Magazine Culture

Manneken Pis en chocolat pour Delphine Perret

Publié le 06 octobre 2014 par Lucie Cauwe @LucieCauwe
Manneken Pis en chocolat pour Delphine Perret
Trois raisons de se réjouir de la journée consacrée à la jeune maison d'édition Les fourmis rouges ce lundi 6 octobre à Bruxelles. Elle se tenait à l'initiative de Centre de Littérature de Jeunesse de Bruxelles, en collaboration avec la Bibliothèque Centrale pour la Région de Bruxelles-Capitale. Avec Luc Battieuw en Monsieur Loyal bien entendu.
1. Cette journée en deux temps fut une réussite. Le matin,  Valérie Cussaguet (ex-Editions Thierry Magnier) a raconté comment elle a fondé sa maison début 2013 avec Brune Bottero. Avec humour, exemples et anecdotes, elle a expliqué le choix du nom des Fourmis rouges. Puis elle a évoqué quelques pistes à propos de sa ligne éditoriale: humour et émotion, gravité et légèreté, rencontre entre tradition et technologie, musicalité du texte, univers graphiques forts, pas de collection sauf celle des cubes de Chamo mais des séries, réflexion sur la forme du livre... Une ligne, ça? Ben oui, celle de l'éclectisme.
L'après-midi, trois créateurs, Emmanuelle Houdart, Delphine Perret et Martin Jarrie, ainsi que leur éditrice, ont répondu à Anne Quévy (professeur d'illustration à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles) qui les a interrogés sur leur parcours artistique avant de les faire parler de leurs livres respectifs.
Manneken Pis en chocolat pour Delphine Perret
Manneken Pis en chocolat pour Delphine Perret2. C'est parce que Delphine Perret vient de Lyon qu'elle a reçu un peu à l'avance le prix Libbylit 2014 en catégorie album. On n'allait pas rater l'occasion de lui décerner en vrai un Manneken Pis en chocolat. Son album récompensé est l'excellent "Pedro Crocodile et George Alligator" (Les fourmis rouges, 2013) dont j'avais parlé ici (en fin de note).
3.Manneken Pis en chocolat pour Delphine Perret Enfin, le Grand prix de l'illustration de Moulins va à l'album l'italienne, à tenir reliure vers le haut, "Les aventures improbables de Peter et Herman" de  Delphine Jacquot (Les fourmis rouges, 2013). Le prix, joliment doté, sera remis officiellement vendredi. L'album figurait dans ma sélection 2013 destinée à Saint-Nicolas. C'est à lire ici.
Jurys, jurys, si je puis encore vous inspirer, c'est avec plaisir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lucie Cauwe 22099 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines