Magazine Culture

The Witness

Publié le 02 octobre 2014 par Oliaiklod @Olia_i_Klod

Ses collègues pilotes de motoscafi lui ont déjà trouvé un surnom "The Witness" (Le Témoin) et c’est vrai qu’on l’a beaucoup vu ces derniers jours, même si c’est deux autres personnes qui se sont fait remarquer à Venise ces derniers jours.

Sandrone

Sandrone, de son vrai nom Sandro Greco, c’est le pilote du motoscafo Amore, qui est probablement le taxi vénitien le plus photographié de ce début de siècle. En effet, depuis 15 ans désormais, il est le taxi attitré de la star hollywoodienne adulé de ces dames, George Clooney.

Ce grand gaillard de 54 ans dont on a beaucoup aperçu la calvitie naissante ces derniers jours, air sérieux et lunettes noires sur le nez, a conduit le couple dans la lagune, avec, parfois des moments un peu sportifs. Heureusement pour lui, il a toujours piloté un taxi dans Venise où il a fait toute sa carrière.

Quand on lui pose la question, il estime que "il momento più difficile? Quando siamo entrati in Canal Grande, il primo giorno. I motoscafi con i fotografi ci inseguivano, tutti correvano, c’erano un sacco di onde. Il giorno dopo è andata meglio. Ringraziamo le forze dell’ordine per il lavoro che hanno fatto. Sono stati davvero preziosi".

Et c’est vrai qu’il fallait garder son sang froid quand tous ces taxis sont arrivés à grande vitesse pour tourner autour de lui, créant de grandes vagues, pour faire plaisir aux journalistes avides de photos pour vendre aux médias du monde entier. La police enquête d’ailleurs sur ces fait, et dans les semaines à venir, on pourrait bien voir des licences supprimées et des bateaux saisis. C’est ce qu’il devrait en coûter à ces pilotes qui ont oublié de rester des professionnels.

Quinze années de relation sans nuage entre Sandrone et George Clooney, ont créé des liens qui vont au delà de la simple relation client – taxi. Clooney aime Venise (nous en avons déjà parlé), et vient souvent dans la ville où il a ses habitudes. Donc, pour son mariage avec Amal Alamuddin, Clooney a demandé, à Sandrone, son amis taxi vénitien, non seulement de le transporter dans Venise et sur la lagune, mais également d’être son témoin pour la cérémonie officielle, non pas à la mairie, mais au Casino, non pas devant le maire de Venise (en ce moment, il n’y en a pas, remplacé par un super préfet), mais devant un ancien maire de Rome.

"Un altro momento delicato è stato quando gli ospiti hanno voluto visitare la Biennale architettura ai Giardini e all’Arsenale. Siamo andati in incognito, per evitare l’assalto. Ce l’abbiamo fatta. Loro sono stati molto contenti" continue de nous raconter le pilote, qui assure ne pas avoir la grosse tête.

… on verra…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oliaiklod 11319 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines