Magazine F1/moto

Course Japon 2014

Publié le 05 octobre 2014 par Jg56

Rang Pilote Équipe Temps

1 Lewis Hamilton Mercedes 1:51:43.021

2
Nico Rosberg Mercedes + 9.180

3
Sebastian Vettel Red Bull + 29.122

4
Daniel Ricciardo Red Bull + 38.818

5
Jenson Button McLaren + 1:07.550

6
Valtteri Bottas Williams + 1:53.773

7
Felipe Massa Williams + 1:55.126

8
Nico Hülkenberg Force India + 1:55.948

9
Jean-Éric Vergne Toro Rosso + 2:07.638

10
Sergio Pérez Force India + 1 tour

11
Daniil Kvyat Toro Rosso + 1 tour

12
Kimi Räikkönen Ferrari + 1 tour

13
Esteban Gutiérrez Sauber + 1 tour

14
Kevin Magnussen McLaren + 1 tour

15
Romain Grosjean Lotus + 1 tour

16
Pastor Maldonado Lotus + 1 tour

17
Marcus Ericsson Caterham + 1 tour

18
Max Chilton Marussia + 1 tour

19
Kamui Kobayashi Caterham + 1 tour

Abandons      

20
Jules Bianchi Marussia + 3 tours

21
Adrian Sutil Sauber + 4 tours

22
Fernando Alonso Ferrari + 42 tours

Note : La course a démarré avec 2 tours sous voiture de sécurité puis elle a été interrompue car une forte averse sévissait dans les premières minutes de l'épreuve. Quelques dizaines de minutes plus tard, la pluie s'étant calmée, la course est repartie pour quelques autres tours sous voiture de sécurité puis les pilotes ont été lâchés. La pluie revenant en fin de course, la luminosité étant très diminuée et les sorties de piste s'accumulant, le Grand Prix a été définitivement stoppé au bout du 45è des 53 tours prévus (le 44è tour établissant donc le classement).

Au final, ce sont à nouveau les Mercedes qui se sont illustrées ; néanmoins, sous la pluie, Hamilton a été plus efficace que le poleman Rosberg et il a pu le dépasser pour prendre la tête.

Derrière, les plus rapides étaient les Red Bull de Vettel et Ricciardo, ainsi que Jenson Button, qui a pris le pari de sortir le premier en pneus intermédiaires, lui permettant de remonter de 3 positions par rapport à son emplacement sur la grille. Les deux Williams sont arrivées beaucoup plus loin, après s'être faites facilement doubler par les Red Bull.

Hülkenberg, Vergne et Pérez complètent le top 10. À noter que Nico Hülkenberg était stoppé au bout de la voie des stands à la fin de la course mais la réglementation du drapeau rouge a agi en sa faveur puisque le classement retenu est celui du tour précédant l'interruption du Grand Prix.

Par ailleurs, on pourra noter de la déception dans les clans de Ferrari et de Kevin Magnussen chez McLaren : le danois n'a fait que se battre avec des rivaux du bas du classement et il a connu de nombreuses sorties de piste alors que son coéquipier Button se battait pour le podium. Quant à Ferrari, Alonso a abandonné très rapidement sur problème électronique, dès la reprise du Grand Prix au 3è tour, tandis que Räikkönen s'est battu au milieu du peloton toute la course pour se classer seulement 12è.

L'événement majeur de cette course a en fait été le grave accident de Jules Bianchi (Marussia-Ferrari), alors que la pluie tombait de nouveau de plus en plus fort, en toute fin de course. Initialement, le pilote Sauber, Adrian Sutil, est passé hors-piste et a tapé le mur de pneus à la sortie des esses, au virage n°7, le Dunlop. Ceci a provoqué les drapeaux jaunes et l'intervention d'un tracteur pour dégager la Sauber. Néanmoins la Safety Car n'a pas été déployée.

Cependant, au tour suivant, Bianchi a lui aussi été piégé par les rigoles d'eau et il a perdu le contrôle de sa Marussia de la même manière, au même endroit... S'encastrant dans le véhicule qui évacuait la Sauber précédemment accidentée - sous les yeux de Sutil, spectateur de ce second accident.

Il n'en fallait pas moins pour faire intervenir la voiture de sécurité et, quelques instants plus tard, pour achever prématurément la course en déployant les drapeaux rouges, pendant qu'une voiture médicale et une ambulance se pressaient pour rejoindre les lieux de l'accident.

Sous l'angle des différentes caméras, l'intervention des secours était invisible, derrière le tracteur arrêté. Aucune image du moment de l'accident n'a été diffusée par la FOM et la FIA n'a communiqué aucune information, ce qui a suscité beaucoup d'inquiétude dans le paddock et a coupé la joie habituellement retrouvée sur le podium. Ainsi, sans aucune image, pendant de longues minutes, la confusion a régné et on ne savait même pas qui de Sutil ou Bianchi avait nécessité l'intervention des secours et l'arrêt du Grand Prix. En fait, la Marussia de Bianchi était totalement cachée derrière le tracteur qui s'était immobilisé avec la Sauber de Sutil effectivement accrochée à sa grue.

Les premières rumeurs provenant de sources fiables indiquent que le français a été sévèrement blessé à la tête, son baquet étant passé sous le tracteur d'intervention. La monoplace de l'équipe russe était en effet très amochée sur les premières photos publiées par les médias sur internet. Jules Bianchi a ainsi été transporté au centre médical du circuit, inconscient, puis il a été emmené à l'hôpital le plus proche par ambulance - un déplacement en hélicoptère étant trop dangereux en considérant la gravité de la blessure qu'il a reçue.

Malgré une polémique qui a éclaté concernant l'horaire du Grand Prix, qui n'a pas été avancé alors qu'un typhon menaçait la course cet après-midi, les conditions météo pluvieuses ont bien été au rendez-vous. Ces conditions dantesques ont certes créé du spectacle en piste mais elles ont aussi mis les pilotes en danger, sans aucune visibilité par moments, entraînant ainsi le drame de Bianchi.

Une nouvelle fois, et plus que jamais, va être mise en cause la non-intervention de la voiture de sécurité. Certains pilotes regrettent que, bien souvent, des commissaires de course ramassent des débris sur la piste, et des tracteurs à grue dégagent des F1 accidentées à proximité de la piste - tout cela sans que la voiture de sécurité n'ait été appelée à neutraliser la course par la direction de la FIA, ce qui met bien évidemment en danger les autres pilotes tout comme les commissaires de course.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines