Magazine Concerts & Festivals

Tiny Ruins au Witloof Bar du Botanique, Bruxelles, le 3 octobre 2014

Publié le 03 octobre 2014 par Concerts-Review

Juin 2012, le Bar du Matin, c'est là que tu croises la route de Hollie Fullbrook, alias Tiny Ruins!

DSC09218.JPG

Ce soir la native de Bristol, émigrée en New-Zealand, se produit dans les caves du Botanique.

La chaîne interdisant la descente vers les bas-fonds disparaissant à 19:55'.

A Forest, Miss Fullbrook était accompagnée de Cass Mitchell à la contrebasse, ce soir elle est flanquée de Alexander Freer aux drums et de Cass Basil à la basse ( Cass Mitchell= Cass Basil à première vue), Alex et Cass font partie de Carnivorous Plant Society , des bouffeurs d'insectes pratiquant un cinematic jazz qu'il est  inutile d'arroser.

Un second  full album, 'Brightly Painted One' , se vend depuis peu.

DSC09165.JPG

Solo à l'acoustique, une voix murmurée, un jeu délicat en fingerpicking,  une première douceur qui donnera le ton au set .

DSC09177.JPG
Cass, déjà appuyée contre les briques, et Alexander en piste, le trio ébauche le tout aussi soyeux  'Carriages'.

Le lumineux ' Me at the Museum, You at the Wintergardens', une perle d'acoustic folk, évoque le merveilleux 'Rene and Georgette Magritte With Their Dog After the War' de Paul Simon.

 Une poésie latente autorisant ton esprit à gambader dans un jardin imaginaire alors que t'es enfermé dans le cellier.

'Chainmail maker' est du calibre Vashti Bunyan, Nick Drake, a sad voice, a gentle tune.

It's our last date in Europe, we'll play New-York  City on October 5th, next one is about an incident that happened when I was a child in Bristol,' Ballad of hanging parcel', la petite Hollie racontant des bobards à une voisine à peine plus âgée qu'elle.

Retour au dernier CD, 'Reasonable man' , toujours aussi feutré et sensible.

Le public, attentif, retient son souffle pour applaudir chaleureusement après les dernières notes de la plage.

' White Sheet Lightning' is the last song on the album, une plage brumeuse évoquant de longues promenades dans une paisible campagne loin de l'agitation vulgaire de nos métropoles agressives.

'Dream Wave' is a song we seldom play, you're lucky to hear it... doux comme le clapotis des vaguelettes te caressant les pieds alors qu'un soleil d'automne se reflète sur la grève désertée.

Pour se préparer à notre concert dans la Big Apple, un Bob Dylan,'I dreamed I saw Saint-Augustine'.

Puis vient le titre le plus fort du set, l'ancien ' Old as the hills', le genre de  truc qui te refile la chair de poule.

Next one is about making the best of what you have,  la ballade 'Straw Into Gold' aux intonations Joni Mitchell.

Thank you for listening, this is our last song, 'She'll be coming around' qui sera secoué par un mouvement agité avant de reprendre un cours apaisé.

DSC09229.JPG

DSC09193.JPG

Bis.

Seule, puisqu'il n'y a pas de requests, I'll play 'Adelphi apartments' et si Alex consent à revenir on vous interprète en trio ' Days Are Long, Nights Are Longer' au jazzy undertone.

DSC09200.JPG

A nice show!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte