Magazine Culture

Conseil municipal du 29 septembre 2014: ce fut bien chaud !

Publié le 02 octobre 2014 par Patricevallade

Lundi 29 septembre c'était jour de conseil municipal à Lognes. 
Un petit je ne sais quoi flottait dans l'air, comme une odeur de souffre, une sorte de chaleur qui allait peser sur la soirée. Je me rendais donc assez gaillardement à l’hôtel de ville afin de m'enquérir de l' actualité de nos élus. Devant l'entrée je découvrais un petit attroupement de jeunes filles venues accompagner quelques un nos plus sympathiques animateurs (trices) des structures dédiées à l'adolescence. Ces jeunes demoiselles se trouvait être pour le moins enthousiaste. L'heure de monter dans la salle du conseil venait de sonner, et je me retrouvais au milieu de quelques initiés à ces moments bien solennels. Les points à l'ordre du jour furent traités jusqu'au n° 9, 10 et 11 qui amenèrent l'opposition à poser quelques questions à ses collègues de la majorité à cette assemblée. Je dois dire que les réponses données par notre maire, qui me semblait bien agacé, laissèrent quelques interrogations et des points en suspension. Un autre point amena quelques houleux débats à l'évocation de l' état de certains bâtiments municipaux et particulièrement celui de l'école de la Maillière. En effet, à la demande de la liste Phomnouansy, une visite de certains de nos édifices fut organisé et il en ressort que la sécurité n' était pas optimum (des extincteurs n'ayant pas reçu de visite de conformité depuis trop longtemps), que l'état sanitaire allait de paire (des assiettes appelaient à l'aide dans un bain d'eau d'une douteuse clarté, des fortes odeurs à l'origine bizarre…). Depuis cette dernière visite, ces différents points semblent avoir été traités et vous me direz que l'on ne parle jamais des trains qui arrivent à l'heure. Je vous passe les différents autres points à l'ordre du jour, pour en venir au moment le plus explosif de cette soirée. Une question de Martine Andrieux, liste d'opposition, relative à une offre d'emploi émanant des ressources humaines attira plus particulièrement mon attention. Je me doutais que cette dernière question n'était pas posée au hasard. Notre Maire y répondit comme il sait parfois si bien le faire, c'est à dire dans une parfaite langue de bois. Un ancien conseillé municipal confia à qui voulait l'entendre que l'un de ses enfants avait été embauché sur l'un des postes en question. A cette réponse non satisfaisante de l'édile, deux animateurs dont les contrats ne furent pas renouvelés fin août se levèrent à l'unisson. Vous devez bien vous douter qu'ils n'avaient pas fait le voyage pour rien. En cette fin de conseil, ils sont donc allé interpeller notre Maire quand aux raisons qui avaient motivés ce non renouvellement de contrat. Le débat autour de cette question fit peser un climat plus que tendu. Plusieurs conseillers municipaux liés de près ou de loin à cette affaire furent interpellés par nos deux amis animateurs et tentèrent de se justifier en s'empêtrant dans une complète confusion. Certaines paroles, qui laissent des questionnement en suspens, furent prononcées, et pour des raisons de confidentialité je ne peux vous les répétées. Je me dois de ménager le suspens pour un prochain billet sur ce blog. Je ne peux également que vous conseiller de prendre contact avec les différents acteurs de cette soirée qui va rester dans ma mémoire comme un très grand moment de prise de paroles citoyenne et de grand courage de la part de ces deux animateurs.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patricevallade 149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines