Magazine Culture

Le maître de Rampling Gate et autres nouvelles

Publié le 21 octobre 2014 par Lael69
Le maître de Rampling Gate et autres nouvellesAnne RiceRachel CaineMelissa de La CruzTessa GrattonMaggie Stiefvater
HachetteCollection Black MoonTraduit par Alice Delarbre et Camille CroqueloupParu en Juillet 2012198 pages14,95 euros
Roman/ Nouvelle ados dès 13 ansThèmes : Nouvelles, Fantastique, Romance
Présentation de l'éditeur : Julie et Richard héritent d'une grande propriété mais, sur son lit de mort, leur père a été formel : « Rampling Gate » est hantée, elle doit être détruite pierre par pierre. Pourtant, après l'avoir visitée, les jeunes gens tombent sous le charme de la vieille demeure. Ils ne peuvent se résoudre à exécuter l'ordre de leur père, d'autant plus que les villageois y sont, eux-aussi, très attachés. Ils s'y installent. Quelque temps plus tard, un rêve étrange tire la jeune fille de son sommeil. Elle descend dans leur salon et se retrouve face au Maître de Rampling Gate. Dans ce recueil, 9 nouvelles, dont un inédit de la maîtresse du fantastique : Anne Rice.
Composé de 9 nouvelles inédites par des maîtresses du genre fantastique, Le maître de Rampling Gate est un recueil d'histoires d'amour impossible. Le maître de Rampling Gate (Anne Rice) : un frère et une soeur héritent d'une propriété. Mais leur père souhaite comme dernière volonté que cette demeure soit détruite car elle est hantée. Pourtant les enfants s'y attachent... Portrait  (Maggie Stiefvater) présente une jeune fille, enfermée dans une pièce sans fenêtres, qui ne cesse de peindre des visages. Seulement les visages qu'elle peint sur ses toiles sont des personnes qui meurent quelques jours après... Loup, y es-tu ? (Maggies Stiefvater) : vous vous rappelez Frisson, les loups de Mercy Falls ? Et bien cette nouvelle est une sorte d'ébauche de ce que sera la série : esquisse des personnages, ambiance obscure et mythologie des loups-garous. Le dernier jour du printemps (Maggie Stiefvater) est une nouvelle très poétique, sur l'éphémère de la vie où il faut imaginer Papillon, une sorte d'être humanoïde ne vivant que 3 jours et traité comme une ordure par la société. C'est de loin la nouvelle la plus originale de ce recueil pour son message véhiculé, entre compassion, amour, tolérance et douleur.Le Cavalier amoureux (Tessa Gratton) : la légende du Cavalier Sans-Tête revisitée en une courte nouvelle. Une jeune fille essaie de vivre une vie normale mais difficile quand on se retrouve en plein Sleepy Hollow. En effet le cavalier Sans-Tête s'est épris d'elle et ne la lâche plus! Romance, sang, horreur, cette nouvelle est passionnante. Vampire en cage (Tessa Gratton) : Imaginez que votre père enferme un vampire en cage dans la maison sous prétexte que cela porte bonheur à la famille!!! Etrange non ? Chargée de nourrir le vampire, la fille du père doit descendre régulièrement à la cave et petit à petit une complicité naît entre la créature et l'humaine.Shelter Island (Melissa de La Cruz) : une banale nouvelle d'un hôtel hanté, tenu par une mère et sa fille pendant la saison touristique. L'histoire de Sam (Rachel Caine) : une nouvelle sur le personnage de Sam dans Vampire City. Pour avoir lu le premier tome de la série, j'ai trouvé que Rachel Caine jouait sur la facilité pour l'exercice donné. Pour l'amour de Grace (Rachel Caine) est bien plus réussi que L'histoire de Sam. Un ange et un démon se dispute une partie d'échecs. Le prix c'est l'âme de Grace entre damnation ou salut. 
Un bon recueil avec des nouvelles plus ou moins réussies, certaines étant plus originales que d'autres. Ce que j'ai aimé c'est que c'est un excellent recueil pour le genre fantastique car tous les ingrédients sont là : vampires, loup-garou, fantômes, manoir hanté, romance paranormale, ange, démon, légendes... c'est un bon condensé et un bon compromis pour une soirée effrayante, angoissante, fascinante et puissante. Ambiance brumeuse, obscure, faits étranges, romance paranormale, onirisme, frissons...les nouvelles sont construites, certes, de manière classique et n'apportent rien de neuf au genre mais on y prend goût. On se délecte de la plume de chaque auteur et de leur ambiance particulière, propice aux frayeurs et d'un délicieux mélange de romance et d'épouvante. 
Le maître de Rampling Gate et autres nouvelles  Chez Lou & Hilde

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 7475 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine