Magazine Beaux Arts

Sur les traces...

Publié le 22 septembre 2014 par Detoursdesmondes
Parmonangan1938

Les lectures ont toujours incité les hommes à voyager. Découvreurs de mondes dans notre propre chambre, touristes pressés ou aventuriers en quête d'ailleurs, nous sommes tous mus par la curiosité et le désir. Nous réalisons nos voyages à notre manière et selon nos motivations, mais toujours, je le crois, avec passion.
Mon dernier voyage a été suscité par la lecture de l'ouvrage de Jean-Paul Barbier, En pays Toba : Les lambeaux de la tradition, publié en 1982 à la suite de ses différentes pérégrinations en pays Batak.
Parmonangan1938-detail

Le carnet de voyage de Jean-Paul Barbier était précis et bien illustré. Il n'était pas question pour moi de "jouer" à l'ethnologue que je ne suis pas, mais simplement de retrouver quelques villages, quelques lieux précis et peut-être même les maisons et les hommes des années 80 ? Ce n'était pas si loin dans le temps...
Maison1980

Je me mis donc en quête de la maison des Situmorang à Parmonangan dans l'île de Samosir figurant dans l'ouvrage.
La première photographie datait de 1938 et avait été prise par P. Voorhoeve (in "Het stamhuis der Sitoemorangs van Lontoeng !" in Cultureel Indië, Leiden 1939 référence citée par J.-P. Barbier).
La seconde photographie avait été prise par Jean-Paul Barbier en novembre 1980 et qui trouva alors une nouvelle maison, probablement réalisée au début des années 40 après qu'un ouragan eût fait écrouler la demeure photographiée par Voorhoeve. Certes, le toit avait été remplacé pour laisser place à la tôle, les singa de part et d'autre de la façade et celui surmontant la porte n'existaient plus, mais certaines sculptures semblaient avoir été préservées.
Tahi-Situmorang1980

La curiosité pour retrouver cette maison était d'autant plus grande que la sculpture de la femme aux bras levés était particulièrement intéressante et que J. - P. Barbier affirmait qu'un nouveau coup de vent avait mis à terre cette seconde maison après son passage en 1980, et que les sculptures avaient peut-être été vendues... Pouvait-il y avoir quelque chose en 2014 ? et puis son interlocuteur, Tahi, était-il toujours en vie ?
Maison500

Arrivée dans une clairière, je découvre bien la demeure de la photographie ! Mais, non loin, des traces sont nettes sur le sol et je crois comprendre qu'effectivement elle a été encore déplacée... Cette fois-ci tous les éléments architecturaux présents en 1980 sont bien en place. Un grand soin a donc été accordé à cette maison ancestrale afin de la préserver après ce nouveau coup de vent, et contre les intempéries mais aussi les collecteurs.
Maison-parmonangan2014

Notre petit groupe a grossi, Horensius, que nous avons rencontré sur le chemin, tient fièrement en mains l'ouvrage de J.-P. Barbier. Deux de ses frères l'ont rejoint. Il s'agit de Jamulatua l'aîné (56 ans) et du 3ème Paraul (48 ans). Le père, Tahi, est décédé il y a une vingtaine d'années... ils découvrent avec émotion la photo de ce dernier...à suivre au 1er cours de l'association cette année, mardi 7 octobre (repris le mercredi 8 octobre)...
Maison-batak

Photos 1 et 2 : © P. Voorhoeve in Het Stamhuis der Sitoemorangs van Lontoeng !in Culturel Indië, Leiden 1939
Photos 3 et 4 : © Jean-Paul Barbier in En pays Toba : Les lambeaux de la tradition, 1982
Photos 5 et 6 de l'auteure, août 2014.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines