(...)

En l'absence de dedans et dehors, sujet et objet,
gnose intrinsèque, être en dehors du temps et de l'espace,
supplante tous les évènements finis qui semblent commencer et finir,
pur comme le ciel, c'est sans panneau indicateur ou moyen d'accès.
La moindre pensée spécifique sur la gnose est toujours une illusion,
de telle façon que la moindre identité spirituelle, toujours illusoire, est abandonnée,
et convaincu que l'espace de non différentiation de Samantabhadra
est la super-vacuité toute pénétrante de tout le samsara et le nirvana,
l'état naturel est de rigueur, en tant que réalité, sans transition ni changement.
Faisant éclater l'enveloppe fragile de la vue discursive
dans l'hyper-immensité, située nulle part,
dans l'expérience de l'absence, le point essentiel de la question est complètement résolu"

Longchenpa, Le Précieux Trésor de la Perfection Naturelle,

Trad Sönam ici

doigt qui pointe

Dans la direction de ce doigt, partout et nulle part, l'immense absence et l'ouverture nue sans dehors ni dedans, sans sujet ni objet.

Parfaitement spontanée, intemporelle, c'est l'état naturel déjà parfaitement établi, sans effort.

jlr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseleroy 216084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines