Magazine Culture

La nuit de l'oracle

Publié le 07 octobre 2014 par Lecteur34000

auster2

« La nuit de l’oracle »

AUSTER Paul

(Actes Sud)

Le Lecteur avait ignoré ce roman lors de sa sortie en 2004. Pour quelle raison ? Mystère. Tant il est vrai qu’il est un familier de l’écrivain américain. Mais la chance lui a souri : le livre figurait parmi les livres vendus à prix (très) réduits sur l’étal aux occasions de la librairie Gibert. L’histoire ? Un écrivain s’extrait non sans difficulté d’une maladie lors de laquelle il côtoya la mort. Revenu lentement à une existence normale auprès de la femme qu’il aime, mais perclus de dettes, il s’essaie à retrouver les chemins de l’écriture. Le hasard le conduit jusqu’à une modeste papeterie où il fait l’acquisition d’un carnet, carnet sur les pages duquel il tracera les premiers mots de ce qui pourrait devenir un roman. Et il reprend langue avec Trause, son ainé, écrivain reconnu et ami du couple. S’entremêlent alors deux récits qui télescopent fiction et réalité, dans une ville de New-York particulièrement sombre, froide, hostile. Mais la magie opère. Du moins pour le Lecteur qui s’est une fois encore pleinement reconnu dans l’univers que dépeint Paul Auster. Qui ne cesse d’interroger sur le sens de la vie, sur ce qui s’apparente à cette destinée à laquelle il est impossible d’échapper. Mais toujours avec ce regard d’une extrême lucidité sur la société dans laquelle s’arrime cette destinée.

« … Autrefois, toutes les puissances européennes avaient établi des colonies dans le Nouveau Monde. Les colonies ont évolué jusqu’à devenir des Etats indépendants, et puis, peu à peu, après des centaines d’années de guerre et d’escarmouches, ces Etats se sont fondus dans une immense confédération. La question, c’est : qu’est-ce qui se passe une fois que l’empire est établi ? Quel ennemi s’inventer afin d’inspirer aux gens une peur suffisante pour maintenir l’unité de la confédération ?

-   Et qu’elle est la réponse ?

-   On simule une invasion barbare. La confédération a déjà repoussé ces gens loin de chez elle, mais à présent on répand la rumeur qu’une armée de soldats anti-confédération a franchi la frontière des territoires primitifs et est en train d’y fomenter une rébellion. Ce n’est pas vrai. Ces soldats sont à la solde du gouvernement. Ils font partie de la conspiration…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecteur34000 10711 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines