Magazine Culture

Coup de projecteur sur Dans ma Boîte, le blog cuisine & quotidien de Pauline

Publié le 07 octobre 2014 par Exploratology @exploratology

dans-ma-boite-logo

Avec Exploratology, j’ai certes découvert le monde des prévisionnels en tableau Excel et des cotisations sociales qui font peur… Mais je suis aussi rentrée dans un univers autrement plus joyeux, à savoir les blogs. Des blogs que je lis, que je suis, qui m’inspire, avec qui je travaille parfois… Et qui sont devenus une part intégrante de mon quotidien. Il n’y a pas longtemps, je parlais de tout ça à une amie qui me dit que oh, c’est trop facile pour ces filles, elles deviennent connues juste en montrant leur tête et en testant des produits… Ce qui est bien entendu archi-faux : un, c’est difficile de percer dans la blogosphère, et deux, surtout ce deux, c’est un énorme travail de gérer un blog, de l’alimenter et… de tenir ses engagements.

J’en sais quelque chose parce que cet article sur le chouette blog Dans ma Boîte, je devais le publier en… mai ; et que dans mon désordre artistique perpétuel… Eh bien, j’ai simplement oublié de le faire (ça arrive quand on a des to-do list longues comme deux bras (et où on n’y met pas ses publications blog, erreur à bannir) et qu’on a une petite tête à propension chaotique comme la mienne).

Mais je me rattrape, et je suis d’autant plus contente de me rattraper que Dans ma Boîte est l’exemple même du blog qui rebondit à son rythme, en faisant des jolies trouvailles tout en gardant son esprit cosy. Pauline l’avait commencé comme un blog plutôt mode il y a trois ans, pour maintenant  y parler surtout de cuisine (vegan) simple mais bonne, mais aussi de sorties et de son quotidien.

Pour vous raconter l’histoire, Pauline et moi avions commencé à échanger suite à un super article, puis j’avais craqué pour ses vidéos Cuisine de Salon toutes fraiches et mignonnes. A l’époque, je voulais intégrer une interview de Pauline pour proposer de nouvelles sources d’exploration pour les abonnés Food, surtout pour ceux qui s’intéressent à la cuisine vegan, mais également dans la continuité de la rubrique Des gens et des idées, où j’interviewe des personnes (et notamment des blogueuses) qui m’inspirent. Bon, il n’y a plus l’abonnement Food, mais la rubrique Des gens et des idées continue, ainsi que surtout les vidéos et les conseils culinaires de Dans ma boîte. Par ailleurs, il est toujours temps de se demander comment on peut arrêter de manger trop de viande (ça vous rappelle pas une sélection du site, ça ? ^^). Allez, c’est parti! :)

tarte-chocolat-vegan-dans-ma-boite

Et si on commençait par une tarte au chocolat vegan ? :)

Aujourd’hui, Pauline propose plusieurs types de vidéos, avec notamment la Culinothèque, où vous retrouverez ses conseils en livres de cuisine, et que je survalide, parce que si j’avais continué l’abonnement Food, il y a plusieurs de ses livres que j’aurais bien mis :)

Je vous propose là une petite interview de Pauline, qui porte sur son alimentation vegan et ses coups de coeur en livres de cusine. De quoi ravir j’espère ceux d’entre vous qui aimez autant que moi les livres de recettes beaux et bons, et qui s’intéressent à une nourriture moins portée sur la viande tout en restant goûtue.

Bonne lecture et surtout bonne découverte de Dans ma Boîte, un très chouette blog pour tous ceux qui auraient envie de découvrir une cuisine saine et facile à réaliser :)

culinotheque-livres-dans-ma-boite

Deux livres conseillés par Pauline dans sa 2e Culinothèque

Quels conseils donnerai-tu à quelqu’un qui souhaite adopter un régime moins viandu/ plus végétarien ?

Je ne me considère pas (encore) comme une grande spécialiste, mais je peux au moins proposer ce que j’ai fait quand j’ai débuté ma “découverte” dans le milieu du sans (moins) aliments provenant du monde animal. Première chose, ne pas avoir peur d’assumer son envie de ne plus ou moins manger de produits d’origine animale. Qu’on ait des convictions très ancrées ou par souci de variété dans son alimentation (comme moi par exemple, je ne cache que je suis flexitarienne !) du à des ennuis de santé (pour ma part, une très forte intolérance au lactose) ou juste par envie, il ne faut pas s’interdire de faire les choses sous prétexte que notre entourage va surement se moquer ou penser que c’est une énième lubie (mon mari consomme exactement la même chose que moi et est très heureux !). Expliquez-leur vraiment votre démarche et normalement les choses devraient parfaitement se passer pour la suite. Un autre petit conseil, qui découle du premier, invitez votre entourage et faites goûter vos chouchous, ils seront certainement surpris de voir que c’est hyper bon et que cela n’a rien de peu rassasiant ou de fade ou autre idée préconçues qu’on peut avoir ! Enfin, dernier petit conseil, testez tout ce que vous pourrez tester : les légumes et les fruits aux noms ou aux formes improbables, les similicarnes qui ont l’air un peu bizarre de prime abord mais qui sont terriblement savoureux, les laits végétaux aux saveurs douces et gourmandes… Pour ma part, le fait d’intégrer une grosse partie “sans matière animale” dans mon alimentation quotidienne m’a permis de découvrir des aliments et de regoûter à ceux que je pensais ne pas aimer. Exemple avec la poire dont je raffole aujourd’hui alors qu’il y a encore un an, il ne fallait pas m’en parler !

Comment t’est venue l’idée de la culinothèque ?

J’ai toujours connu des bibliothèques où les livres de cuisine étaient assez bien représentés ! Du coup, j’ai fait pareil depuis une belle dizaine d’années. J’ai commencé par de tout petits modèles, pas trop chers. Et puis rapidement, j’ai pris le livre de cuisine comme un objet de collection à part entière. Il en existe de toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les cuisines… Aujourd’hui, je ne saurais pas dire combien j’ai de livres dans mon coin de bibliothèque à moi, mais il a fallu ajouter une étagère récemment… Du coup, je me suis dit que ce serais sympa de partager avec mes lecteurs, mes coups de coeur parmi ces livres, de les aider (peut-être) à constituer une base de livres pratiques pour débuter leur collection ou pour découvrir la cuisine. J’ai d’ailleurs été ravie de voir que le premier numéro avait plu, même à des personnes qui de prime abord ne s’y intéressent pas plus que ça ! Ca m’a motivé pour le numéro deux… Encore un ou deux achats et le troisième sera en route !

Si tu devais conseiller trois livres de cuisine, quels seraient-ils ? Tu te bases sur quels critères ?

Compliqué d’en choisir trois… Je pense tout de même proposer en premier le Petit Précis Pour Cuisiner Sans Produits dOrigine Animale de Celine Steen et Joni Marie Newman, pour ceux qui voudraient sauter le pas (et même pour ceux qui auraient des problèmes de santé comme le diabète, cholestérol…) ! J’en avais parlé sur la culinothèque #1, il me semble qu’il est absolument indispensable d’avoir une petite “bible” comme celle-ci qui permet de comprendre le pourquoi du comment, simplement, sans se sentir coupable de quoi que ce soit. Il est pratique puisqu’il est petit, il n’est pas très cher, il propose des recettes simples et des astuces pour adapter n’importe quel autre type de recette de d’habitude. Bref, un bon basique pour débuter, je pense !

petit-precis-pour-cuisiner-sans-produits-d-origine-animale

Un deuxième ouvrage bien pratique, c’est 100% Végétal et Gourmand de Marie Laforêt. Il pourrait faire office de complément du premier. Un peu comme un premier livre de recettes ressemblant à n’importe quel autre livre de recettes, sauf qu’ici on ne parle pas du tout de matière animale encore une fois ! Cette fille est absolument géniale, elle a fait plein d’autres petits livres comme celui-ci, elle a aussi de gros ouvrages plus complets. Je recommande vivement d’y mettre le nez !

100-pour-cent-vegetal-et-gourmand

Pour terminer, il y a aussi des livres qui ne sont pas du tout végétariens ou végétaliens dans culinothèque. Et je pense que La Petite Épicerie du Fait Maison de Estérelle Payany est un de mes préférés. Pas seulement parce qu’il est totalement “choupi” ou qu’il contient des autocollants à coller sur les pots ou boites contenant nos créations culinaires… Il propose des recettes de notre enfance, du salé au sucré, des crèmes, des gros gâteaux, des petits biscuits… Les mêmes qu’on peut trouver dans les rayons des supermarchés, mais sans les mauvais trucs qui s’y glissent trop souvent ! Et puis pour les intolérants, allergiques ou végétar(l)iens, en utilisant le premier livre proposé pour trouver les équivalence d’ingrédients, on pourra concocter ces recettes en mode “sans matière animale”, pratique hein ?!

la-petite-epicerie-du-fait-maison

Ton livre préféré (toutes catégories confondues) ?

Ce n’est peut-être pas mon préféré (j’en ai beaucoup et le véritable amour que j’ai c’est “Les Petites Filles Modèles de la Comtesse de Ségur, livre d’enfance !) mais j’avais envie de parler d’un livre qu’on a offert à mon mari et que j’avais trouvé hyper chouette aussi : Une histoire sans mots de Xu Bing. C’est la vie banale, d’un mec célibataire. Mais l’originalité du livre, c’est surtout qu’il n’y a pas un mot dedans, il a été “écrit” avec des pictogrammes, qui associés les uns aux autres forment l’histoire. C’est surprenant à la vitesse à laquelle on peut le lire et comprendre ce qui y est raconté. C’est un peu curieux, mais très amusant, je le conseille vivement !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exploratology 1177 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine