Magazine Culture

Info additionnelle et suivi sur les compteurs a radio-fréquences

Publié le 05 octobre 2014 par Aiglebleu

PAYSAGE-DE-MONTAGNE-ET-LAC.jpg

En lien avec l'info donné hier: Le souci de conserver et de protéger les lieux où nous habitons n'est valable et possible que si nous en sommes propriétaires. Il ne faut pas se casser la tête si c'est une simple location, ce n'est pas alors notre responsabilité.

Dans le dossier des émetteurs à forte pollution électromagnétiques qui causent déjà bien des souffrances à travers la province du Québec voici quelques développements. Une importante nouvelle à été grandement ignoré par les médias du pays. Un rassemblement importants de médecins et d'experts ont demandés à Santé Canada d'intervenir pour protéger la population de ces appareils imposés par Hydro Québec en tous mépris des très nombreuses études qui prouvent le grand danger pour la santé posés par ces appareils. Voir l'article ici https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/radiofrequences-medecins-experts-demandent-sante-canada-de-proteger-le-public.html

Pour ceux qui sont déjà affectés par l'appareil dans leurs maisons voici quelques indications sur l'option de retrait.

Cependant, suite au précédent courriel que je vous ai envoyé sur la baisse des frais de retrait consentie par la Régie, il est important de savoir:
Nous recommandons d'appeler le service à la clientèle d'Hydro-Québec au 1-800-569-2577 pour un traitement plus rapide de la demande. Vous pouvez aussi téléphoner à Capgemini (sous-traitant d'Hydro-Québec) au 1-866-332-6779 du lundi au samedi inclusivement, mais les délais d'installation risquent d'être plus longs. N'oubliez pas de demander un numéro de confirmation et faites inscrire à votre dossier que vous exigez que le retrait soit effectué dans un délai ne dépassant pas 10 jours ouvrables. Si le suivi de votre demande n'est pas adéquat, adressez-vous au département des plaintes d'Hydro-Québec. Si l'on vous dit d'attendre de recevoir une lettre annonçant le déploiement avant de faire votre demande de retrait, cette information est erronée. Insistez et dites que vous avez le droit de faire retirer tout compteur émetteur de radiofréquence (y compris les Itron C1SR) en tout temps et que cette lettre n'est pas une obligation.

Dernière nouvelle

Le frais de relève passe de 17$ à 5$ par mois et le frais d'installation passe de 137$ à 15$*.
Voir la décison de la Régie de l'Énergie - le résumé - le communiqué de presse.

Si vous avez déjà un compteur émetteur de radiofréquences, soit un Compteur nouvelle génération (CNG) ou de première génération ( Itron), demandez sans plus tarder  un compteur non communicant (CNC) 

Téléphonez directement Capgemini (sous-traitant d'Hydro-Québec) au   1 866 332-6779 ou au 1 866-806-9258 du lundi au samedi inclusivement

*IMPORTANT : la Régie accorde 90 jours à compter du 24 septembre 2014 pour profiter de la réduction du frais d'installation à 15$. Après cette date, l'installation coûtera 85$!! Les clients qui recevront un premier avis d'installation du nouveau compteur auront 30 jours pour se prévaloir du même rabais.

* * *

Réaction à la décision de la Régie de l’énergie d’autoriser une baisse des frais de retrait

Dans un communiqué publié au moment même où la décision de la Régie de l'énergie était rendue publique, le ministre a déclaré:
« Je me réjouis de la décision de la Régie de l'énergie qui accorde un traitement juste et raisonnable à l'ensemble de la clientèle d'Hydro-Québec. J'ai eu l'occasion de répéter à plusieurs reprises que les frais exigés par Hydro-Québec devaient refléter un principe d'équité pour les consommateurs. Comme parlementaire, j'ai d'ailleurs moi-même appuyé une motion en ce sens à l'Assemblée nationale en mai 2013 ».

La politique de retrait n'est absolument pas équitable!

Le maintien de frais de retrait, même réduits, est toujours discriminatoire envers les clients à faible revenu.

L’option de retrait est toujours réservée au seul titulaire d’abonnement. Par conséquent, la politique d’option de retrait telle que maintenue par la Régie de l’énergie ne règle d’aucune manière les problèmes des clients qui sont aux prises avec plusieurs compteurs groupés dans leurs logements. La politique de retrait laisse sans recours toutes les personnes exposées aux radiofréquences émises par des compteurs situés dans les locaux qu’ils fréquentent régulièrement sans pour autant être titulaires d’un abonnement comme les employés, les prestataires de services, etc.

La décision de la Régie de l’énergie d’abaisser les frais de retrait au lieu de les abolir totalement comme nous le demandons n’est pas une décision visant à rétablir une véritable liberté de choix pour les clients.

Cette baisse des prix assortie de l’obligation d’en profiter dans un délai limité nous apparaît comme une pression indue qui réduit encore plus l'équité et la liberté de choix des clients qui, pour diverses raisons (voyages, maladies, etc) auraient été dans l'impossibilité de respecter ce délai.

Malgré tout, nous encourageons les personnes qui ont déjà un compteurs émetteur de radiofréqences à profiter de cette baisse des frais punitifs en se prévalant de l’option de retrait afin de se débarrasser au plus vite des compteurs électropolluants déjà installés et à inciter le plus grand nombre de leurs voisins à faire de même.

Nous continuons d’encourager ceux qui ont toujours le compteur mécanique à le conserver car les compteurs électromécaniques sont fiables, n’émettent pas d’ondes nocives, ne coûtent rien et ne comportent aucun risque de piratage électronique ou d’éventuelle facturation différenciée.


source: Refusons les Compteurs

Le Site - Facebook - YouTube


De plus, il faut garder à l'esprit que même un compteur non communicant peut très bien être modifié à notre insu..
 

"D'autre part, le compteur non communicant, en dehors du fait qu'il ne produit pas d'émissions électromagnétiques issues d'un transfert de données à distance, opère tout de même de manière identique au compteur intelligent pour tous les autres aspects technologiques reliés à son fonctionnement. Il est également très important de mettre en lumière le fait qu'il ne s'agit en aucun cas d'un simple compteur, mais bien d'un outil qui s'apparente fort bien à un ordinateur puisque pour compiler et différencier des informations privées sur la consommation requiert nécessairement "une application informatique dans le compteur".
En conséquence, comme tout ordinateur, rien n'empêche son "propriétaire", HQ, d'y ajouter à notre insu d'autres applications informatiques, dans un futur plus ou moins rapproché, qui permettront à la société d'État d'exercer encore plus de contrôle sur d'autres aspects de la vie et des droits des contribuables québécois. C'est attribuer beaucoup trop de pouvoir à une société d'État qui est sensé fournir un simple service d'alimentation énergétique à sa clientèle et produire une facture convenablement détaillée à ce propos!!!"


source: groupe Lévis Refuse
Enfin, ce que nous prédisions sur les augmentations de facture se concrétise avec des hausses de plus du double pour certains abonnés mettant en cause les modalités du système sur les prises de mesures mais également sur la fiabilité de l'appareil lui même.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aiglebleu 25351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog