Magazine Côté Femmes

Faire du WWOOF à Taïwan

Publié le 09 octobre 2014 par Miss Mama Saw @missmamasaw

wwoof

Comme promis je vais aujourd’hui vous parler de mon séjour en tant que WWOOFER et vous expliquer comment faire du WWOOF à Taïwan. Cette expérience a été très enrichissante et m’a permis de découvrir un pays merveilleux rempli de personnes exceptionnelles. Je vais dans cet article vous présenter les différentes étapes pour faire du WWOOF en Taïwan, répondre à quelques questions-types puis vous raconter mon expérience personnelle de quelques semaines de WWOOF.

S’inscrire sur le site WWOOF Taiwan

Tout commence par l’inscription au programme WWOOF en ligne. Chaque pays proposant ce type de service, détient son propre site internet pour permettre aux personnes de s’inscrire et d‘obtenir une liste des familles participant à ce programme. Dans le cas de Taïwan, le site WWOOF officiel est le suivant : http://www.wwooftaiwan.com/.
Le site est disponible en anglais et en mandarin.

Ensuite dirigez vous sur la page se trouvant ici  qui explique comment s’inscrire, devenir membre et recevoir la liste des participants au programme WWOOF.

Lisez les instructions puis dirigez vous vers le bas de la page. Commencez pas remplir le formulaire. Les questions suivies d’une astérisque signifient qu’elles sont obligatoires. La partie identité est donc entièrement obligatoire. Lorsque vous avez terminé, validez le formulaire.

Il faut maintenant régler votre adhésion afin de recevoir la liste tant attendue. Le coût d’adhésion est de 800 dollars taïwanais (environ 21 euros) et est valable 1 an.  Vous pouvez payer soit par Paypal soit par virement bancaire. Je vous conseille fortement d’utiliser Paypal car c’est beaucoup plus rapide, et vous ne payerez pas les frais pour un virement international. Après avoir effectué le paiement, envoyez un email à info@wwooftaiwan.com contenant :

  • Votre nom et prénom
  • La date du paiement / virement
  • Virement bancaire seulement : Notez les 5 derniers chiffres de votre compte, ou encore le numéro du virement
  • Paypal seulement : Indiquez votre identifiant Paypal
  • Prénom et nom utilisés lors de votre inscription à WWOOF Taiwan

Trouver une ferme / institution d’accueil

Ca y est vous avez reçu votre liste. La question est maintenant, comment faire pour trouver l’institution d’accueil qui vous convient ? Voici, en ce qui me concerne, comment j’ai procédé afin de sélectionner celles qui me conviennent le mieux.

  1. La durée du WWOOF
    Certaines fermes n’acceptent des bénévoles que pour une très courte durée tandis que d’autres n’ont aucun mal à accepter des personnes souhaitant rester plusieurs mois.
  2. Le niveau de confort
    C’était pour moi l’une des choses les plus importantes. Après cela dépend si vous êtes en mode « à l’aventure et je peux même dormir par terre ». Je voulais au minimum de l’eau chaude et un lit ou matelas où dormir, une couverture et des draps. Certaines organisations ne proposent même pas l’eau chaude ou un lit, et vous êtes obligé d’amener votre propre sac de couchage, gants, bottes etc. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des hôtes avant de faire votre choix.
  3. La taille de l’organisation / ferme
    Personnellement, je voulais absolument pratiquer mon mandarin, et vivre à la taïwanaise. C’est pour cette raison que j’ai préféré une petite ferme plutôt qu’une très grande acceptant des dizaines de bénévoles. Afin d’avoir une idée de la taille humaine de l’organisation, faites attention au nombre de bénévoles acceptés. La mieux en acceptait environ 4 maximum en même temps. J’ai eu la chance d’avoir des collègues tous aussi sympathiques les uns que les autres : des taïwanais, une anglaise, une américaine et une personne de Hong Kong.
  4. Le lieu du volontariat
    Vous aimeriez travailler à côté d’une grande ville ? Dans un village ? Dans une ville moyenne ? C’est à vous de décider. Procurez vous une carte de Taïwan via Google ou autres et situez les villes qui pourraient éventuellement vous intéresser.
  5. Votre niveau linguistique
    Quel est votre niveau en mandarin ? Débutant, intermédiaire ou avancé ? Prenez en compte votre niveau afin de choisir au mieux le lieu de travail mais aussi le type d’organisation et le type de tâches que vous pourriez accomplir.
  6. Les avis des anciens WWOOFers
    C’est comme ça que j’ai choisir ma ferme. J’ai vu beaucoup d’avis positifs concernant les hôtes et ai donc décidé de demander cette ferme.
  7. Les activités aux alentours
    En ce qui me concerne, je voulais être en contact directe avec la nature. A la campagne pas forcement en ville et pouvoir être en immersion totale dans la culture taïwanaise. La présence d’un festival, de spectacles ou autres peuvent être l’une des choses que vous pouvez prendre en compte lors de votre prise de décision.
  8. Le transport
    Est-ce aisé d’accéder à la ferme ? Y a t’il des moyens de transport pour accéder à des villes dans les alentours ? Tout ceci peut être important si vous voulez vivre dans une ville un peu moins grande mais quand même profiter du weekend ou de vos jours de repos pour visiter d’autres coins.

Les démarches administratives

Vous êtes français

Si vous êtes de nationalité française, vous n’avez pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours à Taïwan. Aussi, étant donné que le WWOOF n’est pas vraiment considéré comme du travail vous n’avez pas besoin d’obtenir un visa travail ou autres. Il est cependant primordial d’avoir une assurance santé et accidents internationale qui vous couvrira en cas de pépins.

Si vous voulez rester plus de 90 jours, cela se complique un peu plus. Il semble cependant qu’un visa vacances travail soit en cours de négociation, ce qui vous permettra de faire ça sur plusieurs mois.

Si vous n’êtes pas français

Si votre pays ne possède pas d’accord d’exemption de visa, il vous faudra donc obtenir un visa touristique afin de pouvoir rentrer sur le territoire taïwanais.

Mon expérience

wwoof taiwan

En Janvier 2014, j’ai décidé de me rendre à Taïwan afin d’effectuer quelques semaines de WWOOF. J’ai commencé la recherche d’une famille dès milieu/fin 2013 afin de vous pouvoir organiser mon temps et mon année. Je suis allé à Shigang au centre ouest de Taïwan. Venant de Corée du Sud, j’ai tout d’abord pris l’avion de Séoul à Taipei, puis pris un car de Taipei à Shigang. J’ai eu la chance, de rencontrer à mon arrivée une jeune femme de Hong Kong qui m’a aidé à contacté l’hôte de la ferme, chercher le bus que je devais prendre etc.

J’ai dormi dans une auberge de jeunesse pour seulement une nuit. Nous étions deux dans la chambre, moi et une femme de Singapour. Nous avons, d’ailleurs, toujours gardé contact. Le lendemain, je me suis donc dirigé vers la gare routière de Taipei (Taipei Main Station / Bus terminal) pour prendre le bus en direction de Shi Gang. A mon arrivée, l’hôte, une femme taïwanaise, est venue directement me chercher à la station de bus. J’ai eu beaucoup de chance car je n’ai pas eu à me balader avec mes bagages en pleine campagne ni à prendre le bus.

A mon arrivée, elle m’a présenté son mari, que j’appelle Shu Shu (Oncle en chinois) et sa maison.  Une très belle maison, propre et bien agencée. Un autre bénévole, venu de Hong Kong était lui aussi présent (malade mais présent). L’hôte, que j’appelle A yi (tante en chinois), m’a présenté les règles générales de la maison, le début du travail etc. Etant donné que j’étais arrivé le samedi et que c’était un jour de repos, elle m’a demandé de passer l’aspirateur au rez-de-chaussée.  Je suis donc rester plusieurs semaines chez eux et ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires comme je vous l’avais dis plus haut. J’ai eu la chance de revoir mon amie anglaise, 6 mois après, en France, chez mes parents, ce qui m’a fait très plaisir !

Mes tâches tournaient pour la plupart tous autour de la culture de la goyave : Laver, couper, sécher les goyaves. Le paysage de Shi Gang est vraiment magnifique et apaisante. Le weekend, moi et les autres bénévoles aimions nous rendre au centre ville de Shi gang mais aussi à Tai Zhong en bus (environ 35 mn).

J’ai aussi eu l’opportunité de faire le nouvel an chinois avec eux avec tout ce que cela implique : le Hong Bao, le ménage de toute la maison, les repas avec la famille, et rencontres avec les autres membres et amis de la famille. J’ai aussi pu rencontrer leur deux filles, que j’ai revu peu après à Taipei. Ils étaient tous très accueillant, sympas et travailleurs. J’espère les revoir très bientôt et les remercie de leur accueil chaleureux.

Racontez nous dans les commentaires votre expérience en tant que WWOOF à Taïwan ou ailleurs et posez vos questions !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Miss Mama Saw 109 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine