Magazine Culture

Tout est dans le générique : Outlander

Par Emidreamsup @Emidreamsup

outlander-generique

Nouvelle série phare de la fin de l’été, Outlander m’a conquise par bien des aspects.

Et le premier n’est rien d’autre que son générique. Après Da Vinci’s Demons et Black Sails, Bear McCreary a donc mis, à nouveau, son talent au service de la chaîne Starz.

Dès les premières notes de ce générique, on se retrouve transporter en Écosse. Il offre un arrangement musical du morceau The Skye Boat Song porté par la voix envoûtante de son épouse, Raya Yarbrough. Les paroles, qui représentent à merveille cette histoire fantastique d’une jeune femme du 20ème siècle transporter au cœur de l’Écosse du 18ème, sont issues d’un poème de Robert Louis Stevenson.

Sing me a song of a lad that is gone,
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye.

Mull was astern, Rùm on the port,
Eigg on the starboard bow;
Glory of youth glowed in his soul;
Where is that glory now?

Give me again all that was there,
Give me the sun that shone!
Give me the eyes, give me the soul,
Give me the lad that’s gone!

Billow and breeze, islands and seas,
Mountains of rain and sun,
All that was good, all that was fair,
All that was me is gone.

Les images de la série accompagnent à la perfection la montée en puissance de la mélodie. Le tout débute lentement et en douceur, puis moins d’une minute après, on se retrouve comme possédé par ce rythme, à l’image des jeunes femmes dansant sur la colline Craigh na Dun.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emidreamsup 951 partages Voir son profil
Voir son blog