Magazine Côté Femmes

Les regarder déployer leurs ailes

Publié le 13 octobre 2014 par Steph2
Dimanche prochain, Le Môme s'envole pour 10 jours avec Mamienor rendre visite à son cousin canadien.
Nous avons hésité avec le Pater Familias avant d'accepter cette invitation : c'est loin et c'est long !
  Nous avons longuement tergiversé puis nous lui avons demandé son avis en lui disant qu'il pouvait réfléchir. Nous lui avons présenté les choses sous leurs aspects les plus négatifs  : c'est long, c'est loin !
Impossible de débarquer en une heure s'il a le blues. Il a répondu qu'en effet il devait un peu réfléchir mais que de toute façon il voulait y aller. Logique momienne ! 
Les regarder déployer leurs ailes     Cette semaine il ne nous parle que valises et emploi du temps sur place. Il est impatient, compte les jours avant le départ. Sa joie et son assurance balaient un peu mes inquiétudes.
Cet été avait déjà eu lieu la première nuit chez un copain. Exception faite de la trousse de toilette oubliée, ce fut un vrai succès et il réclame de pouvoir rendre l'invitation et de renouveler l'expérience, parce-que c'était tellement drôle de dormir dans la même chambre que N. et même qu'ils avaient pu jouer un peu tard (privilège ultime !)
Il se construit son monde chaque jour davantage, commence à avoir ses secrets et je guette le 1er "mais c'est ma vie privée" qui arrivera sûrement plus vite que je peux l'imaginer...
Ce petit bonhomme commence à profiter de ses prémices d'indépendance et influence son frère déjà grand adepte du "moi tout seul".
Little Marmot commence à réclamer prestement d'aller à l'école et a totalement assuré les 20 minutes de poney en solitaire sans papa et maman pour l'encourager à côté de lui. Il balaie les séparations d'un "au revoir" gracieux avec sa petite main, geste qu'il a emprunté à la Reine d'Angleterre, semble t'il. La petite sortie au marché avec mon amie C. samedi, l'a enchanté. Il semblait surtout ravi d'avoir lui aussi quelque chose d'extraordinaire à raconter.
  Les regarder déployer leurs ailes
Les moineaux commencent à voler avec leurs propres ailes, ils adorent ça et semblent maîtrisé cet art.
A l'aube pour moi d'une nouvelle bougie, le temps semble me montrer en souriant que si je vieillis, eux grandissent. Je vais donc continuer à me faire des cheveux blancs, en mettant un mouchoir sur mes angoisses et en étant fière de ces petits si pressés de découvrir le monde !
 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Steph2 11754 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog