Magazine Culture

Harold Cobert, l'interview

Par Isa1977 @tribulationdisa
Harold Cobert, l'interview
Aujourd'hui, c'est Harold Cobert qui est à l'honneur sur le blog. J'ai découvert l'auteur avec son roman "Au nom du père, du fils et du rock'n'roll" qui a été un énorme coup de coeur. Depuis, j'ai lu "Un hiver avec Baudelaire" et "Dieu surfe au pays basque" qui ont également été deux énormes coups de coeur.Dans un autre genre, j'ai découvert "L'entrevue de Saint-Cloud" qui a été une belle découverte sans être un coup de coeur.Et dernièrement, ce n'est plus un secret pour personne je me suis jetée sur "Jim" qui a également été un énorme coup de coeur.Si on me demandait de choisir mon roman préféré parmi ceux d'Harold, je serais incapable de faire mon choix entre les 4 coups de coeur que je viens de vous citer.Bref, tout ça pour dire qu'Harold fait partie de mes auteurs chouchous.

Comme d'habitude, je vais commencer avec quelques liens vers:

  • Le profil Facebook de l'auteur
  • Le profil twitter de l'auteur
Harold Cobert, l'interviewHarold Cobert, l'interviewHarold Cobert, l'interviewHarold Cobert, l'interviewHarold Cobert, l'interview(un clic sur l'image vous mènera vers mon avis)Isa: Bonjour Harold, tout d’abord, je tiens à vous remercier d’accepter de répondre à cette interview. Avant de parler vos romans et de vos projets, nous allons parler un peu de vous. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Quarante ans, Bordelais et Basque d’origine, surfeur, docteur en lettres, écrivain : que des choses qui ne servent à rien.

Isa: D’où vous est venue cette envie d’écrire ? J’ai cru comprendre que c’était Jim le grand responsable.Jim m’a en effet amené à la lecture plaisir grâce au film The Doors d’Oliver Stone. A l’époque (j’avais 16 ans), lire – et donc vivre par procuration –  ne m’intéressait pas. Mais quand j’ai découvert qu’un mec comme Jim était fan de Rimbaud et de Baudelaire, entre autres, j’ai plongé dans ces auteurs hors du cadre scolaire. Et à force de lire, on finit souvent par avoir envie d’écrire. Donc Jim Morrison et Les Doors ont été la porte par laquelle je suis entré en littérature. Il y a aussi eu un grave accident de surf quand j’avais 20 ans, où j’ai failli rester tétraplégique. Mais ceci est une autre histoire…
Isa: Avez-vous un genre de littérature, un auteur et un roman de prédilection ?Non. Je revendique le transgenre absolu en matière de littérature.  Isa: Pouvez-vous nous raconter un peu votre parcours et d’où vous est venue l’idée d’écrire un roman sur Jim ?Jim est né grâce à Amanda Sthers. Je me suis retrouvé à dîner chez elle suite à un concours de circonstances rocambolesque. Je connaissais sa collection « Miroir », qu’elle dirige chez Plon, et je rêvais d’y faire un livre sur Jim Morrison – le principe étant que des écrivains se glissent dans la peau de personnalités. Quand elle m’a demandé si ça m’intéresserait de participer à sa collection, et si oui sur qui j’aimerais écrire, je luis ai répondu Jim Morrison, elle a dit oui dans la seconde, et c’était parti.
Isa: Et si vous deviez vous identifier à un personnage de vos différents romans, lequel serait-ce ?Tous. Avec une peut-être un effet miroir particulier avec Mirabeau et Jim.
Harold Cobert, l'interview

Isa: Suite à la sortie de Jim, un album photo « Chacun son Jim » est né, vous attendiez-vous à autant d’enthousiasme ? Non, pas du tout, mais j’ai trouvé extra la manière dont beaucoup se sont pris au jeu ! Le jeu continue, d’ailleurs, et le samedi 6 décembre, tous ceux qui auront fait une photo, sont invités à me rejoindre sur la tombe de Jim à 15h pour faire un selfie géant qui sera publié le 8 décembre, jour de l’anniversaire de Jim.

Isa: Maintenant que nous avons parlé de vous et de votre roman, pourriez-vous un peu nous parler de vos futurs projets ?Non, ça porte la poisse !
Isa: A part l’écriture, avez-vous d’autres passions dans la vie ?Les femmes, mes amis, le surf, les excès en tout genre. Et mon fils, avant tout.
Isa: Pour continuer, je vous donne l’opportunité de donner envie aux lecteurs qui ne vous connaissent pas de découvrir votre bouquin. C’est à vous de jouer pour un petit instant pub.Vous connaissez tous Jim Morrison, le mythe, venez découvrir l’homme, le mec, Jim.
Isa: Pour terminer vous  prêteriez-vous  au jeu de répondre à un petit portrait chinois réalisé par mes soins ? Dites qui nous qui vous seriez, si vous étiez :Ceux que je cite me font rêver, mais je ne me prends nullement pour aucun d’eux.
  • Un personnage de BD ? Spiderman
  • Un poète ?  Baudelaire.
  • Un personnage de dessin animé ? Albator.
  • Un chanteur ? Jim Morrison – évidemment !
  • Une chanson ? The End.
  • Un film ? Amadeus.
  • Une série ? True Detective.
  • Un animal ? Un lion.
  • Un endroit ? Le Silencio.

Isa: Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à ces questions. Un  mot de la fin peut-être ?Come on baby light my fire !
Harold Cobert, l'interview


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Isa1977 5649 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines