Magazine Culture

François Truffaut

Publié le 04 octobre 2014 par Hunterjones
François Truffaut Les années 30:
Il est né à Paris en 1932. Sa mère, secrétaire au Journal l'Illustration, se débarrasse et du père et du bébé qu'elle confie à une nourrice suite à une grossesse cachée. Elle épousera Roland Truffaut, un dessinateur dans un cabinet d'architecte-décorateur qui reconnaître l'enfant François à l'état civil.
Journal, architecte & décorateur. Trois mots qui dessineront le parcours de vie du bébé François. C'est principalement la grand-maman qui élèvera le petit François. En l'amenant quelques fois, au cinéma. Le jeune François séchera souvent ses cours afin d'aller s'enfermer dans les salles...ou de faire les 400 coups...
François Truffaut
Les années 40:
Truffaut collectionne et confectionne des dossiers sur ses réalisateurs préférés avec des articles de jounaux ou des photographies volées. Jean Renoir, Abel Gance, Jean Cocteau, Jean Vigo, René Clair, Henri-George Clouzot, Marc Allégret, Claude Autant-Lara sont ses sujets. Il se lie d'amitié avec des copains qui ont les mêmes passions que lui, le cinéma et les filles. À 12 ans, il est finalement réintégré définitivement chez sa mère. Il n'a pas de chambre et dort dans le couloir. Ses parents le laissent seul les weekends. Il découvre un journal intime qui lui révèle que son père n'est pas son père. Bouleversé, à 14 ans, il quitte l'école et vit de petits boulots: coursier, magasinier, soudeur à l'acétylène dans une usine, puis grainetier.   Il fréquente aussi beaucoup les cinémas et fonde avec un ami et un prêt gouvernemental un ciné-club. Il ne rembourse toutefois pas la somme qu'il devait et est envoyé en maison de redressement. Truffaut mettra pratiquement toutes les anecdotes de cette époque dans son tout premier film. Fervent lecteur de Balzac, il fera aussi vivre à son alter ego Antoine Doinel, certaines des courbes dramatiques d'Honoré dans le futur. Il avait rencontré le critique Hervé Bazin qui l'accueille à sa sortie de maison de redressement pour lui offrir un poste de critique de cinéma.
François Truffaut
Les anneés 50:
Déçu en amour, Truffaut s'engage dans l'armée pour se faire tuer en Indochine. Il est envoyé en Allemagne, obtient une permission à Paris et ne revient plus. Il est accusé de désertion et fait de la prison militaire. Bazin revient à sa rescousse et le fait expulser de l'armée. Bazin l'héberge chez lui et lui trouve un poste en cinéma au ministère de l'agriculture. De courte durée, il ne fait pas l'affaire. François écrit pour Les Cahiers du Cinéma et pour Les Arts où il fait la rencontre de la, plus belles bandes de zoulous du futur cinéma français. Chabrol, Rivette, Demy, Rohmer et surtout Godard. Il réalise pour le plaisir un court métrage mais surtout écrit À Bout De Souffle après avoir eu le scénario de Bonnie & Clyde entre les mains. Il interviewe Hitchcock pendant une semaine, publie une nouvelle dans la revue La Parisienne et devient assistant réalisateur pour l'une de ses idoles Roberto Rossellini pour trois films qui ne verront jamais le jour. Mais ce sont de cours privés que Truffaut aura pris. Il se lie d'amitié avec l'auteur Henri-Pierre Roché à la même époque et tourne un court métrage avec Gerard Blain et Bernadette Lafont. Il épouse la fille du propriétaire de la société de distribution cinématographique Cocinor.  Ils auront deux filles. Il fonde sa propre compagnie de films: Les films du Carrosse et produit pour son ami Rivette.
François Truffaut   Il co-réalise avec son ami JLG un docu. La même année, il est interdit au Festival de Cannes parce qu'il écrit des critiques trop intenses sur les autres.Truffaut prône le cinéma d'auteur. le cinéma hors studio et dans la rue. Il tourne son premier film. Truffaut, dans une drôle d'ironie, remporte le prix de la mise-en-scène...à Cannes.
François Truffaut Les Années 60:
Le succès international de Truffaut lui permet de venir en aide à Cocteau pour l'un de ses films alors sans producteur. En réaction à son film précédent (ce qu'il fera souvent), comme Truffaut vient de passer de l'ombre à la lumière et qu'il est déçu que son film ait plu surtout à des gens qui ne sont pas cinéphiles, il tourne une adaptation d'une nouvelle de David Goodis, un Étatsunien, qui met en vedette un héros qui passe de la célébrité à l'anonymat. Un film pour amateur de cinéma. Qui ne plaira qu'aux amateurs de cinéma. Henri-Pierre Roché le convainc de tourner l'adaptation d'un de ses deux romans. Le succès sera immense. Truffaut est au sommet de la pyramide. Il tourne la même année une suite aux 400 coups, un moyen métrage inclus dans le collectif  L'Amour à 20 ans. Il tourne ensuite un film fétichiste inspiré d'une pub sur les bas nylons, mais surtout initié par une passion foudroyante qu'il éprouve pour la soeur de Catherine DeNeuve, Françoise Dorléac. Le film est une catastrophe. Incorrigible hommes à femmes, il divorce de sa femme. Il produit et participe à la rédaction des dialogues du film Mata Hari, Agent H 21 de Jean-Louis Richard.Il adapte Ray Bradbury dans son premier film en couleur avec beaucoup d'adresse. C'est aussi son premier (et seul film) en anglais.
François Truffaut  François adapte William Irish, rédige son livre-entretien d'avec Hitchcock, tourne une troisième partie au cycle Doinel , produit Pialat et se bat pour sauver la cinémathèque d'Henri Langlois. Il se brouille aussi définitivement avec Godard sur leurs engagements politiques respectifs. Il demande en mariage sa cadette de 16 ans, Claude Jade, mais lui pose un lapin le jour de la cérémonie. Ils resteront bons amis (!) Il adapte encore William Irish avec DeNeuve* et Belmondo puis, se met lui-même en scène dans un film clinique qui fera beaucoup de recettes.
Les années 70:
Truffaut tourne un quatrième segment au cycle Doinel, puis adapte le second roman de Roché. Il retourne avec Bernadette Lafont et peu à peu, dans cette France post-1968 Truffaut semble hors de son temps. C'est le film suivant qui le ramène à la surface, oscarisé pour le meilleur film en langue étrangère. Truffaut, se jouant lui-même dans le film, fait référence à un problème de surdité qui sera la début de la fin pour sa santé.
François Truffaut  En 1975, Truffaut tourne sur la vie de la fille de Victor Hugo, morte folle. Le film remporte une pléiade de prix principalement pour sa jeune interprète Isabelle Adjani. Truffaut revient au thème de l'enfance le temps d'un film, puis tourne une adaptation du journal intime d'Henri-Pierre Roché. Une erreur. Steven Spielberg lui offre un rôle où Truffaut parle si mal anglais qu'on lui suggère de parler français. L'acteur Bob Balaban doublant ses propos en direct comme Giorgia Moll le faisait pour Jack Palance en 1963 avec Godard. Son film de 1978 le met à nouveau en vedette et est adapté de trois nouvelles d'Henry James. L'année suivante, il clôt le cycle Doinel avec un film décevant. Ayant eu le luxe d'avoir les mêmes acteurs jouant les mêmes personnages qui ont vieillit à l'écran, Truffaut croit bon d'insérer une multitude de flashback  de scènes tirées des quatre premiers films, mais après un effet d'abord saisissant, on a l'impression de vivre une compilation paresseuse des meilleurs moments de Doinel et de son entourage. Ringard.
François Truffaut
Les années 80:
Truffaut commence très fort cette nouvelle décennie avec cette histoire de troupe de théâtre dans la France occupée. Le film remporte 10 statuettes aux Césars (les Oscars français) et ce record n'est égalé que 11 ans plus tard. Le film suivant n'est qu'un véhicule pour mettre en valeur sa passion du moment: Fanny Ardant. Son dernier film, une adaptation d'un roman de Charles Williams, n'est qu'un véhicule pour mettre en valeur les jambes de sa passion du moment: Fanny Ardant.  Il a le temps de scénariser La Petite Voleuse qui sera tourné en 1988 par son assistant réal. et une mini-série française sera aussi mise en ondes sur TF1 en 1995 tirée d'un scénario de Truffaut.  Il aura eu une fille avec Fanny Ardant en septembre 1983, mais ne la connaître qu'à peine un an quand il meurt d'une tumeur au cerveau, il y aura 30 ans, le 21 octobre prochain.
François Truffaut
Dans une semaine, commencera à la cinémathèque Française qu'il avait tant défendue une exposition qui lui sera entièrement consacrée. Et ce, jusqu'au 25 janvier.
*Il entretiendra une liaison discrète avec Catherine à cette époque.
****J'ai triché pour la photo des années 40 car je ne trouvais pas Truffaut paraissant plus jeune. On peut y voir un magnifique et hirsute Godard plein d'assurance derrière :)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines