Magazine Culture

Du bon usage des monstres en géopolitique !

Publié le 08 octobre 2014 par Pege @pg120
    Salut à tous,
Du bon usage des monstres en géopolitique !    Voici un commentaire intéressant à lire, tranquillement, et à analyser, pour ceux qui suivent la situation géopolitique en se basant uniquement ce que l`on rapporte brièvement dans les médias parlés et écrits.
Du site Le Huffington Post Québec:
   ¨ Dans le discours médiatico-politique les tyrans, despotes, autocrates ou dictateurs sont souvent présentés comme des monstres ou des êtres anormaux. On insiste alors sur leurs supposés déséquilibres psychologiques et cette monstruosité construite sert à légitimer les interventions contre leurs régimes ou leurs pays.
   Saddam Hussein, Khadafi, Assad, Kim Jong-il, Ahmadinejad, Poutine sont présentés comme de nouveaux Hitler ou de nouveaux Staline. Il y a des différences appréciables entre tous ces dirigeants dont aucun n'est, bien évidemment, un gentil démocrate. Dans le discours médiatique, ils sont présentés comme déséquilibrés, voire fous et diaboliques. Il est bien sûr impossible d'éprouver une quelconque sympathie pour eux ou leurs régimes, mais là n'est pas l'essentiel. L'Occident, c'est à dire surtout les États-Unis, ne met en marche la machine à dénoncer les monstres que dans certaines circonstances.
  À d'autres moments, l'Occident coopère avec ces monstres qui sont alors présentés uniquement comme des leaders autoritaires. Jeane Kirkpatrick avait même fait de la distinction entre régimes autoritaires d'Amérique latine et régimes dictatoriaux de l'Europe communiste un élément de sa réflexion. Les autoritaires étaient les dictateurs soutenus par les États-Unis. La sémantique venait masquer les similitudes entre dirigeants et régimes tyranniques.
  L'Occident a ainsi soutenu Saddam Hussein pendant longtemps, notamment lors de l'agression irakienne visant l'Iran, puis ce dernier est devenu un monstre lorsqu'il a eu la mauvaise idée d'envahir le Koweït riche en hydrocarbures. Assad et Khadafi ont été reçus dans certaines capitales occidentales dont Paris alors qu'ils étaient tout aussi monstrueux qu'au moment de leur bannissement ou élimination.
  Le monstre est donc une figure de l'ennemi qui est mobilisée pour des raisons géopolitiques et pour façonner l'opinion. Le Shah d'Iran, dictateur sanguinaire, était l'ami et l'allié de l'Occident (donc pas monstrueux) tandis que les mollahs tyranniques étaient les ennemis des États-Unis¨...
( Lire l`article au complet )
http://quebec.huffingtonpost.ca/pierre-guerlain/geopolitique-dictateurs_b_5358176.html
Pégé
Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pege 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte