Magazine Conso

Les douze enfants de paris

Publié le 05 octobre 2014 par Lorraine De Chezlo
LES DOUZE ENFANTS DE PARISde Tim Willocks
Roman historique - 930 pages
Editions Sonatine - mars 2014
Mattias Tannhauser, chevalier de Malte, de retour d'une mission en Afrique, compte retrouver à Paris sa femme la comtesse Carla de La Pénautier enceinte de son second enfant. A son arrivée dans la ville en ce 23 août 1572, il trouve  Paris en proie au meurtre, au sang, à la barbarie, à la soif irraisonnable de vengeance entre Catholiques et Huguenots. Paris est plongée dans la nuit de la Saint Barthélémy.
A chaque fois que je reprenais en main ce pavé de plus de 900 pages pour me replonger dans sa lecture, c'est comme si me sautaient à la figure des effluves de déchets de rue, des relents d'excréments, du brouhaha constant, des enfants sortant de cours des miracles, des pas claquant sur les pavés, des roues grincant sur les voies, du monde partout, de la vie d'avant. En cela Tim Willocks et sa plume sont bien efficaces à dresser une fresque rythmée, grouillante.
Extrait :Quand il l'atteignit, un homme apparut, dérangé par les coups en bas. Son visage ne montrait aucun signe d'alarme, jusqu'à ce que Tannhauser lui enfonce sa dague dans le ventre, l'ouvrant jusqu'au sternum. L'homme émit un soupir sifflant qui semblait traduire son apitoiement sur lui-même. Son haleine puait. Il s'accrochait à un mince brin de vie et Tannhauser mit tout son poids dans la lame, et le sternum se coinça dans la garde. Il recula en pivotant. Le mourant tituba avec lui, du sang et de la bile dégoulinant sur le tablier, son poids le faisant basculer vers l'avant avec assez d'élan pour atteindre de le haut des marches. Tannhauser se retourna et le poussa dans l'escalier. La lame laissa échapper l'homme, qui dégringola silencieusement en arrière, ses mains saisissant ses entrailles qui tombaient entre ses jambes, en une sorte de spasme possessif final."

Le récit qui nous fait suivre, en alternant les chapitres, Mattias Tannhauser d'un côté et son épouse enceinte, la comtesse Carla de La Pénautier, de l'autre, peut parfois sembler assez long. Mon envie de poursuivre a tenu principalement au suspense qui se crée de fait par les questions : "Mattias et Carla se retrouveront-ils ? En vie et en ayant donné la Vie ?".J'arrive enfin au passage où je trouve réponses à mes questions. Et puis la lassitude est plus grande et les 300 dernières pages seront survolées.... Des chapitres de sang, de combat, de fuite, d'intrigues moyenâgeuses.
L'avis de Dominique - A sauts et à gambades
L'avis de Yan - Encore du Noir

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines