Magazine Culture

ROYAL BLOOD – Royal blood (2014)

Publié le 03 octobre 2014 par Papasfritas69

Royal blood - Royal blood

De qui parle-t-on ? :

Duo Anglais composé de Mike Kerr et Ben Thatcher.

De quoi parle-t-on ? :

Post-grunge dynamique et violent à la musicalité intéressante, mais malheureusement mille fois entendu.  

Rythme :

-   Je me suis endormi dans mon fauteuil

-   Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-   Mes pieds se mettent à bouger

-   Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-   Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Idéal pour le Headbanging, le Air-guitar ou le Pogo.

Accessibilité :

-   Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-   Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-   Mélodie agréable mais sans aspérité

-   Les refrains entrent directement dans ma tête

-   Que des hits taillés pour les stades

Style de musique fait pour la scène et pour les foules en délire.

Audience :

-   Musique que madame me demande de réécouter

-   Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-   Madame s’en va quand je l’écoute

-   Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-   Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Figure it out, Come on over, Little monster et encore quelques singles à venir, Royal blood a déjà remporté le pari de la popularité.

Qualité audiophile :

-   J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-   Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-   S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Style monocorde, obsédant mais avec une recherche sonore limitée, peut s’écouter en format compressé mais attention toutefois à la migraine.

Conclusion :

-   Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-   Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-   Je l’écoute facilement mais sans émotion

-   J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-   Il tourne en  boucle sur ma platine

Royal blood, énième groupe aux cheveux gras et au gros son qui tache. L’audition des premiers singles sur les radios spécialisées n’ont pas franchement donné l’envie d’en savoir plus sur cet opus éponyme. C’est donc avec un à priori fort défavorable qu’il faut se lancer dans la découverte de cette nouvelle galette de rock fumant.

Sans surprise, le style vu et revu se rapproche du Grunge et du Stoner rock. Derrière la violence, il y a les mélodies, toutes calibrées pour la bande FM, proche de groupes comme Linkin park, Nickelback et de centaines d’autres encore. Les fans de ce genre, certes très nombreux, se délecteront de ce rock pompeux et tubesque. Les autres, ceux qui préfèrent la puissance froide et bancale des Savages ou de Ty Segall, tourneront rapidement le dos aux britanniques.

Le sang royal, paré de ses plus beaux atours, régnera certainement sur un très large public, mais il est fort à parier que cela ne sera pas suffisant pour que Royal blood gagne, dans le même temps, ses lettres de noblesse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Papasfritas69 296 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines