Magazine Cinéma

Police Academy 2: Au Boulot !

Publié le 07 octobre 2014 par Olivier Walmacq

police academy 2

genre: comédie, policier

année: 1985
durée: 1h35

l'histoire: Nettoyer le quartier le plus mal famé du monde quand on est les plus mauvais policiers de la terre : où est le problème ? Carey, allergique à l'uniforme et à la discipline, sait se montrer courageux et va assumer cette mission suicide avec toute sa bande de flics incapables

la critique d'Alice In Oliver:

Suite à l'énorme succès du premier Police Academy, il était logique qu'une suite, donc Police Academy 2: Au Boulot !, réalisé par Jerry Paris en 1985, voie le jour. Tout comme son prédécesseur, ce second chapitre rencontrera un accueil triomphal au cinéma.
Pour les producteurs, pas de doute: ils tiennent la nouvelle poule aux yeux d'or. D'ailleurs, de nombreux épisodes seront réalisés par la suite pour une saga de sept épisodes. Certes, les fans du premier opus devraient logiquement apprécier ce Police Academy 2. Néanmoins, cette suite est tout de même assassinée par la critique et la presse cinéma.

Reste à savoir si Police Academy 2 est bel et bien la catastrophe annoncée. Réponse dans les lignes à venir. Premier constat, le film ne regroupe que certains protagonistes du premier volet tels que Mahoney, Tackleberry, Jones et Hooks. Au niveau de la distribution, cette comédie policière réunit Steve Guttenberg, Bubba Smith, David Graf, Michael Winslow, Marion Ramsey et Colleen Camp.
Quant au scénario, il est évidemment la suite logique du premier. Attention, SPOILERS ! Nettoyer le quartier le plus mal famé du monde quand on est les plus mauvais policiers de la terre : où est le problème ?

6389276_orig

Carey, allergique à l'uniforme et à la discipline, sait se montrer courageux et va assumer cette mission suicide avec toute sa bande de flics incapables. En résumé, on prend les mêmes (ou presque...) et on recommence. Telle est la formule de Police Academy 2.
En gros, les fans du premier film devraient être en terrain connu et quasiment conquis. C'est principalement à eux que s'adresse cette suite. Non, Police Academy 2 n'est pas forcément la purge décriée par la presse. Toutefois, ça reste quand même un nanar qui commence à montrer quelques signes d'essoufflement.

Dès son introduction, cette comédie policière a le mérite de présenter les hostilités. Dans l'ensemble, on retrouve les principaux personnages du premier. Mahoney (Steve Guttenberg) n'a pas changé: il aime toujours autant la "déconnade", les farces et séduire les jolies filles.
A cet héros peu charismatique, s'ajoutent également un flic puceau aux méthodes expéditives, une policière nymphomane et évidemment un black rigolo qui fait des bruits et des imitations avec sa bouche. Vous l'avez donc compris: Police Academy 2 n'a pas pour but d'innover et se contente de reprendre la formule gagnante du premier.

police-academy-2

Son intérêt ? Cette fois-ci, nos héros du précédent volet ne sont plus élèves mais de véritables officiers de police. Désormais, ils doivent faire leurs preuves et débarrasser l'Oncle Sam de la racaille (plus bête que méchante par ailleurs). Bien sûr, on relève encore ici et là quelques gags et pitreries qui prêtent à sourire. Toutefois, et au risque de me répéter, la surprise n'est plus au rendez-vous.
Cependant, en tant que nanar, à savoir un mauvais film sympathique, Police Academy 2 se montre parfois encore assez dingue pour susciter une certaine adhésion. En résumé, ce n'est pas le plus mauvais épisode de la saga, loin de là !

note: 07/20 (c'est généreux mais...)
note nanardeuse: 14/20


Police Academy 2 Their First Assignment par teasertrailer


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines