Magazine Culture

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

Publié le 14 octobre 2014 par Ancre_de_chine
La guerre des genoux n'aura pas lieu chez SwissQu'est-ce qui mesure entre 43,18 cm et 50,8 cm de large et qui laisse 40-50 cm au maximum avec ses voisins de devant ou de derrière, au minimum 20-30 cm ? Si on a deviné, j'imagine bien la grimace, surtout de ceux qui ont de longues jambes. Voilà c'est dit, l'avion classe éco est bien l'un des seuls endroits où je ne jalouse absolument pas les heureux possesseurs de longues jambes. Déjà qu'avec mes 162 cm (dont une proportion tout à fait appropriée réservée aux jambes), je me tortille beaucoup sur mon siège, préférant de loin les places "couloir" ou celles qui sont en début de bloc, à défaut de pouvoir voyager business ou première classe. Pour savoir où se trouve son siège c'est ici.

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

En 1920, on trouvait des sièges en osier

La faute à qui ? A moi, à nous, à vous...  Les prix baissent régulièrement, on voyage pour un oui et pour un non, les compagnies doivent transporter de plus en plus de passagers, le ciel est illimité - je crois - mais pas pour les avions. Alors on nous entasse dans des très gros porteurs, c'est plus économique et écologique, dit-on. La faute aux business et premières classes aussi, le luxe ça prend de la place.

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

En 1970, en première classe

Les compagnies customisent les avions selon leurs besoins. Je lis que les designers jouent à Tetris. En parcourant toutes leurs contraintes, c'est Tetris-Sudoku. La taille des sièges étant normée, restent la couleur des sièges forcément, mais aussi leur nombre et leur emplacement. Attention toutefois à ne pas dépasser la charger totale autorisée, sinon l'avion ne pourra pas décoller. Il faut être créatif, tel ce designer qui imagine "un transporteur du futur fabriqué en nanotubes de carbone, un matériau de synthèse à la fois léger et résistant qui permet toutes les fantaisies... comme des sièges qui s'adapteraient automatiquement à la morphologie de celui qui s'assied dedans".

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

De nos jours, le confort d'un siège en business class

Pour l'instant on fait tout de même gaffe, même chez les low cost, surtout sur les longs courriers, pour des raisons médicales. Entasser d'accord, mais juste ce qu'il faut. Des thromboses dans les avions, c'est mauvais pour l'image d'une compagnie, ça se sait vite.

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

C'est un peu plus serré en éco

Donc il faut ruser pour gagner quelques centimètres pour ses jambes. Un frequent flyer un peu plus grand que la moyenne (192 cm) a inventé deux petits clips qui, fixés à la tablette escamotable du siège avant, empêchent ce dernier de s'incliner. Une vingtaine de dollars, à acheter discrètement sur Internet, à installer discrètement dès le départ de l'avion. Les ventes de Knee Defender, pourtant interdit chez de nombreuses compagnies, ont été multipliées par 700 en un mois.

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

L'explication du fonctionnement du knee defender
à remettre à son voisin de devant

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

L'objet...

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

... et où il se place


Swiss, la compagnie aérienne nationale suisse (mais plus allemande que suisse puisqu'elle est filiale de Lufthansa) a bien compris tous les enjeux liés à la modernisation de sa flotte. A partir de fin novembre, ses avions A320 compteront 12 sièges de plus en classe économique. Et, dans les Airbus 321, ce seront carrément 19 places qui seront ajoutées. Concrètement, l’extérieur de l’avion ne change pas d’un iota, mais plus de passagers pourront y prendre place. "Le living space  reste le même, voire augmente légèrement ", affirme le responsable des relations publiques de la compagnie. Un tour de passe-passe réussi en changeant ses sièges. " Nous introduisons une nouvelle géométrie du siège, plus fin, mais plus confortable ", explique le porte-parole. Et plus fort encore : même si l’espace entre les rangées est réduit, le passager ne remarquera rien. En plaçant la pochette contenant les instructions et magazines d’entreprises au-dessus de la tablette, Swiss jure même que les passagers gagnent en confort par rapport à l’ancienne disposition. Sur la première moitié de la classe économique, les passagers disposent de 81,3 cm, à l’arrière de l’avion, l’espace est passé de 76,2 à 73,7 cm. Je me demande s'il y aura deux types de billets éco, XS et S...

La guerre des genoux n'aura pas lieu chez Swiss

Sièges légers en titanium qui ne s'inclinent pas.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ancre_de_chine 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines