Magazine Cinéma

Un radeau jaune sur l’eau bleue – Michael Dorris

Par Tix @ThierryTix
Un radeau jaune sur l’eau bleue – Michael Dorris

États-Unis – 1987

  • PRÉCISIONS

Auteur : Michael Dorris
VO : A Yellow raft in blue water
Publication originale : 1987
Publication française : 1989
 

  • NOTE GLOBALE :

NA-06

 

  • DE QUOI ÇA PARLE ?

Dans une réserve indienne du Montana puis dans le nord-ouest des Etats-Unis le long de la côte du Pacifique, trois femmes indiennes s’affrontent. Rayona, la plus jeune, et Christine, sa mère, vivent sous l’emprise de la doyenne, Ida, détentrice d’un terrible et lourd secret familial. La vie d’une famille racontée par trois voix que séparent l’âge et les aspirations.

  • NOS AVIS

Mickdeca :

Nouveau Super Livre Surprise, Un radeau jaune sur l’eau bleue traite des relations difficiles entre trois personnages, allant de la Grand-mère Ida à la petite fille Rayona en passant par la mère, Christine.

Premier point de vue, Rayona jeune métisse que la mère malade l’emmène à sa Tante Ida (qui est en réalité sa Grand-mère), femme très distante, sévère, et revêche. Une première partie ennuyeuse sans grand intérêt, avec un personnage peu attachant aux réactions parfois incompréhensibles. Une partie longue qui tue le livre car la suite n’est pas si mauvaise.

La deuxième partie et la troisième sont plus intéressantes et se lisent plus facilement. Christine la mère de Rayona nous raconte ses déboires toujours de manière directe, sans détour, avec une petite dose d’humour bienvenue. Puis enfin c’est au tour de Ida, qui plonge le lecteur dans une autre époque où l’eau courante n’existait pas, dans un chaos familial sans nom. C’est sûrement la partie du roman la plus importante et la plus captivante.

Niveau écriture, on ressent un manque de fluidité, les pages s’enchaînent avec difficulté. Ce n’est pas non plus spécialement bien écrit, ainsi les métaphores, les comparaisons, et les descriptions sont bien fades.

Un radeau jaune pour l’eau bleue est un roman ennuyeux qui conserve tout de même une bonne seconde et dernière partie mais péche aussi par son manque de fluidité et son écriture sans grand intérêt.

    Super Livre Surprise ! #05

L’explication de Tix :

Je ne sais pas vraiment ce qui m’a motivé à choisir ce roman pour ce Super Livre Surprise. L’harmonie des couleurs est sympa (en fort contraste avec celles de Dans le jardin de la bête par ailleurs…), et le titre attise la curiosité ! Dommage que le succès n’ait pas été au rendez-vous.

Partager cet article...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tix 16 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines