Magazine Culture

Une campagne nationale en faveur de nos anciens? Mais dans quel Maroc vivons-nous?

Par Citoyenhmida

Depuis quelques jours, tous les médias nous rabâchent les oreilles avec cette “campagne nationale en faveur des personnes âgées”!

Ainsi le Maroc et les marocains auraient à ce point négligé  de s’occuper de leurs vieux, de leurs anciens?

Au point qu’il aura fallu qu’un organisme international, en l’occurrence HelpAge International tire le signal d’alarme? Le Maroc serait, parait-il, classé dans ce domaine 81ème sur les 91 pays étudiés.

Triste et déshonorant!

Au point que les autorités publiques de ce pays se sentent obligées de se pencher sur ce problème et d’entreprendre une “campagne de sensibilisation” de nos concitoyen(ne)s  aux problèmes de nos vieux?

Affligeant et lamentable!

Mais dans quel Maroc vivons-nous donc?

Pourtant autour de nous, chaque jour on observe une recrudescence des signes prétendument religieux  (tels que les voiles des femmes, les barbes des hommes, les qamis blancs ou en couleur et autres accessoires),  des comportements apparemment pieux (jamais les mosquées n’ont été aussi fréquentées, jamais il n’y en eu autant), des discours officiels et officieux faisant  référence aux enseignements de l’islam (avec une télé et une radio spécialisée fort suivies semble-t-il, des dizaines de chaînes satellitaires peuplées d’érudits !

Autour de nous, pullulent des tas d’associations défendant qui la culture, qui le patrimoine, qui les droits de l’homme (même parfois au détriment d’autres valeurs aussi intangibles comme l’intégrité nationale), qui le sport!

Pourtant, dans leurs comportements quotidiens, les marocain(e)s auraient failli envers leurs anciens en les abandonnant, en leur manquant de respect, bref en brisant la solidarité séculaire entre les générations!

Je n’invente rien : ces griefs sont la base sur laquelle se fonde cette campagne lancée par le ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et de développement social.

Pourquoi en sommes-nous arrivés là?

La crise peut expliquer ces dérives! Mais ce serait plus une crise morale et sociale qu’une crise économique!

Il y a quelques temps, le Maroc et les marocain(e)s étaient plus pauvres et pourtant chaque famille prenait en charge ses vieux. On a longtemps loué la cohésion sociale marocaine qui était un exemple alternatif aux systèmes de solidarité européens qui trouvaient leur fondement dans la loi et non dans les règles sociales .

Il y a quelques temps, le Maroc et les marocain(e)s ne se targuaient pas d’être une nation plus “musulmane” que les autres : nous étions musulmans, sans ostentation, sans le crier sur tous les toits et sans le faire voir et savoir à nos compatriotes et pourtant jamais une famille marocaine n’aurait osé négliger un de ses “ancien(ne)s.

Il n’y a jamais eu autant de “fawta” plus farfelues les unes que autres, sur des sujets les plus inattendus sinon les plus insolites, et pourtant nos prétendus oulémas n’ont pas jugé particulièrement utile de rappeler les marocain(e)s à leur devoir d’abord social et ensuite religieux.

Le marocain(e) prenait en charge ses anciens, par devoir, tout simplement! Il fallait qu’il le fasse, il le faisait, sans état d’âme, sans espérer rien en retour sinon “ridaht al walidine”.

Je me pose juste la question de savoir dans quel Maroc vivons-nous en 2014 pour qu’on soit arrivés là! C’est malheureux et inquiétant!

Cette campagne de 10 jours aura les mêmes effets que toutes les “campagnes” : beaucoup de bruit pour rien, beaucoup de communication et donc de frais de communication pour le bonheur de certains agences de comm, beaucoup de discours creux et de fausses promesses!

Nos anciens méritent plus que cela et plus simple que cela : recommençons tout bêtement d’abord redevenir nous-mêmes et  par être moins individualistes! Le reste viendra de lui-même.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines