Magazine Cinéma

3 Coeurs

Par Marymalo
3 Coeurs 3 CoeursJ'avais aimé les précédents films de Benoit Jacquot qui avaient pour cœur de cible une femme ou un personnage de la littérature romantique. Son passage à une romance dramatique contemporaine ciblée sur un personnage masculin ne m'a pas convaincu.
La gestion du temps semble un facteur déterminant pour le personnage de Marc : le train et le rendez-vous manqués, la correspondance ratée et ces journées où nous avons l'impression de vivre « en live » la réalité de la petite communauté familiale; mais c'est aux dépens du spectateur qui finit par trouver ce film très long....
Pour nous détourner de la torpeur qui s'installe, le scénario -jusque là très linéaire et qui nous raconte la «  fausse route sentimentale » de Benoit Poolvoerde- s'accélère d'un coup avec le face à face avec le Maire interprété par André Marcon et c'est la meilleure scène du film  lorsque ce dernier analyse avec une justesse inspirée par la rancœur sans doute, le désarroi de Marc le jour de son mariage. Ce redressement fiscal, très terre à terre, dans un film sur le mal être étonne un peu....Ou est-ce pour mieux nous décrire un homme « droit dans ses bottes » et très efficace dans son travail alors qu'il est très troublé par sa vie sentimentale ? Ou pour nous dire que pour faire ce métier il faut avoir en soi une certaine colère ?
Ce mélange des genres étonne mais laisse au final une impression de « méli-mélo » comme le dit très justement (comme toujours) le critique de Télérama Louis Guichard.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marymalo 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines