Magazine Culture

Culture Ciné #5

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Hey bonsoir tout le monde ! Comment vous portez-vous ? J’espère que vous avez passé un agréable début de semaine. Si je suis là, et avec la banane et le sourire, c’est parce que la cinquième édition du Culture Ciné. Aller, c’est parti ! :)

Culture Ciné, c’est quoi ?

Tout simplement une rubrique ciné mensuelle (tous les premiers du mois) sur des films que je vous conseille de voir, classés selon des critères propres à moi-même (comme les films de filles, les films pour pleurer, les films qui nous font rêver ou les films de danse … ) ou des films coup de cœur que je me dois de partager avec vous. Chaque film présenté sera agrémenté de la bande-annonce, du synopsis, d’un petit avis puis d’une citation. Et bien évidemment, je vous invite à donner votre avis ou votre propre classement selon le thème du jour !

Pour ce cinquième rendez-vous, j’ai décidé de vous présenter 5 films que vous devez absolument voir ou revoir, 5 films que je classerai dans la catégorie Films " Retour  en Enfance " . Aucun ordre de préférence, comme toujours, même si j’ai bien évidemment mes petits préférés ! ^^ Je ne suis pas spécialement une grande amatrice de dessins animés, je ne connais pas tous les Disney, Pixar ou autre mais je dois vous avouer que j’ai redécouvert le plaisir de ce genre grâce à mon petit cousin. 

Les Films " Retour en Enfance" ? Mais qu’est-ce que tu entends par là ?

Pour moi, les films retour en enfance, ce sont tous les longs métrages animés ; les Disney par exemple ou encore les films des studios Pixar, ou alors les studios Ghibli. En fait, tout ce qui est bon pour les enfants, mais aussi pour nous les grands. Parfois, j’avoue que les histoires ne sont pas recherchées (c’est vrai qu’on s’adresse d’abord à des enfants) mais derrière ces bijoux, il y a toujours une petite morale (j’ai donné ma propre morale des films dans l’article – avec une pointe d’humour et de cynisme ^^). Pour les grands ou les petits, les différents studios rivalisent d’imagination pour nous faire rêver mais aussi rire pendant de longues minutes. 

Voici donc les 5 Films " Retour en Enfance " que vous devez absolument voir !

Cendrillon (mon Disney préféré)

Synopsis : Cendrillon, servante de sa marâtre et de ses demi-soeurs reçoit un jour la visite de sa marraine fée qui la pare d’une robe de princesse à l’occasion d’une reception donnée par le prince. N’ayant que la permission de minuit, elle s’enfuit et perd une pantoufle de verre. Le prince tombé amoureux tentera de la retrouver grâce à cette pantoufle oubliée, trop petite pour un pied ordinaire.

Mon petit avis : C’est peut-être le seul dessin-animé de Disney que je connais par coeur. Oui, Cendrillon est ma princesse préférée et ce film est assurément un de mes dessin animé préféré. Comment résister au charme de Cendrillon, à sa bonté, et à sa gentillesse ? Non, plus sérieusement, j’adore ce film. Parce que, pour une fois, tout n’est pas rose dans la vie de la princesse et ensuite, parce que ses compagnons sont des souris, des oiseaux et autres. Oui, Cendrillon parle aux animaux :P Bon, je reconnais que c’est un peu tiré par les cheveux mais je ne résiste pas aux deux souris : Jack et Gustave (Gus-Gus). Et puis, qui n’a jamais rêvé d’avoir une bonne fée comme Marraine ? ^^

Morale : La roue tourne, tout vient à point à qui sait attendre (sauf que le prince charmant n’existera jamais)

- Dis donc heu t’as déjà vu un chat ?
- Heu un chat chat ?
- Oui un chat chat ! Lucifer, ratifer, méchaaant, sournois, il mord, il griffe, il est grooos gros gros ! Zouk Zouk Lucifer !
- Heu Lucifer zouk zouk

Même si ton coeur a l’âme en peine, il faut y croire quand même. Le rêve d’une vie, c’est l’Amour.

interligne

L’Âge de Glace

Synopsis : Vingt mille ans avant notre ère, lorsque Scrat, un rongeur obstiné, fend la banquise et déclenche un nouvel Age de Glace, une vaste cohorte de mammifères s’assemble et commence à émigrer vers le sud. Manny, un mammouth solitaire qui n’en fait qu’à sa tête, choisit d’aller vers le nord et se voit bientôt rejoint par Sid, un petit paresseux volubile en quête de protecteur.
Ce dernier l’oblige bientôt à recueillir un bébé humain, Roshan, que sa mère leur a confié avant de mourir, et à ramener celui-ci à son père, chasseur nomade parti vers le nord. Sur leur chemin, les deux compères devront protéger Roshan de Diego, un tigre aux dents de sabre chargé par son chef Soto de capturer le bébé.

Mon petit avis : L’Âge de Glace, c’est mon petit chouchou, celui qui m’a réconcilié avec les films animés. Je me souviendrais toujours de ma prof de SVT, au lycée, qui nous disait : " Si vous voulez comprendre les problèmes de la fonte de la calotte glacière, regardez l’Âge de Glace ". J’adore l’humour un peu gauche du film et l’histoire qui s’articule autour de nos héros, que ce soit avec Many la mammouth, Sid le paresseux, Diego le lion ou Scrat l’écureuil. En tout cas, j’ai même versé des larmes devant ce premier épisode de la "saga" (hypersensibilité, quand tu nous tiens ^^). Un film pour petits et grands, rires assurés !

Morale : L’amitié, c’est aller au delà des apparences (sauf si ton ami a envie de te bouffer tout cru).

- Ahah ! J’ai vraiment cru que t’allais me bouffer !
- J’mange pas n’importe quoi…
- Hein ? Comment ça ?

- Dorénavant je veux qu’on m’appelle Sid Prince des Flammes.
- Oh oh prince des flammes, t’as la queue qui crame !

interligne

Là-haut

Synopsis : Des studios Pixar arrive la comédie d’aventure «Up», qui suit un vendeur de ballons de 78 ans, Carl Fredricksen, au moment où il réalise enfin le rêve de sa vie. Son désir de vivre une grande aventure le pousse à attacher des milliers de ballons à sa maison pour s’envoler vers les régions sauvages de l’Amérique du Sud. Mais il s’aperçoit trop tard de la présence d’un colis ayant la forme de son pire cauchemar : Russell, un jeune explorateur de 8 ans un peu trop optimiste, l’accompagnera dans son voyage.

Mon petit avis : Je regarde ce film régulièrement parce que c’est un de mes préférés des Studios Pixar. Toujours jute, drôle, tendre mais aussi triste, ce dessin-animé est une petite pépite à mes yeux. Je trouve que l’histoire de Carl et Ellie tellement jolie et tellement vraie (vous voyez, le genre d’histoire belle mais malheureuse qui pourrait arriver à n’importe qui). Et puis, l’amitié qui se noue entre Carl et Russell est tellement mignonne. Oui, voilà, ce film est "tellement" : tellement drôle, tellement beau, tellement touchant. J’adore ce dessin-animé car, à mes yeux, il sort un peu des sentiers battus !

Morale : Fais attention à ton prochain et à la planète (même si ton prochain est un petit morveux un peu casse-c*uille)

- L’Amérique du Thud, th’est comme l’Amérique du Nord… mais th’est au Thud.

- Kévin est une fille ? Kévin a deux enfants ?

- Russell, pour avoir aidé une personne âgée et pour avoir accompli bien plus que ton devoir, je te félicite et j’aimerai te remettre la plus haute distinction qui existe à mes yeux. Le badge de Ellie.

interligne

Le Roi Lion

Synopsis : Sur les Hautes terres d’Afrique règne un lion tout-puissant, le roi Mufasa, que tous les hôtes de la jungle respectent et admirent pour sa sagesse et sa générosité. Son jeune fils Simba sait qu’un jour il lui succèdera, conformément aux lois universelles du cycle de la vie, mais il est loin de deviner les épreuves et les sacrifices que lui imposera l’exercice du pouvoir. Espiègle, naïf et turbulent, le lionceau passe le plus clair de son temps à jouer avec sa petite copine Nala et à taquiner Zazu, son digne précepteur. Son futur royaume lui apparaît en songe comme un lieu enchanté où il fera bon vivre, s’amuser et donner des ordres. Cependant, l’univers de Simba n’est pas aussi sûr qu’il le croie. Scar, le frère de Mufasa, aspire en effet depuis toujours au trône. Maladivement jaloux de son aîné, il intrigue pour l’éliminer en même temps que son successeur. Misant sur la curiosité enfantine et le tempérament aventureux de Simba, il révèle à celui-ci l’existence d’un mystérieux et dangereux cimetière d’éléphants. Simba, oubliant les avertissements répétés de son père, s’y rend aussitôt en secret avec Nala et se fait attaquer par 3 hyènes féroces. Par chance, Mufasa arrive à temps pour sauver l’imprudent lionceau et sa petite compagne. Mais Scar ne renonce pas à ses sinistres projets. Aidé des 3 hyènes, il attire Simba dans un ravin et lance à sa poursuite un troupeau de gnous. N’écoutant que son courage, Mufasa sauve à nouveau son fils et tente de se mettre à l’abri en gravissant la falaise. Repoussé par son frère félon, il périt sous les sabots des gnous affolés. Scar blâme alors l’innocent Simba pour la mort du Roi et le persuade de quitter pour toujours les Hautes terres. Simba se retrouve pour la première fois seul et démuni face à un monde hostile. C’est alors que le destin place sur sa route un curieux tandem d’amis…

Mon petit avis : Si je vous dis que j’ai vu ce film, pour la première fois, il n’y a que quelques mois … Vous me croyez ? ^^ Non, c’est vrai que je n’ai découvert que tardivement le roi Lion et je le regrette car c’est sûrement mon deuxième Disney préféré. L’histoire est jolie, un peu triste et cruelle mais on se prend vite d’affection pour Simba. Sans parler de Timon et Pumba, ses acolytes d’un jour mais surtout pour toujours. En tout cas, c’est la deuxième fois que j’ai complètement craqué pour un Disney classique. Oui, le Roi Lion, c’est la savane, le dépaysement, la voix d’Elton John, mais surtout Hakuna Matata ! La plus grande et la plus juste des philosophies de vie.

Morale : Il faut affronter ses peurs plutôt que les fuir (personne ne va vous demander de copiner avec l’araignée oh).

M’man ! M’aman ! Arrête tu m’embrouilles la crinière !

- Tu m’as oublié. Tu m’as oublié en oubliant qui tu étais. Regarde en toi Simba. Tu vaux mieux que ce que tu es devenu. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N’oublie pas qui tu es, tu es mon fils et c’est toi le roi. N’oublie pas qui tu es, n’oublie pas, n’oublie pas.

- Timon ?
– Mouuui ?
– Tu t’es déjà demandé ce que c’était que ces petits poins brillants, là haut…?
– Pas la peine que je me le demande… Je le sais !
– Oh ! Et c’est quoi ?
– Des lucioles, Pumbaa. Des genres de vers qui restent collés sur cet espèce de machin bleu marine…

interligne

Moi, moche et méchant

Synopsis : Dans un charmant quartier résidentiel délimité par des clôtures de bois blanc et orné de rosiers fleurissants se dresse une bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret : Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps : voler la lune (Oui, la lune !)…
Gru affectionne toutes sortes de sales joujoux. Il possède une multitude de véhicules de combat aérien et terrestre et un arsenal de rayons immobilisants et rétrécissants avec lesquels il anéantit tous ceux qui osent lui barrer la route… jusqu’au jour où il tombe nez à nez avec trois petites orphelines qui voient en lui quelqu’un de tout à fait différent : un papa.
Le plus grand vilain de tous les temps se retrouve confronté à sa plus dure épreuve : trois fillettes prénommées Margo, Edith et Agnes.

Mon petit avis : Je ne vous raconte pas les fou-rires que j’ai eu en regardant ce film. Surement un de mes gros coups de coeur de ces dernières années. Tout est réuni pour que la magie opère : un héros qu’on aime détester mais qui, finalement, a un coeur énorme ; des petites chipies qui ont tout pour nous faire craquer, surtout Agnès, des personnages secondaires absolument craquants : les Minions ; et une trame qui sort presque des sentiers battus. Ah la la ! Comment ne peut-on pas apprécier Gru et sa bande ? Pour ma part, les Minions restent mes personnages de dessins-animés préférés au monde.

Morale : Tout le monde change, et s’adoucit (on ne peut dire ça des ex copines de mon copain)

- Moi je l’aime. Il est gentil.
- Mais il fout la pétoche.
- … Comme le Père Noël !

- Nous avons volé la statue de la liberté !!
- YEAH !!
- La petite… celle de Las Vegas…
- Ohhhhh…
- Et je ne vous parle même pas de la Tour Eiffel ! Aussi celle de Las Vegas…

C’est ainsi que se termine la cinquième édition de Culture Ciné ! A très vite pour le prochain épisode ! Et n’oubliez pas de retomber en enfance en regardant tous les dessins-animés cités ! :)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 66688 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines