Magazine Culture

Les ignorants, Etienne Davodeau

Par Laurielit @bloglaurielit

Les-ignorants-1A force de lire des chroniques sur de nombreux blogs, elle était devenue l'objet de ma requête incessante à la bibliothèque et ça a marché! Me voilà donc toute fière de repartir un samedi avec ma BD de Davodeau sous le bras.

J'ai découvert cet auteur avec Lulu, femme nue que j'avais beaucoup aimé. Je suis une piètre connaisseuse de cet univers et ma surprise est donc à chaque fois la même quand j'ouvre une BD et que je sens tant de profondeur. Dans les ignorants, la leçon est belle. Etienne Davodeau se met lui-même un scène avec un ami vigneron. Pendant un an, il décide de vivre avec lui et d'apprendre son métier. En contre-partie, il lui fait également découvrir le métier d'auteur/illustrateur de BD et le chanceux vigneron rencontre aussi d'autres auteurs.

Ce que j'ai le plus apprécié dans cette histoire est la leçon d'ouverture qu'elle donne. Dans notre société individualiste, prendre du temps pour écouter et apprendre du métier de l'autre, s'en enrichir, poser des questions, donner son avis d'amateur ou d'ignorant, voilà ce que je trouve intéressant. J'ai d'ailleurs au début de ma lecture penser que le métier de vigneron ne m'intéresserait pas. Bien-sûr c'est loin de mon quotidien, très citadin, mais justement, découvrir les différentes techniques, l'impact du sol, le choix de mettre du soufre ou non, tant de sujets que je ne savais pas liés à la production du vin. J'ai également apprécié les soirées et rencontres du vigneron avec d'autres auteurs/illustrateurs et ses propres remarques. Une bande-dessinée très riche donc, avec un traité graphique qualitatif (j'ai aimé la métamorphose physique du vigneron selon les saisons) et dans laquelle on sent à quel point l'auteur s'est investi. Je suis sincèrement admirative de ce travail et j'en ressors en plus avec pleins de noms d'auteurs que le vigneron a eu la chance de rencontrer et que moi j'ai désormais envie de découvrir.

Apprenons de chacun, prenons le temps d'écouter (vraiment) les autres, être ouvert d'esprit, voilà la vraie richesse humaine qu'Etienne Davodeau met magistralement en scène dans cette BD.

Retrouvez les nombreux avis de la blogo sur cette BD dans le billet de ma Stéphie, qui a pris le soin de les retranscrire (et donc je fais ma fainéante et je vous renvoie chez elle :-)) Ah et moi aussi je veux aller à St Malo...:-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurielit 3519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines