Magazine Concerts & Festivals

PLEIN L’OREILLE "Second Nature " par Flying Colors

Publié le 05 octobre 2014 par Concerts-Review

PLEIN L’OREILLE - Piero Kenroll

C’est la pochette qui m’a attiré.

Y’avait une éolienne dessus. Alors qu’on craint un black out je ne sais pas…Cela a quelque chose de rassurant. Bref, j’ai donc écouté « Second Nature » par Flying Colors et ce n’était pas du vent. Vous savez, il y a des albums qui me plaisent parce qu’ils contiennent quelques morceaux qui me touchent. Plus rares sont ceux où tout l’album me donne des frissons dans les chaussettes. Eh bien un voilà un, tiens ! Tout y est bon pour moi. Rien à jeter.

 Alors je me suis dit que je vous en entretiendrais chers « amis » de FB (on a ceux qu’on mérite). Ouais. 

Mais je ne vais pas me fouler pour vous le décrire, je me bornerai à énumérer son personnel et ça vous donnera tout de suite une idée d’où il vient, le vent.

 A la batterie (et excellent chanteur) nous avons Mike Portnoy de Dream Theater (entre autres), à la basse Dave LaRue des Dixie Dregs et du Steve Morse Band. Justement ! A la guitare rien de moins que Steve Morse de Deep Purple lui-même. Et ce n’est pas fini. Aux claviers : Neal Morse le fondateur de Spock’s Beard et aussi membre de Transatlantic (j’y reviendrai). Ce Morse-là, qui n’est apparenté ni à Steve ni aux éléphants de mer, est une pointure dans la mouvance prog. Il a aussi une jolie carrière solo et c’est un chanteur de premier plan. Mais, c’est là que ça devient comique : ici, il n’est même pas le chanteur principal. Hé non. Ce rôle est dévolu à Casey McPherson « voix » d’Alpha Rev (que je ne connais pas, mais ça ne va pas tarder). Pourquoi ? Peut-être parce que Neal Morse et Mike Portnoy font déjà partie d’une sorte de super-groupe prog : Transatlantic et que, bon, ce que fait Transatlantic ce n’est pas que beau (je sais !) c’est aussi compliqué. Tout à fait génial à mon avis, mais avec des morceaux approchant parfois la demi-heure ce n’est pas le truc qui va passer au p’tit déj sur Classic 21. A n’approcher que progressivement donc. Tandis que par Flying Colors avec des « chansons » (plutôt que des « morceaux ») comme « The Fury of My Love » et le magnifique « Peaceful Harbour » même le gars qui téléphone à Classic 21 pour demander qu’on lui passe dans « Up to You »un truc que la station diffuse déjà vingt fois par semaine peut être touché. Touché, en effet, le premier album (« Second » est le deuxième, sans blague faut tout préciser ?) des Flying Colors a volé dans les charts américains. (Je l’aime un peu moins, mais tant qu’à faire…). Il y a encore beaucoup de choses à écrire sur « Second Nature » (« Cosmic Symphony » : wow !) mais, dans le temps, je racontais tout sur un album en dix lignes. Je me demande donc si, avec l’âge, je ne commence pas à radoter ? Enfin … Comme d’hab’… A vous de juger.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog