Magazine Bons plans

Les Parigots, mon QG

Publié le 20 octobre 2014 par Pilierdebuffet

Il est temps je crois, Ô oui grand temps, que je parle de mon QG, mon amour de bistrot parisien.

Les Parigots, c’est la bonne pioche, c’est le repli sécuritaire, c’est une bulle d’amour sans mauvaise surprise. Je l’ai testé maintes fois pour dîner, pour déjeuner… pour une planche ou la soirée, pour un festif apéro de groupe ou un rendez-vous intimiste, entre potes, avec le boss, avec la meilleure copine, avec le petit ami de courte ou longue durée, avec papa et belle-maman… et même en blind date. Non vraiment, les Parigots, que du bonheur, que de l’amour.

Une déco bistrotière classy, tamisée et originale : étagère blindée de bouquins, chaises en bois et tout le tralala. Des serveurs qui ont du chien, des jolis yeux et un discours sympa sans chichi. Le mauvais service en moins c’est le bistrot parigot idéal.

À la carte du classique : du bœuf sous plusieurs formes (tartare, côte, mastodonte pour deux), le poisson du jour et sa fondue de poireaux, la burrata en entrée ou le plus classiques haddock (cru), les planches – é-vi-de-mment, et ma formule habituelle : la salade romaine et verre de rouge (Saumur Champigny, mieux que le Touraine à mon humble avis). Une César améliorée-guidée avec son lard, betterave crue et radis noir.

Pas envie de vous casser les méninges ? Envie de simple et sophistiquement bon ? Bonne pioche car en plus c’est pas ruineux. 12€ la salade, 4,50€ le verre, poussez avec un second et ça vous flanque un dîner à 20€. Franchement pour l’assiette, le cadre, le quartier et les yeux du service c’est pas cher payé. Surtout que y’a toujours de la place. Rha, je ne suis qu’amour. Voilà.

5, rue du Château d’eau – 75010 Paris
Tél. : 01 42 00 22 26



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pilierdebuffet 511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte