Magazine Bien-être

les hommes, les femmes et les hackers

Publié le 23 septembre 2014 par Montaigu

Fille en colere

La très charmante Emma Watson, que nous avons vu grandir dans le rôle d’Hermione,  apprentie sorcière aux cotés de Harry Potter, s’est récemment exprimée devant la très sérieuse assemblée des Nations-Unis. Elle participait, en tant qu’ ambassadrice des droits des femmes, au lancement de la campagne "HeForShe" destinée à promouvoir l’égalité entre les sexes en utilisant la complémentarité hommes- femmes. 

Elle a parlé féminisme comme la croyance que les hommes et les femmes doivent bénéficier des mêmes droits et opportunités,  en regrettant que ce mot soit devenu impopulaire comme symbole de  la haine à l’égard des hommes.  Comme tout un chacun, elle a constaté qu’il y avait beaucoup à faire que ce soit en matière de salaires, de rôle politique et simplement de respect. Sur ce dernier mot, elle a été servie au delà de toute espérance.

Si le monde a applaudi son discours, des hackers, les mêmes qui ont pillé les données personnelles de certaines actrices et fait circuler des photos très dénudées, l’ont menacée de la même punition. On croit rêver !

Les hommes continueraient ainsi à afficher un mépris séculaire au moyen de ce pouvoir d’un autre âge : l’avilissement de l’image des femmes.

Est-ce le reflet tragique d’une bêtise masculine dont les profondeurs demeurent  abyssales ? Ou bien est-ce l’expression d’une peur devant l’émergence d’un " pouvoir"  déstabilisant  contre lequel ils n’ont d’autres réactions que celles de collégiens rougissant à la vue furtive de corps féminins.

Il n’empêche ! A quand les photos dérobées d’acteurs célèbres dans des postures qui feraient pâmer toutes les femmes du monde entier : ça, ce serait un changement significatif. Imaginez George Clooney nu circulant sur le net, quel buzz ! 

Une révolution de taille à signaler. Les femmes peuvent désormais devenir membres du très select golf de Saint Andrews en Ecosse mettant un terme à 260 années d’exclusivité masculine. Les 2400  "gentlemen" vont accueillir des "ladies"  mettant à mal la définition du mot GOLF : "gentlemen only, ladies forbidden" !

 YES !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Montaigu 551 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte