Magazine Culture

La dose

Publié le 03 octobre 2014 par Lael69
La doseMelvin Burgess
Gallimard Jeunesse
Collection Scripto
Traduit de l'anglais par Laetitia Devaux
Paru en Septembre 2014
280 pages
14,90 euros
Roman ados à partir de 14/ 15 ans
Thèmes : Drogue, Chômage, Société
Quatrième de couverture : Une nouvelle drogue vient de sortir. Le Raid. Tout le monde en parle. Prenez-la et vous vivrez la semaine de vos rêves. Mais après vous mourrez. Adam est tenté. La vie ne vaut rien. Sa copine veut le quitter, son frère est parti ; il n'a aucun avenir. Alors, qu'est-ce qu'il a à perdre ? Bien plus qu'il ne croit... Un thriller qui repousse toutes les limites et pimente d'humour noir une réalité hostile. Adam et Lizzie, deux adolescents plus vrais que nature, se débattent dans un terrible complot. 
A propos de l'auteur :  Précurseur de la littérature pour adolescents en Angleterre, Melvin Burgess est reconnu pour son écriture sans concession, au réalisme parfois controversé mais toujours chaleureux et empreint d'humour. Ses livres ont été adaptés à la scène, à la télévision et au cinéma et sont traduits dans le monde entier. Il a remporté de nombreux prix et vit à Hebdon Bridge avec sa compagne. 
Dans un futur proche, la société est en pleine crise identitaire. La pauvreté, le chômage, les clivages sociaux se sont profondément accrus. La récession dure depuis bien trop longtemps. Les jeunes sont les plus touchés et dans ce climat de tension, une nouvelle drogue révolutionnaire fait son apparition : le Raid. C'est la tendance à Manchester. Elle offre la possibilité de vivre une semaine de rêve. 7 jours sans limites, sans contraintes, à réaliser tous les possibles, à réaliser sa "liste de voeux". Puis au bout, il y a la mort. La mort est choisie, voulue... sorte de suicide collectif approuvé voire valorisé par la société. Alors quand la rock star Jimmy Earle meurt sur scène après avoir ingéré cette fameuse gélule, c'est le déclic pour des milliers de fans dont Adam, 17 ans...
L'idée de départ était super bonne. En tout cas, elle mettait l'eau à la bouche, laissant envisager un roman plein de réflexions existentielles et de suspense. Pourtant la rencontre n'aura pas été aussi intense et convaincante. Le Raid, une drogue qui donne la mort mais qui paradoxalement vous fait vivre le pied pendant une semaine entière, au top de sa forme physique et mentale, est une idée peu commune pour aborder ses ravages. Dans un futur en crise, en perte de repères, les jeunes se raccrochent à leurs préoccupations majeures : l'argent, la famille, l'avenir professionnel...tous ces sentiments sont exacerbés mais Melvin Burgess oublie un peu tout ce contexte et se concentre sur les "plaisirs" du sexe, de la drogue. 
Hélas la réflexion est peu présente et laisse place à un thriller alambiqué, entre psychopathe pervers, revendications sociales et groupe révolutionnaire ou terroriste(?) Les Zélotes, où tous se retrouvent à la fin comme par enchantement. L'écriture de Melvin Burgess est subversive, incisive, parfois crue et arrogante. Si Lizzie est un personnage attachant, Adam est détestable au possible. Sexe, drogue, alcool, il n'a que ces objectifs en tête (et accessoirement mettre une fille enceinte en utilisant un préservatif déchiré pour laisser une trace de lui après sa mort)...mouais! Super comme projets pour une dernière semaine de vie. J'ai trouvé le propos un brin choquant. Certes on suit les déboires de ce couple d'ados qui se trouve pris en otage par des gens pas nets. Le thriller est plein de suspense, de dialogues, de rythme, d'action et d'angoisse. Ca se lit vite et bien. Mais l'écriture pleine de violence et percutante de Melvin Burgess, tel qu'on l'a connaît dans Kill all ennemies reste absente. Difficile d'admettre et triste constat de se dire que l'appréciation de la vie, aussi puissante et émotionnelle qu'elle puisse être passe uniquement par la violence et la drogue dans ce roman. Il y avait tellement plus à exploiter. Pourtant tout ne m'a pas déplu mais, en fermant le roman, la pilule est dure à digérer. (si je puis me permettre!)
Je partage l'avis de Radicale.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine