Magazine Cinéma

Saint Laurent

Publié le 04 octobre 2014 par Ptiterigolotte @ptiterigolotte
Saint Laurent

Saint Laurent ou la déception du mois de septembre. Même si certains films de 2 heures 40 passent à une vitesse folle, Saint Laurent avec sa décontruction temporelle et sa panoplie de saynètes inutiles ennuie furieusement. Certes Gaspard Ulliel incarne très bien Saint Laurent mais il ne fait pas pour autant oublier l'interprétation fabuleuse de Pierre Niney  qui mérite (entre nous) son César du meilleur acteur pour les Césars 2015. Alors, que peut t-on retenir de ce deuxième biopic sur Yves Saint Laurent ? Sa mise en scène ? Alors oui, différents travellings sont intéressants (voir la scène de la rencontre en boite de nuit entre Jacques et YSL) et quelques split-screens sont innovants mais un film ne résume pas à quelques prouesses de la caméra. En plus, Saint Laurent s'affiche délibérement film d'auteur alors qu'il n'en a pas le statut. Si pour faire un film d'auteur, il faut éterniser les scènes et mettre de la musique classique : appelez moi.

Saint Laurent n'est finalement qu'un film sur la débauche de son protagonniste se noyant dans l'alcool, la drogue et la cigarette. Rien de plus. Et puis, c'est lent, très lent, trop lent. A zapper. 

Saint Laurent

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptiterigolotte 327 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines