Magazine Culture

Le fantôme de Baker Street

Publié le 16 octobre 2014 par Lael69
Le fantôme de Baker StreetFabrice Bourland
Editions 10/18
Collection Grands Détectives
Paru en Janvier 2008
244 pages
7,10 euros
Quatrième de couverture : Londres, 1932. Depuis que la municipalité a attribué à la maison du major Hipwood le n° 221 à Baker Street, le salon du premier étage semble hanté. S'agit-il d'un esprit, comme le prétendent certains ? Existe-t-il un lien entre ces manifestations et la série de crimes qui ensanglante Whitechapel et les beaux quartiers du West End ? Motivée par un funeste pressentiment, lady Conan Doyle, la veuve de l'écrivain, sollicite l'aide de deux détectives amateurs, Andrew Singleton et James Trelawney. Lors d'une séance de spiritisme organisée à Baker Street, ces derniers découvrent avec effarement l'identité du fantôme. Et quand ils comprennent que les meurtres à la une des journaux imitent ceux commis par Jack l'Eventreur, Dracula, Mr Hyde et Dorian Gray, nos jeunes enquêteurs sont entraînés dans une aventure qu'ils ne sont pas près d'oublier. Un hymne enflammé à la littérature victorienne et à ses monstres sacrés ! 
A propos de l'auteur :  Né en 1968, Fabrice Bourland vit et travaille en région parisienne. Avec quelques adeptes de la fiction courte, il a fondé en 1992 la revue L'Imbriaque, dans laquelle il a publié de nombreux textes et aphorismes sous le pseudonyme de Clément Destroit. Entre 1999 et 2004, il a été collaborateur puis rédacteur en chef de Nouvelle Donne, magazine consacré à l'actualité de la nouvelle. Depuis 2003, il dirige aux éditions Nestiveqnen une collection de littérature fantastique. Grand admirateur d'Edgar Poe, Jean Ray, Stevenson ou Hoffmann, ses textes ont été publiés dans différentes revues, collectifs et anthologies.
Ce roman m'a bluffé. D'ailleurs le début est sacrément aguicheur et tentateur : un éditeur qui reçoit un manuscrit sur le 221 Baker Street, un lieu qui serait hanté ou du moins témoin d'étranges phénomènes, une société de spirites narrant ses séances, un étrange message livré par le défunt Sir Arthur Conan Doyle, un détective à la Sherlock Holmes. Mélange de policier et de fantastique, Le fantôme de Baker Street veut rendre hommage aux grands classiques de la littérature anglaise : Jack L'Eventreur, Dracula, Mr Hyde et Dorian Gray... A la demande de la veuve de Sir Arthur Conan Doyle, deux jeunes détectives vont être confrontés à leur première enquête sur Londres. Les amateurs de spiritisme ne seront pas déçus car dès les premières pages, on est plongé dans cette ambiance mystérieuse, solennelle, voire dangereuse et on revisite avec délectation les rues célèbres du Londres des années 30 : Baker Street, Whitechapel, Hampstead et West End.
Mêlant sciences occultes, théories sur l'au-delà, techniques de spiritisme, goût pour la littérature victorienne, genre gothique et histoires de fantômes, Le fantôme de Baker Street se lit très vite car c'est un roman assez court et très prenant. Ce roman est idéal pour tous ceux qui sont friands de tables tournantes, d'ectoplasmes, d'esprits et de fantômes. En tout cas, le faux prologue m'a donné envie de poursuivre ma lecture et même si les personnages sont un poil caricaturaux (forcément on pense à Sherlock Holmes et au Dr Watson) j'ai passé un agréable moment.
Le fantôme de Baker Street  Chez Lou & Hilde

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 7475 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine