Magazine Cuisine

La curcumine pourrait inhiber la croissance du mésothéliome

Par Affaircenter @affaircenter

La curcumine et PIAS3 peuvent inhiber la croissance des mésothéliomes

La curcumine pourrait inhiber la croissance du mésothéliome

Une recherche publiée récemment dans la revue Clinical Cancer Research a démontré le potentiel thérapeutique de la curcumine, le curcuminoĂŻde principal de l’épice curcuma, et pour le PIAS3 dans des échantillons de tissus de mésothéliome des tumeurs solides. Les chercheurs ont étudié l’expression du PIAS3 et trouvé qu’elle inhibait le STAT3. Le PIAS3 est un inhibiteur de la protéine activé STAT 3

E3 SUMO-protéine ligase PIAS3 est une enzyme qui chez l’homme est codée par le gène nommé PIAS3.
Les protéines PIAS ont été initialement identifiés dans les études qui visaient à déchiffrer la Janus Kinase (JAK). La famille des PIAS chez les mammifères se compose de quatre membres: PIAS1, PIAS2, PIAS3 et PIAS4. Chez la drosophile, un seul homologue, le dPIAS nommé Zimp a été identifié. source : http://en.wikipedia.org/wiki/PIAS3

Les échantillons de tissus utilisés pour étudier l’effet de PIAS3 sur STAT3 (transducteur de signal et activateur de la transcription 3 , également connu sous le nom STAT3 , est un facteur de transcription chez les humains qui est codée par le gène STAT3) ont été obtenus à partir de trois emplacements géographiques différents des États-Unis. Pour chaque échantillon, les chercheurs ont étudié combien de temps les patients ont vécu malade et de quel type de mésothéliome ils ont souffert. Les informations ont été recueillies, et en utilisant les même spécimens les chercheurs ont étudié les effets de la curcumine et les peptides extraites de segments PIAS3 sur le mésothéliome malin.

amianteUn mésothéliome désigne un cancer malin rare et virulent du mésothélium. Chaque organe du corps humain est recouvert de mésothélium qui forme une membrane protectrice. Au niveau des poumons, il prend le nom de plèvre, de péritoine pour les viscères abdominaux et de péricarde pour le coeur. Le mésothéliome affecte les cellules mésothéliales. Le mésothéliome pleural, celui qui affecte la plèvre, est le plus fréquent. Le plus souvent il est dĂť à une exposition et à une inhalation de poussières d’amiante.

« Ces patients atteints de mésothéliome où PIAS3 ont un taux de survie faible, quand le STAT3 est activé, » a expliqué Afshin Dowlati, de la « Case Western Reserve University School of Medicine (OH, USA) ». «Les patients atteints de mésothéliome qui ont une faible PIAS3 et haute STAT3 ont plus de chances de mourir prématurément. D’un autre côté, les patients avec un niveau élevé de PIAS3 ont une diminution de 44% de risques de mourir d’un an, ce qui est considérable. »

Les résultats prometteurs des expériences ont montré que la curcumine agit sur les PIAS3 en augmentant le niveau de peptides PIAS3. Les niveaux élevés de PIAS3 inhibent l’activité des STAT3 et causent l’apoptose des cellules de mésothéliome (suicide cellulaire). Les chercheurs ont également constaté que les niveaux PIAS3 pourraient être utilisés en tant que marqueur pour la gestion du mésothéliome.

« Nos résultats suggèrent que l’expression du PIAS3 affecte positivement la survie chez les patients de mésothéliome et que l’activation du PIAS3 pourrait devenir une stratégie thérapeutique », a expliqué Dowlati.
« Notre intérêt pour l’avenir, c’est que nous voulons trouver des moyens plus simples pour augmenter les niveaux intracellulaires de PIAS3 pour traiter le mésothéliome malin grâce à l’utilisation de peptide synthétique ou analogues à la curcumine seule à ce jour à donner ces résultats. Nous devons développer un analogue de la curcumine qui soit absorbable par le corps humain. »

Leurs résultats contribuent non seulement à développer des connaissances pourà la compréhension des mésothéliomes, mais aussi à la compréhension des applications dans le domaine de l’oncologie dans son ensemble. Cependant, les chercheurs ont souligné que plus de recherches sont nécessaires avant que des conclusions fermes et définitives puissent aboutir sur un traitement grâce à l’effet de la curcumine sur le PIAS3.

Écrit par Wing Han Wu – Source: Case Western Reserve University de presse: http://casemed.case.edu/newscenter/news-release/newsrelease.cfm?news_id=229

Share Buttonéé Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Affaircenter 12585 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines