Magazine Beaux Arts

Exposition « Ecran total » Julien Descossy au Musée d’art moderne Collioure

Publié le 11 octobre 2014 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Parasols sur fond bleu Technique mixte sur toile 97 x 146 cmBarque sur fond vert Acrylique sur toile 97 x 146 cmhttp://www.collioure.net/museedartmoderne

12 octobre 2014- 15 mars 2015

Titre évocateur, radical et qui d’emblée pose le sens profond du travail qui sera présenté.
Julien Descossy, suite à la proposition du musée, a travaillé en résidence pendant près d’un an, sur la thématique de Collioure, prise comme support pour l’année 2014 par le musée. Le musée de Collioure a présenté en début d’année le travail singulier de François Bernadi sous forme de rétrospective, qui donnait à voir la relation étroite entre l’artiste et la vie quotidienne d’un Collioure mythifié et populaire. Pendant ce dernier été le musée a montré son fonds historique, peinture et dessins sur cette même thématique, ainsi que le travail de deux artistes d’art géométrique : Georges Ayats et Jaume Rocamora, oeuvres réalisées sur leur concept rigoureux et mathématique, qui exploraient autant pour l’un que pour l’autre, leur vision contemporaine de cette ville marquée à jamais par l’histoire de l’art.

Ecran total Huile sur toile 97 x 130 cm
Boramar Huile sur toile 114 x 146 cm
Julien Descossy clôt cette année avec une magistrale série de quelques 70 pièces, donnant à voir et lire une oeuvre décomplexée, avec une vision baroque de la cité des peintres,réflexion menée en profondeur, qui écorne les images sur papier glacé et fait éclore une vision nouvelle, d’une puissance éclatante. Julien peint et s’exprime dans cette nouvelle figuration des années 2000, depuis sa sortie de l’école d’art de Montpellier  en 1998, près de seize années d’un travail acharné suivi de près par la Galerie Odile Oms à Céret et par l’un de ses maîtres et chef de file de la peinture française qu’est Claude Viallat.
Descossy arrive aujourd’hui à une maitrise totale de la peinture en choisissant des sujets qu’il explore en les dépouillant de toute anecdote, pour leur attribuer une remarquable plasticité et une réflexion conceptuelle de l’image. Point d’anecdote en effet, à travers une pensée quasi philosophique d’une grande rigueur et
honnêteté picturale, il réussit dans chaque oeuvre à exprimer un point de vue nouveau sur le corps humain et sur le paysage, qu’il traite de la même manière, sans frontière entre les uns et les autres. Ses baigneuses sont autant de paysages, qui expriment sous forme de concept la liberté totale d’exécution de la pensée
profonde de l’artiste. Il en va de même pour les paysages, réinventés, appauvris, minimalistes à souhait, dépouillés de leurs attributs habituels, pour leur donner un nouveau sens de lecture, et ne retenir que la vision la plus structurelle, la plus radicale.
C’est cette radicalité intangible qui mène la peinture et le travail d’un des artistes des dernières générations de la peinture française.

Joséphine Matamoros

Villa Pams – Route de Port-Vendres 66190 Collioure . Tél : +33 (0)4 68 82 10 19 : http://www.collioure.net/museedartmoderne
Horaires et jours d’ouverture : De 10h à 12h et de 14h à 18h. Ouvert tous les jours du 1er juin au 30 septembre

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34577 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte