Magazine Culture

Fukubutu et autres contes de Gabriel Kinsa

Par Gangoueus @lareus

Fukubutu et autres contes de Gabriel KinsaL’art de la critique n’est pas aisé. C’est connu. L’exercice, parait-il, est plus complexe que la création artistique elle-même. Je mène ce type de cogitation pour une raison assez évidente : je suis en présence d’un objet assez inhabituel. Un livre de contes illustrés. Le conteur est kongo, congolais. L’illustratrice est bretonne, française. Gabriel Kinsa – Yuna Troël. Le seul recueil de contes que j’ai chroniqué sur ce blog est celui produit par Birago Diop, qui reste à ce jour, un des actes fondateurs de la littérature africaine de langue française.
Fukubutu est un crocodile. S’il est la figure centrale de ce premier conte, ilest avant tout une incarnation de la déchéance, de perte d’un pouvoir d’antan, la fin d’un grand, d’un roi de la savane ou du moins du marigot, qui est aujourd’hui la risée de tous. Imaginez un crocodile édenté… Ce conte pour la jeunesse est servi par une parole courte et poétique. Des mots accessibles. L’illustration place le décor animalier qui renvoie à cette Afrique convenueet primitive qui me fait penser au Roi Lion de Walt Disney. Yuna Troël n’avait pas de marge plus importante, ce conte met en effet en scène ces images.
A la lecture de ce premier conte, je me demande si les enfantsen saisiront le message ou laFukubutu et autres contes de Gabriel Kinsa philosophie de l'histoire. Que doivent-ils penser de la faillite de Fukubutu ? Doit-on en rire ? Est-ce que le statut de chef ne le protège pas des ricanements hyènes, pire ceux d’un martin? La tradition orale a véhiculé de nombreuses valeurs de génération en génération. En lisant, ce texte de Gabriel Kinsa, je me demande comment se perpétue cette oralité et comment les valeurs anciennes peuvent-elles être remise au goût du jour ou transmise dans une fidélité intransigeante. C’est la question du jour. Naturellement, ne comptez pas sur moi pour vous conter les autres histoires. Ce serait déflorer le livre et le desservir. On ne peut que se réjouir que Présence Africaine s’investisse dans les champs nouveaux pour cet éditeur, ceux de la littérature de jeunesse.
Fukubutu et ses contes peut également s’écouter. Gabriel Kinsa permet ainsi à ses talents de conteur d’être entendu. On replonge en petite enfance à l’écoute de ces contes bantous. A découvrir en version audio comme en le support cartonné.
Gabriel Kinsa, Fukubutu et autres contesIllustrations de Yuna Troël, Présence Africaines Editions 2013

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gangoueus 8178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines