Magazine Cinéma

Elle l'adore... et je pense qu'on va tous l'adorer, ce film!!

Par Filou49 @blog_bazart
23 septembre 2014

elle_l_adore_1

 Je l'ai dit lors de mon article pour vous faire gagner des places pour voir "Elle l'adore" de Jeanne Herry, ce film, un des nombreux de septembre que j'ai eu la chance de voir en avant première plusieurs semaines avant leur sortie  fait incontestablement partie de ceux que j'ai préféré.

Et un jour avant sa sortie officielle, il est donc temps que je vous touche un mot sur cette cette excellente comédie policière, originale et audacieuse qui bénéfice aussi d'un casting d'enfer.

Comme j'ai vu le film quasiment un mois avant sa sortie, j'avais peu d'élement à ma connaissance à part que Laurent Laffite jouait un chanteur français très connu (visiblement vaguement inspiré du père de la réalisatrice, Julien Clerc en personne) et Sandrine Kiberlain une de ses admiratrices inconditionnelles prête à tout pour lui...

Je pensais en fait voir un film sur le lien entre une star et un fan pathologique, dans la même veine que "Le rôle de sa vie", avec Agnès Jaoui et Karin Viard ou encore "Backstage" avec Emmanuel Seigner et Isid Le Besco, or il me manquait avant de le voir, un élément essentiel du film, à savoir l'élèment criminel de l'intrigue,  car, dès le début du film, va se jouer un accident qui finit en mort brutale (de la compagne du chanteur), qui permettra de tester le degrès de fidelité de la fan à sa vedette.

ELLE+L+ADORE+PHOTO2
Bref, "Elle l'adore" est difficile à classer dans un genre particulier, mais se rapproche quand même plus de celui, assez casse gueule de la comédie policière, un genre dont le cinéma français a parfois de mal à maitriser (dernier exemple, je fais le mort de Jean Paul Salomé) par manque de dosage dans l'équilibre entre l'intrigue purement policière et le coté comique : soit on en rajoute dans le rire, au détriment de la crédibilité de lh'istoire policière, soit le cinéaste axe plus sur la tension et le suspens, dont l'arrivée des rares passages comiques  viennent du coup limiter la portée.

Pas de cela ici : dès le début du film, on se rend compte à quel point les deux genres, le polar et la comédie, se confondent et s'imbriquent l'un dans l'autre.  A cette enquête policière aux nombreux rebondissements, viennent se greffer des éléments de comédie souvent décalée (les histoires que l'héroine s'invente, les scènes de ménage entre le flic cocu-génial Pascal Demolon- et sa compagne, les dialogues irrésistibles de garde à vue) qui fonctionnent largement.

Le film épate avant tout par la finesse de son écriture (les affres de la célébrité, un domaine que connait bien la cinéaste, fille d'une immense star, sont  à ce propos, particulièrement bien rendues), et l'originalité de sa construction (on revient plusieurs fois sur des passages du début du film qu'on pensait avoir compris) en font une intrigue d'une précision mécanique, dépourvue de la moindre faille, tout en n'oubliant pas de nous inclure des moments vraiment drôles. 

La grande réussite du film tient sans doute au fait que la réalisatrice et scénariste Jeanne Herry  ne perd jamais le fil de son intrigue policière malgré quelques disgressions, ne s'égare pas en route, et ne tombe pas dans la tendance, dont j'ai parlé en début d'article, d'abuser de gags ou d'un comique  absurde qui entacheraient la crédibilité de l'histoire.

elle_l_adore_photo_3
Alors, certes, on ne rit pas forcément aux éclats dans "Elle l'adore", mais on y sourit très souvent, épaté par la justesse des dialogues et la prestation des comédiens.

Sandrine Kiberlain confirme l'excellence et son aisance dans les comédies un peu cinglantes (après Neuf mois ferme), dans ce rôle de mythomane entraînée par son idole dans une histoire de meurtre et on imagine mal quelqu'un d'autre à sa place, tant cette Muriel, à la fois madame tout le monde, et en même temps dôtée d'une fantaisie, voire une douce folie bien à elle, lui correspond tout à fait.

Pour lui doner la réplique, j'étais très curieux sur le papier de voir Laurent Lafitte, un de mes acteurs préférés dans le rôle d'un chanteur à succès, et si  on reconnait largement les mimiques et expressions caractéristiques de ce jeu que j'apprécie tant, sa prestation reste un poil en deça de celle de sa partenaire (en plus, petite déception, on ne le voit interprèter aucune chanson :o). 

Mais cette petite- infime- réserve mis à part, je ne saurais que trop vous conseiller d'aller voir ce "Elle l'adore", à qui je souhaite un même succès que pour comparer avec un autre film de la géniale Sandrine Kiberlain, avec  9 mois ferme, un film qui, pour ma part, m'avait moins convaincu (justement parce qu'il allait trop loin dans la surenchère et l'outrancier au détriment de la crédibilité de l'histoire).

Bref, j'espère que tout le monde à la sortie des salles criera: "elle l'adore?, nous aussi!!"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines