Magazine Musique

Au cœur du GohelleFest.

Publié le 06 octobre 2014 par Metalosphere @metalosphere

Pour vous (re)plonger dans l’ambiance voilà les témoignages de l’organisation, des bénévoles, des artistes et des festivaliers. 

rebienvenue

GohelleFest Organisation

1941425_272876119575951_4035583958115636800_o

(De gauche à droite. David, Lionel et Thibault. Un trio de choc!)

Message de l’organisation publié sur la page Facebook du GohelleFest.

« Il y a un an, trois gars boivent une bière, refont le monde ; leur monde, porté par deux centres d’intérêts principaux : le métal et le bassin minier. Naît l’idée de monter un machin qui rassemblerait ces deux passions, qui se concrétisera vite en ce qui allait devenir le Gohelle Fest. Une asso en sort, une idée plus précise de ce pour quoi nous voulons passer tout notre temps libre dorénavant. Rédaction d’un dossier, tomber d’accord sur le nom, trouver la date, voir comment on peut s’organiser. Il faut préciser que le milieu du spectacle nous est familier, ça aide ! Commencer à chercher des tourneurs, se déplacer, négocier et, parallèlement, déposer des demandes de subventions aux principaux financeurs publics. Se rendre compte qu’il y a de l’écho à nos propos, que le 11/09 devient un point important, qu’il est présent au plus profond de beaucoup d’entre nous, comme un emblème, un symbole. Et les choses s’accélèrent, une soirée de présentation réunit 60 personnes, les premiers à y avoir cru, à nos cotés. Continuer à travailler, chercher du financement, harceler tout ce qui est harcelable, y compris vous…

Avoir enfin les premières confirmations du line-up : Kreator, après le retrait de Sepultura, Napalm Death, Loudblast. Travailler, non plus à trois, mais à 4, à 5, puis… jusqu’à être une dizaine à s’investir complètement (nous y reviendrons dans un post ultérieur), quelques critiques (sur la crédibilité du projet et notre capacité à gérer une telle organisation), voir que le Facebook gonfle, que des messages d’encouragement arrivent en nombre, ce qui nous a toujours motivé à un point inimaginable. Voir le temps passer, voir le Gohelle Fest prendre vie, lui donner un cadre, le voir grandir à l’intérieur de nos têtes. Commencer à organiser les équipes de bénévoles, les équipes techniques, se rencontrer, apprendre à se connaître, boire quelques bières, sentir que chacun va dans le même sens, qu’un groupe se crée, uni, fier, le tout ficelé dans une ambiance unique. »

« Si le Gohelle Fest a connu cette réussite, c’est parce que dès Janvier, des passionnés, maintenant des potes, nous ont rejoint, motivés, des idées plein la tête et une forme physique à toute épreuve… pour les longues heures de flyage et de collage d’affiches ! De longues bières à discuter, à s’organiser, à proposer…tous les lundis au Saint-hubert ! Une équipe de techniciens se monte, prêts à faire de la Salle Varet la plus belle salle du monde, pour accueillir Kreator, Napalm Death, Loudblast, Diary of Destruction, Inayah !!!!! Et de nombreuses demandes de bénévolat, des potes de potes qui arrivent, des Loossois prêts à participer à ce projet… Quelques réunions de travail, quelques séances de découpage, de collage, de plastifiage. Nous voudrions tous les remercier, leur rôle a été central, à tous les niveaux, scène, son, lumière, accueil des artistes, installation extérieure, bars, billetterie, ticketerie, catering, loge, démontage, nettoyage… Alors, merci à toutes et à tous, on se voit vite pour fêter ca ! »

« Et enfin, vous avez compris que nous attaquons la deuxième édition…

Merci de vos messages dans le post précédent ! »

Bénévoles

10405599_269317939931769_5098899052372963762_n (1)

Nick: Pourquoi avoir décidé de donner de ton temps pour le GohelleFest ?

Papy : Pour vivre un rêve, pour enfin avoir un super beau festival dans le bassin minier à 10 minutes de Lens, car, à chaque fois, il faut se déplacer en Belgique, sur Lille, sur Paris. A force, c’est lourd et ça coute !

Philippe : Les « Racines » du metal. Nos passés, notre vie de famille, nos régions, notre « Patrimoine », nos « Entités » et cette « Musique » qui nous unissent !!!

Les artistes

Nick: Inayah, qu’est-ce que ça fait de faire l’ouverture du premier GohelleFest, qui risque fort de devenir le festival Metal le plus important du Nord de la France ?

10408823_343829515783089_6041626875485992953_n

Nico : C’est sûr que c’est une super opportunité ! Effectivement, pour nous, c’est plus qu’un tremplin. Ça nous permet, nous, groupe du nord, de partager la scène avec des groupes de qualité. Ce sont des groupes qui jouent depuis plusieurs dizaines d’années un peu partout dans le Monde et qui sont vraiment un gage de qualité. En effet, tous les Metalleux n’écoutent peut-être pas les groupes qui sont ce soir à l’affiche, mais les respectent parce qu’ils ont fait leurs preuves. C’est sûr que quand tu parles de têtes d’affiche comme Loudblast, Napalm Death, Kreator… Ce sont des groupes qui ont fait leurs preuves et qui ont clairement démontré qu’ils vivaient pour leurs passions. Ils ont apporté une pierre à l’édifice du Metal. J’ai envie de dire pour nous, groupe local, que c’est vraiment une propulsion en avant. Et c’est vraiment dans la suite logique du festival qui a à cœur de mettre à base le côté nordiste. En faisant jouer des groupes du Nord en première partie, c’est sûr qu’ils vont clairement jusqu’au bout de leur logique et ça s’inscrit vraiment là dedans et, pour ça, je les félicite.

Romain : Je n’ai pas grand-chose à rajouter sur ce qu’a dit Nicolas. Juste que, pour nous, c’est vraiment un honneur d’avoir été sélectionnés. Un honneur de participer à cette grande première. Le festival va vraiment prendre de l’ampleur dans les prochaines éditions parce que c’est un super projet avec un vrai contenu derrière. Comme je disais c’est un honneur on n’a jamais arrêté de faire de la musique ensemble et c’est une récompense. On vit pour ça, pour des concerts comme ça et voilà. Pas grand-chose à dire de plus c’est juste top. Merci et merci encore.

Diary of destruction, vous êtes l’un des groupes de Metal qui nous rend fiers d’être du Nord. Pensez-vous que le GohelleFest sera un tremplin pour continuer à prendre de l’ampleur ?

10665311_343867652445942_315319308032655177_n

Audrey : C’est clair que ça nous apporte énormément. Je pense que c’est indéniablement l’un de nos plus gros concerts, si ce n’est pas le plus gros. Kreator, Napalm Death c’est quand même des groupes reconnus internationalement. Des légendes. Donc avoir la chance de partager une date comme ça, c’est sûr que c’est un tremplin. Nous, en plus, ça nous apprend aussi à jouer avec des conditions pro et là, franchement, on s’est éclatés. Et ça nous apprend le métier, quoi.

Gabriel allias Gab : Je pense qu’Audrey a bien résumé, au final. Pour nous c’est une superbe opportunité, jouer avec des groupes comme Loudblast et Napalm Death, je trouve ça prestigieux. Je suis fier de dire que j’ai fait la première partie de ce genre de groupes. On est vraiment très contents d’être là. C’est vraiment chouette.

Johan : Moi aussi, comme Audrey et Gab, très content. Organisation top, le monde est au rendez-vous, les groupes sont là. Pour moi tout est nickel, ça fait plaisir.

Max : Je suis super content. Super accueil, super orga, de supers conditions, une super scène, de supers groupes. On partage la scène avec trois superbes têtes d’affiches. En plus, il a y un groupe du Nord, on est du coin aussi, ça fait du bien de jouer avec eux. On avait déjà partagé une affiche avec Napalm Death sur un autre fest sur plusieurs jours. Là, vraiment, d’être dans la même salle, on profite vraiment avec eux. Et Kreator derrière donc on a beaucoup de chance d’être là et on pense que beaucoup nous envient. J’espère qu’on l’a bien rendu sur scène… En tout cas, nous on s’est fait plaisir. On espère que ça sera un tremplin pour la suite. Et qu’il y aura d’autres éditions et d’autres dates comme ça. C’est pour ça qu’on fait de la musique c’est pour faire ce genre de truc.

Ben : C’est un rêve de gosse qui se réalise. C’est une très belle date. Je crois qu’on a bien préparé ça. On espère qu’on a foutu un bon bordel sur la scène. Je trouve que c’est un bel honneur d’avoir été sélectionnés parmi autant de groupes. On a été deux à sortir du lot mais, apparemment, il y en avait vraiment pas mal. Ça a été très bon pour nous de se dire qu’on est sorti du lot. Maintenant, on espère revoir du monde sur les groupes et tout le tralala.

Nick : Aimes-tu jouer en France ? Tu es content d’être au GohelleFest ?

Barney (Napalm Death) : On joue beaucoup en France alors oui, bien sûr, et peu importe où je vais, nous essayons de tout mettre à sac.

10426137_344076252425082_8943195016615052192_n

Les festivaliers

Nick : Pourquoi es tu venu au GohelleFest ? Peux-tu me décrire l’ambiance en quelques mots ?

Valentine : Je suis venue car je connais l’organisateur. Bien avant que ça soit fait, il me parlait déjà du projet et voilà pourquoi je suis ici. L’ambiance est géniale. Retrouver tous les Métalleux des environs, c’est vraiment génial. On retrouve une bonne ambiance et toute la famille, c’est cool.

10675698_344323735733667_2139596011134496556_n

Christophe : Je suis venu au Fest parce qu’il y avait quelques groupes que je n’avais pas vus depuis un certain temps, que j’ai loupé pour diverses raisons. Du coup, on a fait le déplacement avec mon pote, on a fait 3 heures de route. Ça permettra de dire bonjour à Stéphane Buriez qui était chez nous il y a trois semaines. Pour le moment, l’ambiance est tranquille ça débute mais il y a un petit côté champêtre en milieu urbain, c’est sympa. Je pense qu’on reviendra, sans doute en fonction de l’affiche. Très bien, très bien franchement, le Nord.

10532862_344324385733602_8554895761096089896_n

Christopher : Pourquoi suis-je venu ? J’avais vu l’annonce du festival sur Facebook, il me semble. Je suis fan de Loudblast, Napalm Death et Kreator. Quand moi j’ai vu le truc, j’ai tout de suite essayé d’acheter la place. Déjà le 1er mais je voulais l’acheter. Finalement je suis venu pour ça. C’est un excellent festival avec des bons groupes, dans le coin ça n’arrive jamais. L’ambiance est sympa, avec toutes les tables dehors comme ça, c’est super convivial. Personnellement, je suis un petit peu déçu qu’il n’y ait pas plus de monde que ça. Alors, je comprends car c’est certainement votre premier festival. Parce que voir autant de groupes aussi bons, et dans le coin, je trouve ça dommage d’entendre qu’il reste des places à vendre. C’est décevant pour moi qui aime ce genre de Métal. Mais, j’imagine que c’est simplement parce que c’est la première fois que vous faites le festival. Si vous en refaite un et vu ce qui va se passer et comment vont ressortir les gens, je pense que le festival va prendre de l’ampleur au fil des années. Vous allez vous faire un nom en fait. [A noter que de nombreux festivaliers sont arrivés plus tard]

10686611_344323872400320_6112650872857162809_n

Maxime : Je suis venu ici parce que c’est mon premier gros festival. Vu qu’il y avait Kreator et Loudblast, de gros groupes, je suis venu pour avoir l’occasion de les voir. L’ambiance est bien, c’est festif et c’est convivial aussi. C’est top.

10644913_344323739067000_7334755565542543845_n

Steve : Je suis là pour Kreator, Napalm Death et j’ai fui la braderie car j’habite Lille. Franchement, on se fend bien la gueule, il n’y a pas à dire. Tout se passe très bien, pour l’instant. Je te dirai ça après… Je serai dans un coin, tu viens me réveiller, tu me pousses dans un buisson et c’est bon.

10603408_344324049066969_3355943090500537900_n

Stev : Moi je suis venu au festival tout simplement parce qu’une affiche comme ça dans le coin c’est rare. Napalm Death, Kreator, Loudblast les deux autres groupes sont bons aussi. Mais ils sont moins connus forcément, car ils sont du coin. Je suis venue car c’est une occasion unique de découvrir un festival qui se lance. Pour un premier, c’était une bonne claque dans la tronche. Une ambiance de taré. Sérieusement, rien qu’à voir Loudblast moi et ceux qui sont de Metal’O’Sphère, nous étions complètement chauds. Le groupe se pointe et fait son premier riff et le pit est parti à une vitesse incroyable, une violence incroyable et ça n’a pas arrêté de monter jusqu’à la fin du concert.

1924361_691959324234447_304732966846793299_n

Cyril : Tout d’abord, je suis venu au GohelleFest parce qu’on m’en a parlé sur Metal’O’Sphère. Je voulais découvrir un festival qui se lance pour la première fois. J’ai vraiment été très loin d’être déçu. Je suis super heureux et c’est avec grand plaisir que je reviendrai l’année prochaine, pour la deuxième édition. Revoir ces gens avec qui j’ai passé un super moment, avec qui je me suis vraiment bien marré pour de nouveau déconner et pour de nouvelles aventures au GohelleFest.

10606440_344325262400181_7615423568453831713_n

Et pour finir regarde toi même.

Abonne toi à turbulence666. Merci Steve.

La page Facebook du GohelleFest : https://www.facebook.com/www.gohellefest.fr

Pour toutes les photos : https://www.facebook.com/pages/Toxic_Vision/272187062947335

La chaîne vidéo turbulence666 : http://www.dailymotion.com/turbulence666 

GohelleFest merci et rendez-vous l’année prochaine. 

10675693_691959570901089_7197404801783958104_n

Nick


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Metalosphere 677098 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines