Magazine Culture

Juste une ombre de Karine Giebel

Par Hamisoitil @lecturedehamik
Juste une ombre de Karine GiebelQuatrième de couverture :
Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...
  • Poche: 608 pages
  • Editeur : POCKET 
  • Date de sortie : (7 mai 2013)
  • Collection : Pocket thriller

Mon avis :Tout simplement Waouh ! Un vrai coup de coeur et sincèrement, ça faisait  longtemps que mon coeur n'avait pas palpité ainsi. Oh, punaise ! Karine Giebel  m'a fait aimer le Thriller et là, j'en redemande encore. J'ai du mal à y croire.Pour vous dire, j'avais vraiment hésité à l'ouvrir ce roman. La peur d'avoir peur et surtout de ne pas m'en remettre. Pourtant, je l'ai fait parce que les avis étaient trop intéressants et surtout positifs pour que je passe à côté de ça. Une pépite !
Un livre qui rend accro comme de la drogue dure. A cran, quand les nerfs sont mis à rudes épreuves. Terrifiant, quand on ferme les yeux. Terrible, quand on espère  ne pas se trouver à la place de l’héroïne.  Sadique, parce que le vice est là, extérieur comme intérieur. Addictif, car la plume de l'auteure rend fou ou presque.
Dès les premières pages, les premières lignes, l'intrigue est là, déjà en place. Ça commence fort.
C'est quoi cette ombre qui suit Cloé dans la rue, le soir ???  Une ombre que personne ne voit à part elle. Elle en parle à ses amis mais personne ne veut la croire. Est-elle parano ? Devient-elle cinglée ???  Est-ce dans sa tête ou bien ??
Tout au long de l'histoire, on se pose des questions.  C'est qui ou c'est quoi cette ombre  qui terrifie cette femme et pourquoi ?
Un thriller époustouflant où l'intrigue et la psychologie font bonne équipe. On pense avoir trouvé, compris et pourtant non, on fait fausse route. Le cerveau est ébullition, nous hante presque le soir, au lit.....C'est vraiment angoissant et captivant à la fois.
.
D'ailleurs, je ne sais pas si c'est le meilleur de cette auteure Karine Giebel, mais si tous ces autres romans sont dans la même veine que celui-ci, je prends avec plaisir.
Dans ce roman, nous suivons également  Alexandre Gomez, un commandant dans la police aux méthodes peu conventionnelles pour arriver à ses fins. Je dois dire que ce flic a été un vrai coup de coeur pour moi. Un personnage hautement bien travaillé, dangereux que j'ai vraiment adoré suivre tout au long de l'histoire. Il est incroyable ce gars.
Citation : Bien trop mystérieux pour qu'on le connaisse vraiment.
Bien trop odieux pour qu'on l'apprécie réellement.Bien trop intelligent pour qu'on le haïsse entièrement.Bien trop courageux pour qu'on ne l'admire pas secrètement.Bien trop féroce pour qu'on ose l'affronter directement.
Par-contre, Cloé m'a énormément agacée.  J'avais envie de la frapper. L'encastrer dans un mur. Une nana comme elle, pas certaine d'être son amie. Hautaine, capricieuse, sûre d'elle....et malgré ce qui lui arrive, a le temps d'être méchante avec les autres.
Je vous laisse découvrir son caractère de chien. Jamais vu ça.
Citation Se prosternant devant la future impératrice, serviles, dociles. Sourires empruntés, regards soumis.

Cloé adore ça. S'en délecte chaque jour un peu plus. C'est incroyable comme on prend rapidement goût au pouvoir.Quand elle sera la patronne, Cloé passera un coup de balai. Si ces calculs sont bons, ce sera pour le printemps, saison idéale pour le grand nettoyage. Certains prendront alors leurs affaires pour aller pointer au chômage.
Quant à la fin,  j'en suis encore toute chamboulée. Sans mentir. J'ai versé une larme car je ne m'y attendais pas du tout. C'était juste trop pour moi. Quelle imagination débordante Karine Giebel !  Ça frôle la folie voire la démence. Quelle plume ! Où va t-elle chercher tout ça ??? C'est dingue.
Vraiment bravo. Un chef-d'oeuvre, une festin, un régal.

EN CONCLUSION :
Un livre que je vous recommande ^^
Juste une ombre de Karine Giebel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hamisoitil 4100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines