Magazine Culture

Chronique : Le Père Noël est une ordure

Publié le 04 octobre 2014 par Lemediateaseur @Lemediateaseur

Bien que l’on dise que le théâtre soit une grande famille, il existe rarement de bandes de comédiens qui régulièrement montent des projets ensemble.

Evidemment, nous pouvons citer la bande du Splendid, et plus récemment La troupe à Palmade. Qui de mieux placer donc que ces derniers pour ressusciter sur scène une pièce mythique des premiers, j’ai nommé Le Père Noël est une ordure.

Trente-cinq ans après sa création, cette comédie est de retour sur les planches, cette fois, au Théâtre Tristan Bernard. Tous vos personnages préférés, les quiproquos, les répliques cultes et l’énergie sont ici au rendez-vous dans une mise en scène de Pierre Palmade.

Sur scène, Loïc Blanco, Emmanuelle Bougerol, Marie Lanchas, Nicolas Lumbreras, Benoît Moret et Julien Ratel nous ramènent des années en arrière en incarnant avec brio les rôles de leurs aïeux tout en leur apportant une touche personnelle, c’est tout un défi et il est réussi.

Je ne peux pas dire que j’ai eu une petite émotion en assistant à cette reprise historique, les droits étant cédés pour la première fois à une troupe de professionnels, car je connais trop l’histoire et les dialogues.

Mais cela n’est en rien imputable au talent de la troupe, on rit tout de même beaucoup car les répliques, mêmes cultes, sont amenées un peu différemment, et les longs et chaleureux applaudissements de la salle sont amplement mérités.

le-pere-noel-est-une-ordure-affiche

Le Père Noël est une ordure, Théâtre Tristan Bernard, Du mardi au vendredi à 21h, le samedi à 18h et 21h, spectacle en alternance à partir du 15 octobre du mardi au vendredi à 19h ou 21h et le samedi à 18h ou 20h (voir sur le site du theatre en cliquant ici)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lemediateaseur 66837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine