Magazine Culture

Tristesse de la terre d'Eric Vuillard

Par Sylvie

RENTREE LITERAIRE 2014

http://www.franceculture.fr/sites/default/files/imagecache/ressource_full/2014/07/07/4879680/9782330035990,0-2240015.jpg

Editions Actes Sud, 2014

Depuis La Bataille de l'Occident (La Première Guerre Mondiale)  et Congo (l'Histoire coloniale), Eric Vuillard est devenu le spécialiste de récits courts, fragmentés, très souvent agrémentés de photos.

Il s'intéresse ici au personnage mythique de Buffalo Bill, de son vrai nom William Cody, qui est devenu le créateur du spectacle de masse avec le Wild West Show, revisitant la conquête de l'Ouest et les conflits avec les indiens à la fin du XIXe siècle.

Les grandes coiffes à plume des indiens ? Le "Ou Ou" avec la main devant la bouche que font des millions d'enfant pour imiter les indiens. C'est lui !  Il invente une mythologie indienne bien loin de la réalité avec.....des survivants des massacres ! Les indiens rejouent leur propre histoire, revisitée par le colonisateur...

Non seulement on apprend beaucoup de choses mais on a aussi l'impression de vivre une véritable épopée romanesque. Derrière cette histoire de carton pâte, il y a en effet un homme grandiloquent mais meurtri, plus complexe qu'il n'y paraît.

La forme choisie, le fragment d'une dizaine de pages sur un épisode de la vie de Buffalo ou un épisode du Wild West Show illustré à chaque fois par une photo, permet à l'auteur d'éviter la dramatisation outrancière et d'introduire des paragraphes de réflexion à l'intérieur de l'histoire. Ce personnage grandiloquent est un prétexte pour parler du divertissement de masse, de l'origine de son succès sur le public.

Vuillard est sans doute moins convaincant lorsqu'il se fait essayiste sur la nature du spectacle. Peu importe. On apprécie tout particulièrement la construction du récit qui fait s'opposer la grandiloquence des spectacles de masse ( l'arrivée du Wild West Show en Alsace, magistral !) à l'évanescence des éléments, relatée dans les deux derniers chapitres que je vous laisse découvrir. 

L'auteur retrace aussi brillamment des épisodes véridiques de l'Histoire indienne (Le massacre de Wonded Knee où on croise la figure mythique de Sitting Bull, mêlant ainsi la Grande Histoire à la petite histoire, oppposant surtout les drames de l'histoire indienne au grand spectacle de masse qui avait déjà inventé à la fin du XIXe siècle le reality show et les produits dérivés.

Eric Vuillard est assurément un érudit, un essayiste parfois un peu aride. Mais il excelle dans la description de ses personnages, ce qui humanise profondément son récit. A découvrir !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvie 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines