Magazine Cinéma

Du 21 septembre au 2 octobre, Quinzaine de la non-violence – 1914-2014 Les résistances à la guerre, d’hier à aujourd’hui

Publié le 22 septembre 2014 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

visuel_quinzaine_2014_webIl y a cent ans éclatait la Première Guerre mondiale. Cette page de l’histoire a déterminé le XXème siècle. Le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) souhaite s’associer à l’anniversaire de ce centenaire en mettant en lumière non pas les faits d’armes mais les différentes résistances à la guerre. Le MAN souhaite que la manifestation serve à approfondir les motifs de guerres et les moyens de lutter contre leurs causes et leurs mécanismes.  Dans ce cadre, quatre projections auront lieu dans différentes salles de cinéma Lyonnaise.

Retrouvez toutes les informations et les manifestations organisées dans le cadre de la "Quinzaine de la non-violence"  sur : http://www.nonviolence.fr 

LES FILMS

Ces séances seront suivies d’un débat – tarif normal de la séance

sentiers-gloire
Mardi 23 septembre à 20h30
Cinéma Les Alizés, 212 avenue Franklin Roosevelt à Bron
" Les sentiers de la gloire" de Stanley Kubrick 
En 1916, le général français Broulard ordonne au général de brigade Mireau de lancer une offensive suicidaire contre une position allemande imprenable. Au moment de l’attaque, les soldats tombent par dizaines et leurs compagnons, épuisés, refusent d’avancer…

 

Jonhy
Jeudi 25 septembre à 20h30
Cinéma Le Scénario, Place Charles Ottina à st Priest
"Johnny s’en va en guerre" de Dalton Trumbo
Durant la Première Guerre mondiale, un jeune soldat est blessé par une mine : il a perdu ses bras, ses jambes et tout une partie de son visage. Il ne peut pas ni parler, ni entendre ni sentir mais reste conscient.

Interdit aux moins de 12 ans.
Débat avec Lionel Lacour Historien

joyeux-noel5
Mardi 30 septembre à 20h30
Cinéma Le Zola, 117 cours Emile Zola à Villeurbanne
"Joyeux Noël" de Christian Carion avec Diane Kruger et Guillaume Canet (2005-1h55)

Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l’opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu’il aime : Anna Sörensen, soprano et partenaire de chant.
Le prêtre anglican Palmer s’est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l’église. Ils quittent leur Ecosse, l’un comme soldat, l’autre comme brancardier.
Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l’ennemi. Mais depuis, les Allemands occupent la petite ville du Nord où la jeune épouse a probablement accouché à présent.
Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des Etats majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes…
Au soir de Noël en 1914, les hommes des tranchées cherchent un peu de paix. Au grand dam de leurs états-majors, une trève d’une nuit est déclarée.
En partenariat avec Enjeux sur Image

chambre officiers
Jeudi 2 octobre à 20h
Cinéma Gérard Philipe, 12 avenue Jean Cagne à Vénissieux
"La chambre des officiers" François Dupeyron

Au début du mois d’août 1914, Adrien, un jeune et séduisant lieutenant, part en reconnaissance à cheval. Un obus éclate et lui arrache le bas du visage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines