Magazine Cinéma

Dark shadows - 8/10

Par Aelezig

z12

Un film de Tim Burton (2012 - USA) avec Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Eva Green, Chloë Moretz, Helena Bonham Carter, Jackie Earle Haley, Johnny Lee Miller, Bella Heatchcote

Gothique et drôle !

L'histoire : XVIIIe siècle. La famille Collins s'est établie aux Etats-Unis, dans le Maine, et a créé une grande entreprise de pêche, qui a entraîné la création d'une petite ville à son nom tout autour. Une domestique, Angélique, folle amoureuse du jeune fils, Barnabas, ne parvient pas à s'en faire épouser. Il lui préfère Josette. Angélique est folle de rage ; or c'est une sorcière. Pour se venger, elle tue les parents, précipite Josette du haut d'une falaise et transforme Barnabas en vampire. Puis elle dénonce le "monstre" aux habitants, qui l'enferment vivant (forcément puisqu'il est immortel) dans un cercueil enterré dans la forêt. 1972. La famille Collins depuis a bien souffert... Les affaires vont mal, très mal, surtout depuis qu'une certaine... Angélique... a créé une entreprise concurrente et florissante, continuant au travers des siècles à maudire les Collins. Mais les ouvriers d'un chantier, déboisant un terrain, tombe sur le cercueil de Barnabas, qui sort enfin de ce long sommeil... bien décidé à venger sa famille.

z13

Mon avis : Les critiques n'avaient pas été bien fameuses, il me semble. Depuis quelque temps, tout le monde reproche à Tim Burton, et son acolyte Johnny, de ne plus se renouveler, l'un toujours dans le gothique ou le conte horrifique, l'autre toujours affublé de maquillages dantesques lui permettant de cacher une absence de subtilité dans le jeu... Et je suis assez d'accord avec ces jugements, malgré ma grande tendresse pour ces deux artistes. Alors je m'apprêtais à être déçue, encore une fois, et à leur en vouloir de mettre leur talent en veilleuse et de céder à la facilité...

La surprise fut donc fort agréable, je me suis régalée ! Tout m'a plu, l'histoire, gothique à souhait, avec vieux château sombre, fantômes, vampires et sorcières ; les effets spéciaux (ah la jolie Josette qui fuit dans les couloirs...) ; les dialogues (entre la langue châtiée et vieillotte de Barnabas, et les sorties bien de leur temps de Caroline) ; l'humour, très présent, et dans les répliques, et dans les situations, parfois complètement loufoques. Les acteurs sont formidables : étonnante Michelle Pfeiffer qui, elle, c'est clair, sait se renouveler et semble y prendre un immense plaisir ; le Johnny, maquillé comme une voiture volée, certes, mais excellent jusqu'au bout des ongles ; Eva Green, et son incendiaire beauté, parfaite en sorcière d'un nouveau genre ; Helena Burton, encore dotée par son cher époux, d'un rôle de folle complèment déjantée...

z15

Le film est inspiré par une série télé américaine des années 70 ; tout comme La famille Addams, qui cependant a été créée dès les années 30. Dark Shadows par contre, n'était pas une comédie et c'est Tim Burton et sa production qui l'ont transformée. Johnny Depp et Michelle Pfeiffer, fans de la série quand ils étaient enfants, n'ont pas été choqués par cette réinterprétation, mais rappellent qu'à l'époque, c'était assez terrifiant !

La réplique qui tue : (Barnabas en voyant Alice Cooper - qu'il ne connaît évidemment pas - sur scène, et complètement dépité) :

- C'est la femme la plus laide que j'ai jamais vue !

Non, franchement, j'ai adoré. Et je suis curieuse d'aller relire les critiques pour voir ce que l'on reprochait vraiment à ce film.

z14

Et bien nouvelle surprise. En fait le film a séduit beaucoup beaucoup de monde. Je ne sais pas pourquoi j'étais restée sur l'impression d'un échec. Peut-être est-ce dans la blogosphère que les avis étaient durs ?

Car la presse, elle, a aimé : "L'occasion pour Burton de parodier les histoires d'une famille et de ses démons, à coups d'effets spéciaux efficaces. Son film, jubilatoire, pas trop saignant, est un véritable petit bijou d'humour noir, avec Eva Green blondissime et sexy en diable, absolument convaincante." (Le Parisien) ; "Dark Shadows", qui revisite l'univers burtonien avec drôlerie et autodérision, salue Georges Méliès davantage que James Cameron. Tim Burton reste un artisan génial (son histoire accumule les portes dérobées et les péripéties de bouts de ficelles) et un styliste brillant (une de ses plus belles mises en scène)." (L'Express) ; "Avec ["Dark Shadows"], Burton retrouve ses marques et intègre à son monde la figure, bien dévoyée récemment, du vampire". (Critikat) ; "un soap opéra à la fois théâtral, irréel, méta et libre. (...) l'exercice est passionnant : il permet au cinéaste de renouer avec ses obsessions gothiques et de donner du relief à des personnages intemporels" (Excessif) ; "film d'un gothique flamboyant teinté de modernité kitsch, presque trop riche parfois pour la sombre légende qu'il ravive, mais qui dispense tant de plaisirs divers passant, avec une virtuosité confondante, de l'humour parodique à l'émotion sincère, qu'on aurait bien tort de chipoter" (Marianne) ; "Autant dire que "Dark Shadows" est l'oeuvre la plus drôle et la plus authentiquement festive que le cinéaste nous ait servi depuis au moins quinze ans (Mars Attacks !, 1996)." (Positif). A part une ou deux voix discordantes, le film fait l'unanimité. Idem chez les spectateurs.

Moi aussi, j'ai adoré !

zz


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines