Magazine Bons plans

EXPO : Vidéo choc pour lancer l’expo Sade

Publié le 15 octobre 2014 par Etv @etvonweb
EXPO : Vidéo choc pour lancer l’expo Sade

Accrochez-vous ! Voici la promo de l’exposition “Sade. Attaquer le soleil”, qui débute mardi 14 octobre au Musée d’Orsay. Des dizaines de corps nus qui s’emmêlent et s’étreignent.

Le clip a choqué et a été interdit aux mineurs sur YouTube, quatre jours après sa publication. Une procédure classique appliquée aux contenus “à caractère sexuel” signalés par des utilisateurs pouvant avoir été choqués.

Cependant, ce petit clip de promotion à plutôt bien été accueilli par les internautes saluant une belle réalisation audacieuse et percutante.

La manifestation propose de mettre en perspective l’œuvre littéraire du marquis de Sade avec des toiles de Goya, Géricault, Rodin ou Picasso.

Ce n’est pas tous les jours qu’on trouve un avertissement à la porte d’un musée, ni sur son site internet. Visiteurs de l’expo Attaquer le soleil, vous êtes prévenus : « le caractère violent de certaines œuvres et certains documents est susceptible de heurter la sensibilité des visiteurs ». Il faut dire que le legs du marquis de Sade n’est pas à mettre sous tous les yeux : en revanche, la vidéo de lancement signée David Freymond et Florent Michel donne une idée de ce qu’on y verra.

Les étrangetés et extrêmes du désir

Cet entrelacs de corps nus, plongés dans l’extase ou la douleur, est à l’image d’une expo où seront abordés les thèmes de la férocité et de la singularité du désir, de l’extrême, du bizarre et du monstrueux, du désir comme principe d’excès et de recomposition imaginaire du monde, à travers des oeuvres de Goya, Géricault, Ingres, Rodin, Picasso… Tout un programme qui devrait faire date dans les annales du musée.

Alphonse Donatien de Sade (1740-1814) a bouleversé l’histoire de la littérature comme celle des arts, de manière clandestine d’abord puis en devenant un véritable mythe.

L’oeuvre du “Divin Marquis” remet en cause de manière radicale les questions de limite, proportion, débordement, les notions de beauté, de laideur, de sublime et l’image du corps. Il débarrasse de manière radicale le regard de tous ses présupposés religieux, idéologiques, moraux, sociaux.

Suivant l’analyse d’Annie Le Brun, spécialiste de Sade et commissaire invitée, l’exposition met en lumière la révolution de la représentation ouverte par les textes de l’écrivain. Seront abordés les thèmes de la férocité et de la singularité du désir, de l’écart, de l’extrême, du bizarre et du monstrueux, du désir comme principe d’excès et de recomposition imaginaire du monde, à travers des oeuvres de Goya, Géricault, Ingres, Rops, Rodin, Picasso…

Le caractère violent de certaines oeuvres et certains documents est susceptible de heurter la sensibilité des visiteurs.

Commissariat

Annie Le Brun
Laurence des Cars, conservateur générale, directrice du musée de l’Orangerie

Exposition réalisée avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France et le soutien du musée Ingres de Montauban.

Avec le soutien de Tollens pour l’apport en peinture

Sade. Attaquer le soleil

Le Brun Annie
Musée d’Orsay / Gallimard
45 €

  • EXPO : Vidéo choc pour lancer l’expo Sade

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etv 142297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines